Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK ANNéES 80  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ROOT - Zjevení (1990)
Par POSSOPO le 30 Août 2008          Consultée 2192 fois

Avec "Zjevení", on creuse profondément dans les racines de ROOT (le jeu de mots nul est involontaire, je me permets donc de le conserver). Et on s'amuse à s'abîmer les ongles à déterrer cette vraie rareté, premier album d'un groupe qui a tellement changé depuis ce forfait signé en 1990 qu'on ne reconnaît rien du lyrisme exacerbé de "The Book", chef-d'œuvre au caractère trop original pour faire lever les foules.

Non, "Zjevení" n'a que très peu à voir avec "The Book". Comme il n'a que très peu à voir avec "Black Seal", "Madness Of The Graves" ou le vilain et tout récent "Daemon Viam Invenient". Remontons la manivelle pour nous rapprocher progressivement de cette galette black thrash qui tripote les ovaires de la médiocrité. Avec "Kärgeräs" et plus encore "The Temple Of The Underworld", on entrebâille la porte du garage. Avec "Hell Symphony", on met les mains dans le cambouis. Voilà, on y est, "Zjevení", c'est "Hell Symphony"… version gamine et tchèque. Tchèque oui. "Zjevení" est en VO, petite coquetterie pour parler dans les dîners. Autre coquetterie, "Cesta zkázy" et ces quelques secondes qui font le pont, un pont certes d'une étroitesse incroyable, entre les albums cités plus haut et cet essai primaire.

On fatigue à évoquer les mêmes références pour évoquer les sonorités de tous les artistes ayant baigné dans le black préhistorique des années 80. Mais il est encore là, bien présent sur des riffs mid tempo qui se traînent sans se traîner. Le dieu helvète de la musique sombre injecté en intraveineuse chez ROOT comme chez les autres. Mais les schémas de guitare au frein à main de Tom G Warrior font souvent rejet chez des musiciens aux compétences douteuses et le futur génie tchèque, s'il parvient en un seul opus à approcher le groove unique de CELTIC FROST manque tout de même de le toucher véritablement.

Il le regarde même d'assez loin. Il tourne autour, tente d'en comprendre la mécanique parfaite et obscure. Nous sommes encore loin d'avoir trouvé un équivalent au géant insurmontable du dark metal. Et ROOT connaît parfaitement ses limites. Il sait que, quand bien même il se contenterait de singer l'œuvre la moins expérimentale de son idole sans un seul instant oser s'attaquer aux élucubrations qui forgent pourtant son caractère unique et envié, il n'égalera jamais le maître, une rapide écoute de son premier essai lui permet de s'en convaincre. Résultat : après une deuxième tentative d'un acabit presque semblable, l'orchestre changera progressivement de cap pour se diriger vers sa terre promise, ce metal sombre, grandiloquent et hormonal qu'il domine avec prestance et conviction.

Alors "Zjevení" est un simple machin, une rondelle de plastique qu'on ressort une fois de temps en temps pour épater les copains, fascinés par la rareté de l'objet. Une galette sympathique, qu'on aime bien sans avoir pourtant totalement accroché à son contenu. Un simple machin à ranger dans le tiroir fourre-tout, celui qui terminera peut-être sur un coup de tête un peu idiot à la brocante du quartier et dont on regrettera ce qui le compose une fois vendu.

A lire aussi en BLACK METAL par POSSOPO :


NEGURÃ BUNGET
Om (2006)
Spiritualité païenne

(+ 1 kro-express)



LUGUBRUM
De Ware Hond (2007)
Black metal rural et fou


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Big Boss (chant)
- Petr "blackie" Hošek (guitare)
- Black Drum (batterie)
- Mr. D.a.n. (guitare)


1. Intro
2. Zjevení
3. Aralyon
4. Výslech
5. Upálení
6. Píseň Pro Satana
7. 666
8. 7 černých Jezdců
9. Démon
10. Znamení
11. Cesta Zkázy
12. Høbitov



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod