Recherche avancée       Liste groupes



      
FUSION  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


1995 Silmarils
1996 Live

SILMARILS - Silmarils (1995)
Par FENRYL le 8 Novembre 2010          Consultée 2579 fois

En 1995, on a eu notre lot de grosses sorties. Of course. Toujours un super méga gros groupe qui nous a gratifiés de sa présence (AC/DC, AT THE GATES, ANTHRAX, MAIDEN, PARADISE LOST...).
Moi, je l'assume, pendant ce temps là, je naviguais en eaux troubles. Je voulais donner aux combos hexagonaux leur chance. Un élan de patriotisme ? Non, plutôt une volonté de comprendre pourquoi seuls des groupes comme TRUST, LOUDBLAST ou VULCAIN étaient cités et bien peu d'autres...
Alors, en 1995, j'ai découvert ce "Silmarils"... Produit par Clive Martin et catalogué dans la fusion.
Forcément, en pleine période post RAGE AGAINST THE MACHINE et Grunge, le temps est aux guitares crados, aux samples et aux rythmiques exotiques.
Nos parisiens ont bien décidé de suivre le mouvement et de surfer sur une vague qui leur convient parfaitement.
Mêlant hip-hop et funk Metal depuis 1989, c'est après un passage en Irlande que le combo se fait signer pour ce tout premier opus.
Logiquement, de SILMARILS, on cite rapidement le single "Cours Vite" qui les a fait connaître. Véritable succès (comparaison aux grands noms de la scène Rock française, passage sur NPA...) quasi immédiat et grosse rotation à la fois à la télé (forcément avec un clip dans un asile où les infirmières sont deux actrices porno célèbres dont Julia Channel, on accroche !!) comme sur les radios.

Ce qui fonctionne ici c'est l'immédiateté des titres : c'est franc, cash et sans détour. Des plans de guitares fusion mais pas trop pour ne pas faire fuir les oreilles les plus chastes, une basse bien présente, en toute logique pour ce genre ("Killing Da Movement", "No Justice No Peace", "L'agresse", "Je Ne Jure De Rien"), parfaitement en harmonie avec une batterie claquante et puissante ("Mackina").
Musicalement en 1995, SILMARILS c'est vraiment bon et efficace !
Ce qui donne une dimension supérieure à ce groupe à ses débuts c'est la découverte de David Salsedo. Ce dernier assure une prestation de grande qualité derrière son micro. Il est à la fois parfaitement en adéquation avec les plans plus posés du groupe ("Payer Le Prix", "Fils D'Abraham") et sait faire preuve d'une rage explosive ("Cours Vite", "Victimes De La Croix", "Je Ne Jure De Rien", "Just Be True").
Mais la véritable force du gaillard est assurément ses textes. Il signe en effet l'intégralité des lyrics de cet opus et force est de constater que de ce côté là, il n'a rien d'un énième pseudo auteur.
Des titres inspirés dans la langue de Molière, moi j'en redemande : savourez "Fils d'Abraham" (franchement superbe), "Victimes De La Croix" ou la délirante "Love Your Mum"... C'est ancré dans le réel, illustration d'une génération, d'un moment de vie ("Mackina"...). Nous sommes en 1995 et 15 ans plus tard, il est tout à fait possible de se retrouver dans les propos de nos lascars. Inquiétant ? … Ou pas !?

SILMARILS ne se contente pas de se prendre au sérieux ("L'agresse" et ses paroles autobiographiques !) mais cherche juste à faire plaisir en diversifiant les approches. On pourra ainsi noter la présence de cuivre (trompettes sur "Je Ne Jure De Rien" ou le final de "Love Your Mum" notamment), une intro funky par ci ("Killing Da Movement"), des scratchs par là ("L'agresse", "Communication"), des samples en ouverture ("Communication", "Just Be True")... Bref, de la Fusion quoi ! Juste une frayeur avec "Just be True " et son côté électro/indus moins bandant... Rien de bien grave toutefois !

En 2010 chroniquer ce "Silmarils" peut surprendre, amuser ou paraître ridicule (rayez la mention inutile). Toujours est-il que cet opus continue d'user fréquemment mes différents lecteurs, quand bien même le groupe a depuis longtemps choisi une toute autre voie (laquelle le destine largement plus à figurer chez notre petit frère FP...). Il n'empêche que ce premier effort de nos français de SILMARILS est une franche réussite, un sacré moment frais digne d'une bouffée d'air pur. Bref, c'est efficace et musicalement réussi. Cela me suffit à lui accorder toujours autant de crédit !

Note réelle : 3,5/5 pour ceux qui ont connu cet album à l'époque... Pour les autres ?

"Eh mec si le texte te saoule coupe ton transistor
Silmarils est dans la place et met le feu au décor
J'emmerde ta morale, ta R12 de Nestor
Viens chez nous faire un stage, fait un effort" 

J'adore : "Love Your Mum", "Victimes De La Croix", "Fils D'Abraham", "Mackina", "Cours Vite", "Killing Da Movement"

A lire aussi en FUSION par FENRYL :


DOWNSET
Downset (1994)
Pas content, mais alors pas du tout, DOWNSET...




BODY COUNT
Bloodlust (2017)
Brûlot d'Ice-T et de sa bande

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- David Salsedo (chant, clavier)
- Brice Montessuit (trompette, chœur)
- Côme Aguiar (basse)
- Aymeric Moneste (batterie)
- Stéphane Daurs Aka Jimi D (guitare)
- Jean-pierre Martins (saxophone)


1. Cours Vite
2. Fils D'abraham
3. Victimes De La Croix
4. Killing Da Movement
5. Love Your Mum
6. L'agresse
7. Mackina
8. Je Ne Jure De Rien
9. Communication
10. Just Be True
11. No Justice No Peace
12. Payer Le Prix



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod