Recherche avancée       Liste groupes



      
DRONE/BLACK/AMBIENT  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : God Seed
- Style + Membre : Impaled Nazarene
 

 Site Officiel (289)
 Chaîne Youtube (225)
 Myspace (254)

BEHERIT - Celebrate The Dead (2012)
Par ZODD le 9 Novembre 2012          Consultée 1655 fois

BURZUM et BEHERIT sont deux groupes manifestement cultes pour lesquels on peut noter autant de différences drastiques que de similitudes troublantes. Certes le climat intimiste et fascinant de "Filosofem" est diamétralement opposé à la fureur mystique de "Drawing Down The Moon", mais ces chefs-d’œuvre reconnus se détachaient tous deux à l'époque des schémas Black Metal classique pour laisser une plus grande place à l'avant-gardisme et surtout à l'ambiant. Chez l'un comme chez l'autre, cette attirance pour les ambiances techno-krautiennes dégénéra en l'accouchement d'un diptyque d'albums entièrement électroniques, reniés depuis leur genèse par tous les fans fidèles des deux monstres (dont je fais bien évidemment partie). BURZUM et BEHERIT renaquirent de leurs cendres en 2009 avec deux albums exceptionnels et regagnèrent une bonne fois pour toutes leurs statuts bien mérités d'"inimitables".

Sur "Belus", Varg abandonnait définitivement les claviers pour se livrer tout entier à sa virtuosité de guitariste. Sur "Engram", Holocausto Vengeance parvenait très sagement à équilibrer les phases bourrines (époque "Oath Of Black Blood") et les envolées astrales électroniques (époque "Drawing Down The Moon"). "Demon Advance" clôturait l'album en un quart d'heure de Black Metal mutant, animé par une fièvre électronique complètement imprévisible. C'est précisément sur ce morceau que BEHERIT reprend les armes, puisque "Celebrate The Dead", EP sorti exclusivement en vinyle, ne contient que deux morceaux de 15 minutes, dont une version démo de "Demon Advance".

Difficile d'ailleurs de vraiment préférer l'une ou l'autre version de ce morceau, car dans l'absolu nous nous accorderons à dire qu'il s'agit d'une composition simplement géniale. Sur cet enregistrement la production et le ressenti se veulent un peu plus directs que sur la version studio, les lignes de batterie sont samplées et la voix est un peu plus en retrait. Assurément, la magie hypnotique propre au nouveau BEHERIT opère. Si certains préfèrent le son un peu plus "lames de rasoirs" de cette version, c'est leur droit et nous n'en ferons pas un débat. Le caractère fortement "réécoutable" de ce morceau clouera automatiquement le bec à ceux qui crient au réchauffé. "Demon Advance" est assurément un titre de Black Metal moderne, multi-couches (à chaque nouveau break un élément mystique vient s'ajouter à la partition) à écouter, réécouter et disséquer.

Mais ce n'est pas sans raison si ce EP s'appelle "Celebrate The Dead" et pas "Demon Advance", car ce morceau inédit s'offre à nous comme une véritable révélation. BEHERIT donne au Black Metal avec cette symphonie drone en 3 mouvements, une de ses pièces les plus fascinantes. Derrière un beat techno envoutant, synthèse des deux albums électroniques du groupe, sieur Holocausto fait grincer ses lourdes guitares et chanter ses claviers magiques. Cette formule pesante et immersive est répétée pour une durée qui semble proche de l'infini (mais qui compte en fait 8 minutes), puis les guitares se retirent pour laisser la place au chant clair de Holocausto, récitant un étrange poème d'amour à la mort.

Des riffs abstraits et introspectifs, un synthétiseur atmosphérique, un beat old school hip-hop et la voix claire font de ce morceau une véritable messe drone pour zombies décérébrés. BEHERIT crache avec "Celebrate The Dead" ce que le Black Metal a de plus moderne; plus vraiment du Black Metal cependant. Dommage que nous resservir "Demon Advance" rend la galette un rien moins intéressante (comparé à l'innovation proposée par l'autre track).

En somme un EP qui promet.

Note : 3.5/5 tendant vers un 3.

A lire aussi en ELECTRO :


ULVER
Shadows Of The Sun (2007)
Un grand ULVER, calme et apaisant

(+ 1 kro-express)



PAIN
Dancing With The Dead (2005)
Nouvelle pépite de metal electro riche et puissant


Marquez et partagez




 
   ZODD

 
  N/A



- Nuclear Holocausto Vengeance (tout)


1. Demon Advance
2. Celebrate The Dead



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod