Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


OBTAINED ENSLAVEMENT - Centuries Of Sorrow (1994)
Par LESOMBRE le 22 Septembre 2008          Consultée 2153 fois

Peu de fans d’extrême le savent mais avant les somptueux Witchcraft (1997) et Soulblight (1998), il y a eu un Centuries of Sorrow. Tout le monde a rapidement oublié cette production, éclipsée par ses successeurs, et peut-être les membres du groupe au premier chef. Avec cet album, on est très loin en effet du divin black métal symphonique inventé par les Norvégiens. Alors, ce Centuries of Sorrow, travail précurseur ou simple témoignage historique ?

A la première écoute, l’effet est très curieux : tout parait en devenir. On reconnait ici et là sur la terminaison des riffs quelque chose qui pourrait s’apparenter aux accords éthérés des deux productions suivantes mais Centuries of Sorrow ressemble surtout à une ébauche ou plutôt une épure de Witchcraft, sans le côté ultra-symphonique, ni les orchestrations d’un autre monde de Heks. Ces deux éléments constituant la signature musicale d’Obtained Enslavement, que reste-t-il alors ? Sans doute un album fortement daté, enfanté par des musiciens en recherche de leur style (qu’ils n’ont quand même pas mis des années à trouver et dont ils sont encore aujourd'hui les plus grands représentants). L’album est ancré dans un moment charnière de l’histoire de la musique extrême (le début des années 1990) durant lequel les lieux d’enregistrement et les formations en activité constituent un espace contracté et replié sur lui-même. Du coup, on ressent (trop) clairement l’influence des pointures du moment.

Le chant, peut-être pas mauvais, on ne sait pas vraiment, parce que lointain, aigu et très mal mixé, est emprunté à Burzum (en moins écorché). La structure générale des morceaux évoque Satyricon, avec de curieux passages à la Mayhem, bas de plafond et répétitifs (Obtained sonne comme eux sur ce disque). Une production elle aussi dans l’ère du temps, très cheap (franchement le premier roulé sur « As I slowly fade » évoque irrésistiblement un bruit de pales d’hélicoptère). On relève quelque synthés, qui ne sont pas encore au service de l’action, mais arrivent simplement en renfort des guitares. Toujours au niveau des influences, l’allégeance à A Blaze in the Northern Sky (Darkthrone) est évidente, album qui est alors la grosse référence (très surfaite en réalité, mais c’est un autre débat) ; ici et là des pointes d’Abigor (au chant finalement), même si les Autrichiens ne sortiront leur premier opus que l’année suivante (Verwustung Invoke the dark age). Chose étonnante, la musicalité est parfois défaillante (un passage désastreux dans « Darh Holiness », heureusement compensé juste après par un riff dans le plus pur style Obtained Enslavement) et l’exécution souvent imprécise. Et puis, ajoutant à la confusion générale, le groupe bascule parfois brutalement dans le death (« Symbolic ») ; il est vrai que la frontière entre black et death commençait tout juste à prendre de la consistance.

Centuries of Sorrow est un joyeux pot-pourri dans lequel on sent qu’Obtained Enslavement n’a pas tout à fait réussi à faire le tri. Une tentation pour le mélodique, ou du moins un black fortement charpenté est toutefois perceptible et passe de temps en temps dans ces morceaux un peu brouillon, le souffle puissant des compositions à venir. Un CD pas désagréable pour ceux qui accrochent à la période 1990 ; pour les autres, il clair que ça va coincer. Au final, la discographie d’Obtained Enslavement est marquée par deux albums majeurs, cernés de deux productions anecdotiques (voire carrément mauvaise pour The shepherd and the hounds of Hell). Mieux vaut ne retenir de ce groupe que les merveilleux artisans fondateurs du black symphonique.

A lire aussi en BLACK METAL par LESOMBRE :


NEFARIUM
Haeretichristus (2008)
Enfin du black métal !

(+ 1 kro-express)



AVERSE SEFIRA
Advent Parallax (2008)
L'apocalypse musicale


Marquez et partagez




 
   LESOMBRE

 
  N/A



- Torquemada (drums)
- Døden (guitars)
- Heks (guitars, keyboards)
- Pest (vocals)


1. Desecration Of My Souls
2. As I Slowly Fade
3. Dark Holiness
4. Symbollic
5. Unblessed
6. Haze Of Knowledge
7. Centuries Of Sorrow
8. Pure
9. ....sorrow



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod