Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 2)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


SOULSPELL - The Labyrinth Of Truths (2010)
Par BAST le 12 Février 2011          Consultée 2647 fois

Un truisme pour se lancer : il est suffisamment difficile de réunir plusieurs personnalités pour un album que le metal-opéra reste un genre finalement assez rare. Et c’est une bonne chose, ce phénomène soustrait aux amateurs tout motif de lassitude. Ah si, j’en vois quand même un, de motif : celui de retrouver Tobias Sammet. On sait en effet que le vocaliste Allemand, en plus d’officier sur ses albums d’AVANTASIA, aime aussi pousser la chansonnette sur les quelques opéras-metal de ses collègues (une sorte de spécialiste es-opéra-metal, en sorte).
Cette fois, j’ai eu beau tourner et retourner le disque en tous sens, nulle trace de Sammet. Tout de même, qu’on se rassure, chez SOULSPELL, projet monté par le batteur Brésilien Heleno Vale, parmi les vingt-cinq invités réunis à l’occasion de l’enregistrement de "The Labyrinth Of Truths", on trouve du beau monde : Jon Oliva (SAVATAGE) mais aussi Tim "Ripper" Owens (ex-JUDAS PRIEST, ICED EARTH), Zak Stevens (CIRCLE II CIRCLE, SAVATAGE), Roland Grapow (MASTERPLAN, ex-HELLOWEEN) ou encore Blaze Bayley (ex-IRON MAIDEN, WOLFSBANE). Je n’ai évidemment cité que les plus connus.

Vingt-cinq invités dont les starlettes précitées, autant dire qu’il ne faut pas se louper si l’on souhaite à sa crédibilité qu’elle demeure assez intègre pour qu’une suite soit envisagée. Heleno Vale n’a rien à craindre, si suite il y a ("The Labyrinth Of Truths" constituant déjà la seconde sortie de SOULSPELL), elle n’aura aucun mal à remotiver les présents 2010 et quelques nouvelles têtes. Le batteur Brésilien, qui m’était inconnu jusque là, a concocté avec "The Labyrinth Of Truths" un album aussi bon que riche.
Dans un registre louvoyant entre un speed mélodique accrocheur et un prog metal pas trop compliqué, "The Labyrinth Of Truths" a pratiquement tout juste. Le seul reproche qu’on pourra lui faire est de ne pas toujours assez dissocier les interventions des musiciens, vocalistes en tête (puisqu’ils sont en nombre). Excepté "Into the Arc of Time (Haamiah's Fall)", je déplore l’absence de répartie entre eux, d’échange ou de dialogue dans le but d’affirmer la dimension opératique ou théâtrale qui nous est vendue. Sans vouloir manquer de respect aux protagonistes, "The Labyrinth Of Truths", en raison de sa structure assez classique, eût été mené par une équipe de musiciens moitié moins fournie qu’on n’aurait guère décelé de différences.

Si "The Labyrinth Of Truths" a presque tout bon, c’est en raison de ses titres bien en chair, proposant assez de variété pour ne jamais s’essouffler, à l’instar d’ "Amon’s Fountain" qui débute comme une compo d’HEAVENLY (chœurs et guitare galopante) avant que le chant et le refrain n’adoptent d’autres tons avec une dominante FM. On a droit à un bel assortiment de refrains, épiques pour certains ("Dark Prince's Dawn"), plus mesurés pour d’autres où l’accroche est montée sur à peine quelques points d’articulations ("The Labyrinth Of Truths", l’aérien "Forest of Incantus"). L’ambiance générale propose elle aussi une certaine variété. Même si le propos se montre résolument épique ("Dark Prince's Dawn", "The Verve"), des touches mélancoliques se font souvent entendre (les intros de "Into the Arc of Time (Haamiah's Fall)", "The Verve"). Côté technique, même si les instrumentistes disposent d’une dextérité largement au-dessus de la moyenne, les prouesses ou autres exhibitions de vitesse ne sont pas vraiment à l’ordre du jour. Ça joue parfois vite ("Dark Prince's Dawn"), sans non plus que les solos proposés justifient à eux-seuls de revenir sur un titre.
Les influences sont nombreuses, évidemment. SOULSPELL débarque avec une personnalité davantage palpable dans sa manière de composer des titres marquants que dans celle de proposer du neuf. On entendra donc un clavier à la AYERON ("A Secret Compartment"), des chœurs légers et tout en harmonies comme chez SHADOW GALLERY ("Dark Prince's Dawn"), une rythmique et un chant proches d’HELLOWEEN ("Into the Arc of Time (Haamiah's Fall)"), ou des ambiances tirées vers le sombre rappelant EVERGREY ("Into the Arc of Time (Haamiah's Fall)".

Deux titres retiennent plus particulièrement l’attention. Il s’agit de "Dark Prince's Dawn", fort de ses chœurs nombreux, de son refrain balayant tout sur son passage ou de ses accélérations épiques et "The Verve", lui qui porte idéalement son nom puisque chaque partie proposée, jusqu’au refrain irrésistible, convaincrait n’importe qui lui prêterait une oreille attentive. Sur ces deux compositions, on sent un travail profond aboutissant à des mélodies fortes, un équilibre bien ajusté et quelques rebondissements surprenants (le refrain de "The Verve", par exemple, arrive sans prévenir et pare le titre de teintes inattendues).

Je n’avais guère de bons souvenirs de la part du label Hellion Records. Cet album me voit donc doublement étonné. D’abord face à une production au poil, ensuite en raison de la qualité de cet album, à faire baver d’envie les labels plus influents.
Heleno Vale, dont on ne peut pas dire qu’il jouisse en Europe d’une notoriété tout court, sort en 2010 un opéra-metal qui supporte sans sourciller la comparaison d’avec ses congénères.
L’une des surprises de l’année.

A lire aussi en POWER METAL par BAST :


POWER QUEST
Magic Never Dies (2005)
Power metal




REQUIEM
The Arrival (2002)
Power metal


Marquez et partagez




 
   BAST

 
  N/A



- Luiz Magri (chant)
- Edney Marques (chant)
- Frank Langona (chant)
- Daniel Guirado (basse, chant)
- Fabiana Doce (clavier, chant)
- Juliano Grego (guitare)
- Thiago Pasqualinoto (guitare)
- Shirlei Escobar (clavier)
- Heleno Vale (batterie)


1. The Entrance
2. The Labyrinth Of Truths
3. Dark Prince's Dawn
4. Amon’s Fountain
5. Into The Arc Of Time (haamiah's Fall)
6. Adrift
7. The Verve
8. Forest Of Incantus
9. A Secret Compartment



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod