Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (5)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Iced Earth

CAULDRON - Burning Fortune (2011)
Par MAXXX le 17 Août 2011          Consultée 2369 fois

Depuis quelques années, la mode est au « vintage ». Et cela s’applique à peu près à tout. Qu’il s’agisse de la mode, ou bien même de la musique. On veut que le neuf ressemble au vieux, on veut retrouver nos racines, en partant du principe qu’avant, c’était bien mieux. Combien de jeunes groupes cherchent ils à appliquer cette recette… ? Allez, de tête, je vous en cite trois, WHITE WIZZARD, ENFORCER et CAULDRON. Ce dernier groupe s’est formé à Toronto en 2006, et il jouit depuis d’une certaine notoriété dans son pays, ou encore en Angleterre. Après un premier album de bonne facture en 2009, le groupe revient à la charge avec ce "Burning Fortune".

CAULDRON propose un Heavy Metal assez basique, et plutôt orienté mid-tempo. Le groupe puise ses influences vers la fin des années 1970, début des années 1980. On peut en citer un paquet étant donné que la musique du groupe ressemble à un patchwork de toutes leurs influences. Il y a un peu des deux premiers MAIDEN par ci, un peu de "Kill'Em All" par là, un peu de JUDAS PRIEST pour couronner le tout, et un peu de MÖTLEY CRÜE pour la façon de chanter. Oui, disons le de suite, CAULDRON ne propose à peu près aucune originalité, et se contente de mixer les influences.

L’album débute en fanfare avec le titre "All Or Nothing". Riff accrocheur, double pédale, cri haut perché, et petit solo pour emballer le tout. Si vous aimez les groupes cités plus haut, il y a des chances que ce titre vous fasse décrocher un petit sourire tout en vous faisant taper du pied.

Malheureusement, dès le second titre, "Miss You To Death", tout cela se ramollit. Le chant de Jason Decay y est à la limite du supportable. Les paroles sont mielleuses à souhait, et on se rapproche d’un mauvais titre Hard FM. Heureusement que le solo de Ian Chains vient relever le tout. C’est en fait un peu ce qui se passe tout au long de l’album. Même si certains titres sont peu inspirés, le guitariste vient sauver l’affaire avec des soli toujours efficaces. C’est également le cas avec le titre "Tears Have Come". Paroles clichées, mid-tempo un brin ennuyeux. Et encore une fois, le tout est sauvé par le solo qui relève un peu tout ça. Quant au titre "Queen Of Fire", lui, rien ne pourra le sauver…

Avec le titre "Frozen In Fire", on repart sur du tout bon. Riff Heavy entrainant et old school, chant qui colle parfaitement à l’ambiance du titre, et basse qui ronronne. Sans avoir l’impression de renouer avec l’âge d’or du Heavy Metal, on se laisse facilement entrainer par la musique pratiquée par le combo.

On pourra aussi se réveiller à la fin de l’album avec l’avant dernière piste le titre "Breaking Through". Un titre plus hargneux et Heavy, à la limite du Thrash Old-School. De même avec la dernière piste de l’album, plus inspiré, et un brin plus original.

La première fois que j’ai écouté ce groupe, je suis tombé sous le charme. Je trouvais l’idée de replonger dans les années 80 tentante et alléchante. En fait, j’ai surtout l’impression que la force du groupe est de pouvoir faire illusion. On se laisse berner à la première écoute, en trouvant le tout bien ficelé, et entraînant. Sans être mauvaise langue, ni vouloir généraliser, j’ai l’impression que c’est un peu le mantra de tout ce revival années 80’s, qu’il s’agisse du Thrash ou du Heavy-Metal. Il faut faire illusion, « faire genre… ».

Le problème est que cela ne peut pas toujours fonctionner. Sur cet album, en visant large, on pourra dire que ça fonctionne à moitié. Les deux premières écoutes vous donneront l’impression d’avoir découvert un super groupe, proposant des titres entraînant. En fin de compte, dès la troisième écoute, vous vous lasserez, et passerez plus de temps à zapper les titres plutôt qu’à écouter l’album. C’est dommage car il y avait de l’idée la dessous, et que les membres du groupe sont loin d’être des manchots. On verra ce que donnera le prochain !

Note réelle : 2,5/5.

A lire aussi en HEAVY METAL :


MANOWAR
Hell On Stage (1999)
Heavy metal




KILLERS
Killing Games (2001)
Heavy metal


Marquez et partagez




 
   MAXXX

 
  N/A



- Jason Decay (basse, chant)
- Ian Chains (guitare)
- Chris Steve (batterie)


1. All Or Nothing
2. Miss You To Death
3. Frozen In Fire
4. Tears Have Come
5. I Confess
6. Rapid City/unchained Assault
7. Queen Of Fire
8. Breaking Through
9. Taken By Desire



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod