Recherche avancée       Liste groupes



      
DOOM/DEATH  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Opeth
- Membre : Exhorder

NOVEMBERS DOOM - The Pale Haunt Departure (2005)
Par BIONIC2802 le 7 Octobre 2009          Consultée 2319 fois

Féerique, envoûtant et passionnant pour peu que nous nous y intéressions VRAIMENT ! Cet album est peut-être le plus abouti de la carrière actuelle du groupe. L’opus présenté ici en quelques mots est, en premier lieu, plutôt planant et bien au-dessus d’un firmament auditif ô combien étendu. Mesdames et Messieurs, permettez-moi de vous introduire mon dernier béguin en date: "The Pale Haunt Departure".

Si NOVEMBERS DOOM sort régulièrement ses galettes musicales, ce n’est pas pour autant qu’elles se valent. Concernant celui de la cuvée 2005, nous avons affaire à un Death/Doom construit solidement où les sentiments mélancoliques se distillent lentement et tout en douceur avec cette rage qui provient de notre désespoir. Avec un peu d’imagination, notre impuissance à changer les choses se voit pratiquement traduite dans les mélodies offertes, et de bien belle manière ma foi, en poussant les riffs de guitares comme si elles n’en finissaient pas de pleurer (du moins, dans les passages calmes). La voix de Paul Kuhr, alternant judicieusement chant clair et voix d’outre-tombe, y est également pour beaucoup dans ces effets de tristesse. Quant à la batterie, elle ne fait que renforcer et soutenir, à l’instar d’une basse discrète mais efficace tout de même, les structures languissantes de NOVEMBERS DOOM.

Évidemment, c’est là que le bât blesse. Je m’explique. Tout en appréciant beaucoup "The Pale Haunt Departure", je ne peux m’empêcher de ressentir des longueurs dans les chansons. Est-ce le style qui veut ça ? Non, repensons un instant aux premiers MY DYING BRIDE et autre ANATHEMA pour s’en rendre compte. Alors c’est quoi, me demanderez-vous ? Je dirais qu’un riff qui tourne en rond doit pouvoir nous transporter vers d’autres horizons sans jamais nous ennuyer et là, à plusieurs reprises, le cas se présente (exemple extrême et très représentatif de mes dires serait un des albums de SHAPE OF DESPAIR). Une autre question surgit dès lors: sachant que ce sont de très bons musiciens maîtrisant le genre, est-ce que NOVEMBERS DOOM a encore quelque chose de plus à apporter à ce qui existe déjà ? A vous d’en tirer une conclusion… ou pas. Mais, en toutes franchise, n’avons-nous pas déjà entendu les ¾ des riffs et structures quelques part et ce, bien avant ? Une fois de plus, je vous laisse juge.

Disons que "The Pale Haunt Departure" arrive à nous toucher par son approche musicale, ses enchaînements plus ou moins bien amenés et réussis ainsi que son atmosphère générale confèrent à NOVEMBERS DOOM une aura (éphémère ?) dans le style décrit ici. Il faut vouloir accepter d’être emmené et cela demande quelques efforts, je le concède.

Les passages acoustiques sont un régal pour nos ouïes sélectives et délicates. Et lorsqu’ils se traduisent par l’apport des guitares électriques, aidées en cela par la section rythmique, nous ne pouvons qu’apprécier la chose et ressentir les bienfaits offerts à notre audition pleine de compassion.

Album de qualité mais qui manque du fameux petit plus pour en faire une référence. Cependant, ceci étant dit, essayez tout de même d’y voir un travail de dévotion consacré à ce style si particulier qu’est le Doom et dont NOVEMBERS DOOM honore de sa présence en offrant ce "The Pale Haunt Departure" en héritage.

A lire aussi en AMBIENT par BIONIC2802 :


ULVER
Lyckantropen Themes (2002)
Tout se passe dans votre tête ! Est-elle saine ?




MY DYING BRIDE
Evinta (2011)
MDB au cœur de l'introspection : pour ? Moi, oui !


Marquez et partagez




 
   BIONIC2802

 
  N/A



- Paul Kuhr (chant)
- Larry Roberts (guitare et claviers)
- Vito Marchese (guitare)
- Mike Le Gros (basse)
- Joe Numez (batterie)


1. The Pale Haunt Departure
2. Swallowed By The Moon
3. Autumn Reflexion
4. Dark World Burden
5. In The Absence Of Grace
6. The Dead Leaf Echo
7. Throught A Child’s Eyes
8. Collapse Of The Falling Throes



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod