Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Ac/dc, Guns N' Roses, Demolition 23, Junkyard, Crystal Pistol, New American Shame, Trucker Diablo
- Membre : Josh Todd
 

 Chaîne Youtube (269)
 Site Officiel (428)
 Site Officiel (281)
 Myspace (388)

BUCKCHERRY - All Night Long (2010)
Par THE MARGINAL le 4 Septembre 2010          Consultée 3006 fois

Le moins qu'on puisse dire, c'est que BUCKCHERRY ne perd pas de temps. Le dernier album en date, "Black Butterfly", est sorti en 2008. Une tournée US a suivi et un live, intitulé "Live & Loud 2009", a été commercialisé un an plus tard. Et voilà que Josh Todd et ses compagnons de route reviennent avec un nouvel opus. "All Night Long", qu'il s'appelle. Pour BUCKCHERRY, il s'agit de son 5ème album studio. Autant dire qu'on n'a plus affaire à une bande de débutants, mais à un groupe qu'on commence à bien cerner.

Pour les retardataires, BUCKCHERRY est le groupe qui permit au Hard Rock americain de retrouver un rang à peu près digne de ce nom grâce au succès de son premier album éponyme à la fin des 90's et au retour en force réussi en 2005 avec "15", son 3ème album studio. La réussite commerciale de BUCKCHERRY prenait alors le contre-pied de tout ce qui était tendance aux USA et nombreux ont été ceux qui voyaient en ce combo le digne héritier de GUNS N' ROSES. Oui, BUCKCHERRY avait le potentiel pour marcher sur les traces des Gunners. Seulement, "Black Butterfly" n'a eu qu'un succès relativement modeste et la bande à Josh Todd n'a toujours pas percé en Europe.

Ayant peut-être laissé passer la chance de sa vie, BUCKCHERRY continue son bonhomme de chemin. Si "Black Butterfly", le précédent opus, était assez bon, on sentait quand même que le quintette américain avait aseptisé son Hard Rock, le rendant plus accessible au grand public. Pour cette raison, je redoutais un peu la suite des événements. D'ailleurs, le 1er single de ce nouvel album, "All Night Long", m'a laissé de marbre : mid-tempo hard rock binaire très simple, paroles clichesques et peu recherchées, son de batterie typiquement 80's. Bref, ça ne mange pas de pain. BUCKCHERRY semble vivre sur ses acquis et le fait que le quintette américain ait décidé de retravailler avec Marti Frederiksen n'était pas de nature à me rassurer. Il m'a fallu attendre le 2 août pour écouter ENFIN l'album en intégralité et me forger une véritable opinion sur ce "All Night Long".

Alors, que vaut-il ? Eh bien, autant dire les choses franchement, ce "All Night Long" marque une nette baisse d'inspiration et montre un groupe en train de ronronner. En gros, l'album confirme ce qu'on pouvait redouter en écoutant le 1er single, "All Night Long" : l'album reprend les choses là où "Black Buttefly" les a laissées. BUCKCHERRY fait toujours du BUCKCHERRY, mais sans l'inspiration qu'on lui connait, sans l'urgence et le côté brut de décoffrage qui caractérisaient ses 3 premiers albums. Mais le plus inquiétant, c'est qu'en plus d'être installé dans une sorte de routine, BUCKCHERRY semble copiner avec le monde mainstream US. Car comment expliquer autrement la présence d'influences modern-rock sur les simili-ballades "These Things" et "I Want You" (c'est flagrant sur les refrains) ou sur le mid-tempo "Our World" ? Enfin, la perte d'inspiration (passagère, on espère) du groupe se traduit sur "Oh My Lord", un mid-tempo qu'on pourrait presqu'assimiler à une photocopie de "All Night Long". Le problème de cet album, quand on le prend dans sa globalité, c'est qu'il évolue sur un rythme monotone, que le tempo ne varie quasiment jamais. On ne retrouve plus la hargne du passé, les côtés destroy et vicelard qui se manifestaient à l'occasion autrefois("Dead Again", "Dirty Mind", "Porno Star", "Whiskey In The Morning", "Fall", "Broken Glass"). Le succès de "15" a-t-il changé le groupe ? Ou est-ce la présence de Marti Frederiksen à la production qui bride Josh Todd et sa bande ?

Ceci dit, il ne faut pas noircir à outrance le tableau car tout n'est pas à jeter sur cette galette. Des bons titres, il y en a tout de même quelques-uns, BUCKCHERRY ayant suffisamment de talent pour sauver ce qui peut encore l'être. Comme bons titres, on citera volontiers "Recovery", le meilleur de l'album, sur lequel on retrouve le punch et l'énergie du groupe, son sens du riff qui tue (ce qu'on aime le plus chez BUCKCHERRY, bordel !), sans oublier "It's A Party", à la fois festif, groovy et entêtant, le très roots "Liberty" qui, avec ses petites influences bluegrass bien senties, représente vraiment tout ce qu'on a envie de déguster sans modération dans la musique americaine, "Never Say Never" qui s'inscrit dans la lignée de ce que le groupe savait faire dans le domaine des mid-tempos accrocheurs, catchys, et le hargneux "Dead" avec son refrain très accrocheur et son final très live qui clôture en beauté l'album, histoire de dire : "L'honneur est sauf". Dans l'ensemble, ça reste quand même insuffisant. Il aurait fallu plus que ça pour me satisfaire.

Dans l'ensemble, on peut quand même parler de déception. Sur ce "All Night Long", il y a à boire et à manger. Le cap du 5ème album est souvent délicat, mais on peut tout de même trouver navrant que BUCKCHERRY évolue avec le frein à main. Et mine de rien, ça fait un animal sauvage de plus que l'industrie musicale américaine a réussi à apprivoiser (pour l'instant, je n'emploie pas le terme flinguer, je préfère attendre 1 ou 2 opus supplémentaires avant de me prononcer à ce sujet). Bizarrement, c'est peut-être avec cet album que BUCKCHERRY pourrait accéder à la reconnaissance planétaire. Vu que c'est l'album le moins bon du groupe, ce serait incongru, mais dans l'industrie musicale d'aujourd'hui, on n'est plus à une bizarrerie près. Quoi qu'il en soit, BUCKCHERRY devra rectifier le tir lors du prochain album et serait bien inspiré de mettre fin à sa collaboration avec Marti Frederiksen qui dessert le groupe plus qu'autre chose.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


TRIUMPH
Rock & Roll Machine (1977)
Un grand disque de la fin des 70's...




PINK CREAM 69
In10sity (2007)
Hard mélodique de grande classe, de haut niveau


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Josh Todd (chant)
- Keith Nelson (guitare)
- Stevie D. (guitare)
- Jimmy Ashhurst (basse)
- Xavier Muriel (batterie)


1. All Night Long
2. It's A Party
3. These Things
4. Oh My Lord
5. Recovery
6. Never Say Never
7. I Want You
8. Liberty
9. Our World
10. Bliss
11. Dead



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod