Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (4)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2008 New Era
2009 Age Of Aquarius
2010 Trinity
 

- Style : Stratovarius
- Membre : Thunderstone, Edguy, Chaos Magic, Adagio, Fullforce
- Style + Membre : Timo Tolkki's Avalon, Symfonia
 

 Myspace (913)

REVOLUTION RENAISSANCE - Age Of Aquarius (2009)
Par FREDOUILLE le 26 Avril 2009          Consultée 4149 fois

Le fan de STRATOVARIUS que je suis se voit gratifier en cette première partie d’année de deux albums dont il attend encore beaucoup. Beaucoup trop sans doute !
Le premier étant le second album de REVOLUTION RENAISSANCE, le nouveau groupe de T. Tolkki (« Age of aquarius », déjà sorti à l’heure où j’écris ces lignes) et le nouveau STRATOVARIUS (« Polaris » qui sortira le 21 mai prochain) sans Tolkki mais avec ses anciens membres entourés de Lauri Porra et d’un nouveau guitariste en la personne de Matias Kupiainen.
Autant dire que c’est la fête du slip pour moi. Sauf que… les temps ont bien changé et que l’époque où je m’émerveillais à chaque sortie d’un album de STRATOVARIUS est pour ainsi dire révolue, à juste titre d’ailleurs.

Il convient en effet d’être très prudent quant à la sortie de ces deux albums. D’autant, que le premier opus de REVOLUTION RENAISSANCE (annoncé par T. Tolkki comme un « Visions » bis, n’en avait que trop nettement ni la saveur, ni le contenu, ni la qualité). Un album bien moribond au final sur lequel le guitariste dépressif entouré d’un line-up tout neuf et de plusieurs vocalistes, se contentait de re-distiller la majeure partie du répertoire « mid-tempo » de STRATOVARIUS, le speed metal des années fastes étant définitivement aux abonnés absents. Et avec l’inspiration en moins, bien évidemment, « New era » fut une déception, ni plus, ni moins. Point final.

« Age of aquarius » dont il est question ici vient donc de débarquer dans les bacs, et fort du titre éponyme écouté en avant première « Age of aquarius », je me suis remis à y croire. A son écoute, le titre m’a tout simplement mis l’eau à la bouche. Pas plus exaltant que cela pourtant, et pas speed pour un sou, le morceau (dans la lignée de "Dreamweaver" sur Elements part II) n’en demeure pas moins efficace, est doté d’une trame mélodique des plus sympathiques, d’un refrain fort, et est emmené par le nouveau chanteur du combo, Gus Monsanto (ex-ADAGIO) qui y est particulièrement intéressant et performant.
T. Tolkki a d’ailleurs fait le bon choix en prenant Gus au micro, puisqu’autour des nouvelles compositions une nouvelle fois très proches de celles d’un STRATOVARIUS (- mou du genou je précise -), le chant de Gus Monsanto s’avère très proche de celui de T. Kotipelto. Il n’est pas si haut perché bien sûr, mais il en a les intonations et les subtilités et ce notamment sur les multiples passages calmes qui ornementent la galette. Car, soyons clairs, « Age of aquarius » après 4 premiers titres plutôt énergiques, dont on retiendra bien volontiers le très heavy mais trop basique « Behind the mask » (sur lequel je trouve d’ailleurs Gus bien poussif), ou encore « Ixion’s wheel » qui entre son introduction bourrée d’orchestrations et ses grattes, sent bon l’époque d’Elements part I, l’album va sombrer pour de bon dans le mid-tempo bien pompeux et soporifique. Les morceaux sont d’une lenteur incroyable, bourrés d’orchestrations symphoniques pour faire joli - ça sent parfois la BO de films, ça plane, c’est atmosphérique, c’est beau, c’est gentillet, c’est chiant (« So she wears black », « Heart of all » par exemple !).
T. Tolkki ne sait vraisemblablement plus comment composer des titres de speed metal ou alors il n’en a plus l’intention. Toujours est-il qu’il s’embourbe peu à peu pour s’enterrer littéralement dans un vide intersidéral, celui-là même qui se trouve sur la pochette electro de l'album (d'ailleurs, c'est sensé représenter quoi?). Incroyable !
Si encore il y avait un titre qui arrivait à la cheville d’un « Season of change » (ça c'était la classe!), mais même pas. Encore heureux, qu’« Into the future » (qui aurait d’ailleurs très bien pu figurer sur le dernier AVANTASIA), single par excellence, de par son coté celtico-folklorique (sonorités de flutiaux et tambourins) et quasi festif, redonne de l’intérêt en fin d’album mais cela reste finalement bien insuffisant.

Pourtant, « Age of aquarius » démarre plutôt bien avec une première moitié particulièrement correcte. Mais le reste est d’une platitude effrayante. Alors, certes, c’est super bien produit, le son et le style de STRATOVARIUS sont présents (soli, son de basse, riffs, orchestrations et même le chant) mais les compositions sirupeuses de la seconde moitié de l’album gâchent vraiment l’ensemble. Et sur 9 titres, ça ne pardonne carrément pas. Dommage, sincèrement.
On pourra néanmoins souligner la belle prestation de Gus Monsanto sur la quasi-totalité des compositions.
J’attends désormais le prochain opus de STRATOVARIUS avec impatience et pour le peu que j’en ai écouté, il y a fort à parier qu’il sera bien meilleur que ce « Age of aquarius » qui n’est au final qu’une déception de plus de la part de Timo Tolkki, guitariste compositeur qui est incapable de se renouveler.

Incroyable mais vrai !


Morceaux préférés : "Age of aquarius", "Ixion's wheel", "Into the future"

A lire aussi en POWER METAL par FREDOUILLE :


SILVER BULLET
Mooncult (2019)
Power Metal de haute volée ! Très prometteur !




SHADOWKILLER
Dark Awakening (2020)
Très belle découverte ! Power Metal US !


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Justin Biggs (basse)
- Bruno Agra (batterie, arrangements)
- Timo Tolkki (guitare)
- Gus Monsanto (chant)
- Mike Khalilov (claviers)


1. Age Of Aquarius
2. Sins Of My Beloved
3. Ixion's Wheel
4. Behind The Mask
5. Ghost Of Fallen Grace
6. Heart Of All
7. So She Wears Black
8. Kyrie Eleison
9. Into The Future



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod