Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL INDUS  |  STUDIO

Commentaires (6)
Questions / Réponses (1 / 3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Black Sabbath, Revolution Saints, Gioeli - Castronovo
- Style + Membre : Fear Factory

G//Z/R [GEEZER] - Plastic Planet (1995)
Par METALINGUS le 28 Avril 2020          Consultée 331 fois

Difficile de croire que Geezer soit le maître d’œuvre de cet album : Le ton beaucoup plus Thrash, très Indus tranche avec le Heavy classique du Sabbat Noir. On retrouve un rythme très effréné, des vocaux tournés vers le Death. Le tout a quelque chose de frais, de futuriste. Bien sûr, je ne suis pas étonné du talent de Butler, le sombre moustachu a toujours eu des idées novatrices : le son unique de sa basse, les paroles de SABBATH avant-gardiste pour l’époque.

Toujours est-il qu’après "Cross Purposes", Butler claque la porte du Sabbat Noir, les idées qu’il apportait à Iommi étant supposément rejetées. Après être allé sous les jupes d’Ozzy, l’homme décide de créer son propre groupe afin de mettre ses idées sur papier : le break du titre d’ouverture, le rythme ultra rapide de "Detective 27" (en hommage à un certain Batman), l’atmosphère pesante de "Seance Fiction" : ça sent la science-fiction à plein nez. Les paroles sont futuristes, mais aussi portées sur le présent : "Giving Up The Ghost" pointe un doigt accusateur directement sur Iommi et sa volonté de vivre avec son "fantôme", c’est-à-dire SABBATH lui-même. Les morceaux sont bien travaillés, chacun ayant une atmosphère propre, bien que la thématique science-fiction à la "X-Files" soit omniprésente.

Côté vocal, il s’agit pour moi du seul point un peu noir de "Plastic Planet" : j’ai toujours eu du mal avec le chant de Bell : non qu’il soit mauvais, son côté death étant au poil. Il s’agit plutôt du moment où il prend des airs incantatoires (comme sur "Seance Fiction"). Je trouve le type plus ou moins crédible. Reste tout de même ce "Cycle Of Sixty", balade placée à la toute fin, est complètement différente du reste de l’album. Une belle façon de terminer une galette aussi unique.

"Plastic Planet" est le coup de pied au cul de Butler dans la fourmilière Metal et la preuve irréfutable (s’il en fallait une) que le bonhomme en a encore sous le coude, et ce malgré toutes ces années à composer. Après coup, il est clair que ce bon vieux Tony aurait eu avantage à écouter un peu plus son fidèle ami.

Morceau préféré : "Plastic Planet".

A lire aussi en METAL INDUS par METALINGUS :


Rob ZOMBIE
Venomous Rat Regeneration Vendor (2013)
Le zombie sort son venin




G//Z/R [GEEZER]
Ohmwork (2005)
Un bon travail fait maison


Marquez et partagez




 
   DARK BEAGLE

 
   METALINGUS
   MOMO HEARTBREAKER

 
   (3 chroniques)



- Geezer Butler (bass/keyboards)
- Burton C. Bell (vocals)
- Deen Castronovo (drums)
- Pedro Howse (guitar)


1. Catatonic Eclipse
2. Drive Boy, Shooting
3. Giving Up The Ghost
4. Plastic Planet
5. The Invisible
6. Seance Fiction
7. House Of Clouds
8. Detective 27
9. X13
10. Sci-clone
11. Cycle Of Sixty



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod