Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MELODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Wintersun, Children Of Bodom, Aephanemer

KALMAH - Swampsong (2003)
Par NEBEL le 20 Août 2008          Consultée 2456 fois

En 2003, KALMAH ne chôme pas et signe ce Swampsong, s'éloignant définitivement d'un CHILDREN OF BODOM dont le quatrième album, Hate Crew Deathroll, sorti quelques mois plus tôt, peine à me convaincre. Le groupe trouve donc avec cet opus une crédibilité indiscutable. Quel est donc le squelette de ce Swampsong ? Neuf chansons dans le style de KALMAH, qui n'évolue finalement que très peu, mais tend au contraire à s'améliorer dans tous ses aspects. Les Finlandais en profitent alors pour gommer les quelques maladresses qui caractérisaient leurs deux premiers essais, jouissent d'une production plus puissante et claire qu'auparavant et, enfin, poussent plus loin encore leurs qualités d'écriture.

En résulte un album homogène, intense, que l'on écoute d'une traite sans ressentir le moindre ennui, qui plus est doté d'une très belle pochette, sombre et mystérieuse. KALMAH dévoile même des prétentions plus épiques, qui ne sont pas sans rappeler Human Fates de They Will Return, et un rapprochement avec le metal symphonique n'est pas forcément vide de sens, surtout à l'écoute de The Third, The Magical et de Moon Of My Nights, à mon sens les meilleurs morceaux de l'album. Une pensée également pour Heroes To Us, sublime morceau d'introduction, qui permet de mettre tout le monde d'accord dès la première minute. Une mélodie imparable, un break de grande classe, que demande le peuple ?

Le reste du disque est de toute manière dans la même veine, les chansons durant toujours environ quatre minutes, évitant les longueurs inutiles tout en offrant une variété bienvenue. Seuls les deux titres épiques évoqués plus haut prennent le temps de se dévoiler plus longuement, mais le plus long dépasse à peine les six minutes. En ce qui concerne la technique des musiciens, même constat que d'habitude, ils sont carrés, doués, nous en mettent plein la vue tout en évitant la masturbation technique imbuvable. Pas de shred supersonique, mais une maîtrise au service une musicalité constante. Le clavier est également à l'honneur, Pasi Hiltula n'égale certainement pas son successeur, Marco Sneck, mais sa prestation reste de qualité. Le bassiste est malheureusement très discret, malgré quelques passages qui le mettent en avant, Cloned Insanity en tête.

J'ai beau écouter et écouter encore Swampsong, je n'y trouve pas de chanson faible, il est varié, peut-être pas assez par moments, mais là, je cherche vraiment la petite bête. En bref, un très bon album marquant l'émancipation de Kalmah et sa position nouvelle de meilleur groupe de death mélodique finlandais (ce sont les fans de CHILDREN OF BODOM qui vont me haïr ^^). Allez, en route pour The Black Waltz et l'excellence !

Note : 3,5/5

A lire aussi en DEATH MELODIQUE :


OMNIUM GATHERUM
Beyond (2013)
Toujours plus loin




BLOODSHOT DAWN
Reanimation (2018)
Appuyez sur play et ne relaxez pas.


Marquez et partagez




 
   NEBEL

 
  N/A



- Janne Kusmin (batterie)
- Pasi Hiltula (claviers)
- Timo Lehtinen (basse)
- Pekka Kokko (guitares, chant)
- Antti Kokko (guitares)


1. Heroes To Us
2. Burbot`s Revenge
3. Cloned Insanity
4. The Third, The Magical
5. Bird Of Ill Omen
6. Doubtful About It All
7. Tordah
8. Man With Mystery
9. Moon Of My Nights



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod