Recherche avancée       Liste groupes



      
FUNERAL DOOM  |  STUDIO

Commentaires (4)
Lexique doom metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Evoken, Mournful Congregation, Thergothon
 

 Facebook (42)
 Bandcamp (71)

BELL WITCH - Mirror Reaper (2017)
Par PERE FRANSOUA le 21 Juin 2018          Consultée 305 fois

Mon collègue Wën a déjà tout dit, alors je viendrais seulement rajouter ma petite impression.

Vous qui allez peut-être tenter de les écouter pour la première fois sachez que le duo américain a tout pour faire fuir. Un seul titre de 83 minutes, joué à deux à l’heure où on a l’impression d’entendre toujours les mêmes notes.

Il y a de la guitare (basse) et de la batterie, et même des growls parfois, c’est bien du Metal, du Doom Funéraire pour être précis, mais ces éléments sont agencés en une expérience unique, une proposition radicale (on s’étonne d’une telle radicalité) qui ne se laisse apprécier que par ceux qui se laisseront porter, flotter, dériver vers l’autre côté du Styx. Un voyage final implacable mais paradoxalement apaisant et lumineux (Nabomounette a bien raison).
Une fois rentré à l’intérieur on ne veut plus en ressortir. Quatre-vingt-trois minutes qui passeront trop vite.

Le choc, la révélation, pour moi, ce fut en live (je remercie Wën sans qui je n’y serais jamais allé.)
Jamais rien vu de pareil.
La puissance hypnotique et transcendantale s’y révèle, portée par les deux musiciens ritualistes, véritables Charon-channel qui transportent tout un auditoire en transe avec seulement deux rames. Deux rames maniées comme jamais, une batterie à la lenteur désarticulée et surtout une basse de six-cordes sur lesquelles Dylan Desmond joue en même temps la rythmique et la mélodie, les deux mains sur le manche, tout en tapping (même les accords les plus graves).
Éblouissant et inédit.
Rien que pour la performance ça vaut le détour.

Deux gus, deux instruments (et un peu d’orgue discret en overdub), le Metal étiré, défragmenté, transcendé, un nouvel extrême repoussé, une Sélection du site plus que méritée.

A lire aussi en DOOM METAL par PERE FRANSOUA :


ABYSMAL GRIEF
Blasphema Secta (2018)
Cadavres Exquis




SINISTRO
Semente (2016)
Atmosfera pesada em lisboa


Marquez et partagez






 
   WËN

 
   JEFF KANJI
   PERE FRANSOUA

 
   (3 chroniques)



- Dylan Desmond (chant, basse)
- Jesse Shreibman (chant, batterie, orgues)
- Adrian Guerra (rip - chant)
- Erik Moggridge (invité - chant)


1. Mirror Reaper



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod