Recherche avancée       Liste groupes



      
SHOEGAZE/ROCK SPATIAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2009 Aurora
 

 Myspace (192)
 Myspace Offciel (200)

LITMUS - Aurora (2009)
Par MEFISTO le 16 Septembre 2009          Consultée 1811 fois

Premier réflexe quand on voit la pochette d'"Aurora" : « Pfffff, c'est gay ». Deuxième réflexe : «Pffff, ça doit pas être Metal ». Une de ces remarques désobligeantes s'approche de la vérité.

LITMUS joue du Rock spatial. Rien de moins. Un condensé d'Apollo 13, de partouze débauchée avec pattes d'éléphant, ponchos et moustaches compris, de progressif des années 70, de Punk, de Hardcore, de Power-Pop, de Franz Zappa shooté à l'hélium en apesanteur (ouah, quelle image merveilleuse n'est-il pas ?), bref, c'est complètement ahurissant et extravaguant ! Trop même… Les experts comparent leur style à MY BLOODY VALENTINE et HAWKWIND, deux groupes de Rock psychédélique très « artistiques » pratiquant le Shoegaze (« Dreampop »).

Les néophytes comme moi découvriront rapidement ce qu'on entend par « Pop de rêve ». Pour faire une histoire courte, le Shoegaze se caractérise par des guitares archi ardentes et frétillantes et une basse ronde et bourdonnante. Ces riffs sont couchés sur des lits de mellotron, de bidouillages et d'effets « laser » traversant ce smog fluo. On dirait qu'à certains endroits, un vortex s'ouvre pour laisser un avion décoller ou une fusée alunir… Biz. Surtout en show, semble-t-il. Quant à la voix, elle est accessoire et ne contribue nullement à ce trip d'acide à la gomme balloune. De toute façon, on s'en branle du chant, la musique est assez copieuse pour ne pas crier au scandale.

Là, vous vous demandez sûrement « Mais pourquoi LITMUS sur NIME ? » Si le « shoegaze » des Anglais s'inspire directement des 70's, son coffre en vinyle est toutefois plus rutilant que les rythmiques de l'ère psychédélico-peace and love. Ça déménage en diable dans ce juke-box, dont les lumières multicolores clignotent à la vitesse du son. Le quintette est quand même fan de ELECTRIC WIZARD et MOTÖRHEAD, alors pas étonnant que les riffs empestent souvent l'huile à moteur malgré l'esthétisme pastel du groupe !

Alors, que nous réserve LITMUS avec un tel programme derrière les bretelles ? Ben, pour se donner une petite chance, on peut consulter les huit titres et avoir une bonne idée des dimensions dans lesquelles vont piger les Anglais. "Beyond The Sun" part le bal avec ses 11 minutes entraînantes sans temps mort, suivi de "In The Burning Light" avec son riff très « Rock de garage ». La batterie martèle ce capharnaüm, un brin indigeste lorsque trop écouté, en variant les tempos, tantôt punk tantôt heavy.

LITMUS excelle aussi lorsqu'il se transforme en progueux genre YES avec passages planants où le mellotron, la basse gigotante et les « élucubrations technologiques », tels que sur "Eos" et "King Of Infinite Space", font voyager dans des univers plus lointains que le bout du monde. Magique. Comme le début de "Stars", qui nous renvoie dans les 80's, au temps des premiers jeux vidéo. D'ailleurs, l'ambiance très enfantine de "Red Skies" nous fait surfer sur une vague tropicale, à croire que les Beach Boys se sont mis au Hard Rock !

Non vraiment, je ne veux pas vous pousser à consommer des trucs illicites, mais si par hasard vous aviez la chance « de », payez-vous ce trip qu'est LITMUS. Ça fait planer sobre, alors je n'ose pas imaginer ce que ça doit être bourré comme Sarko à un point de presse international.

Note réelle pour un album irréel : 3,5/5.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par MEFISTO :


GENESIS
Trespass (1970)
L'album le plus sombre de GENESIS




VIRUS
The Agent That Shapes The Desert (2011)
Le désert version « cool »


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Fiddler (guitare, chant)
- Marek (batterie, chant)
- Martin (basse, chant)
- Oli (mellotron, clavier)
- Anton (effets)


1. Beyond The Sun
2. In The Burning Light
3. Eos
4. Miles Away
5. Stars
6. King Of Infinite Space
7. Ma:55on Rift
8. Red Skies



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod