Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH-DEATH MéLODIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


IN ARKADIA - Blind Oppression (2008)
Par FENRYL le 13 Juin 2008          Consultée 1825 fois

Lyon, capitale du Metal français ?

Il s'agit sûrement d'une des questions actuelles agitant nombres d'esprits, car il faut bien avouer que les dernières productions récentes réellement dignes d'intérêt étaient originaires de cette cité (tout comme un paquet de mes confrères au passage !).
Deux ans tout juste après la sortie de son premier album, IN ARKADIA remet ainsi le couvert. Le groupe, formé donc à Lugdunum en 2005, se présente dans l'arène de NIME auréolé d'une signature chez le tout jeune label Another Sphere ...
Sommes-nous en droit de redouter cette vitesse de création et ce recrutement ?

Que nenni mon fidèle lecteur ! IN ARKADIA affiche une maturité de tous les instants. En effet, on garde ce qui tient la route, on fait évoluer ce qui pêchait ...
A ces titres, le groupe conserve son propre studio (la classe non ?) et masterise toujours son album à Finnvox (Finlande) ... vous me voyez arriver, non ? Indubitablement, un album estampillé Scandinavie ne peut susciter chez moi qu'intérêt et attentions.
C'est ainsi que le groupe affiche la couleur : il pratique désormais un thrash death mélodique de haute volée.
Première approche du groupe au travers d'un « Useless » (*) introductif qui lorgne vers un CHILDREN OF BODOM (**) ... et qui révèle immédiatement la principale faiblesse de la galette : le son de la batterie. Ce dernier, mis (beaucoup trop) en avant, notamment par le biais de la caisse claire, engendre un côté « sec » comme un coup de trique, qui ne colle pas forcément avec la dynamique des riffs du groupe ... vraiment dommage, sans pour autant être totalement préjudiciable. Car il faut bien reconnaître que nous avons affaire à de réels musiciens, qui plus est techniciens de premier plan. A ce titre, le duo de gratteux, Seb et Théo, nous délivre une partition de plans aussi accrocheurs que mélodiques (« Useless », « Dystopia » (***), « Cell of Madness »), l'ensemble couplé à des soli de première division. Force est de constater qu'il n'est pas question d'amateurisme ici et que le groupe s'est donné les moyens d'offrir à nos oreilles des envolées de manches de toute beauté.
Des moments épiques en perspectives qui empêchent la pression de retomber.
Histoire de faire varier nos plaisirs et d'éviter le principal écueil du genre, IN ARKADIA n'est pas avare de diversité. Comment ne pas reconnaître qu'il devient très délicat de se faire surprendre par une galette « Melodeath » depuis que les patrons du genre ont délimité le cadre et abusé sans vergogne de la méthode allant dans certains cas jusqu'à tuer la poule aux oeufs d'or ...
Dans le cas présent, on trouve des plans de guitares acoustiques (« Ego Alter ») par ci, des blasts à gogo par là, et même un instru (« Vengeance Dies With A Fallen Fate »). Théo et sa bande se risquent sur cet exercice périlleux et, il faut bien le reconnaître, s'en sortent plutôt bien. Même si notre batterie semble parfois en difficulté, les deux guitaristes s'en donnent à coeur joie et assurent une prestation sérieuse une fois encore, en nous offrant une succession de plans tantôt mélodiques, tantôt nerveux.
Alternant plans death mélo typiques et riffs beaucoup plus mélodieux (mais on notera la disparition du chant clair sur cet opus), IN ARKADIA n'en perd pas pour autant sa fougue et son énergie. « Psychix Simian » en est la parfaite illustration tout comme le rageur « Suck & Fuck » (tout un programme !). La construction des titres reposent ainsi le plus souvent sur ce schéma : intro speedée aux amphétamines, pont et riffs mélodieux, entrecoupés de moments de nouveau sauvages (« Cell Of Madness », « Obso(u)lescence » (*)).
Ajoutez à l'ensemble un frontman dont la voix assure vraiment dans son registre "chant deathcore" (même si un léger manque de coffre se fait parfois sentir... mais rien d'outrageant !) et un artwork tout aussi superbe qu'original (mazette, cette pochette !) et vous tenez là un produit vraiment réussi qui ne peut nous pousser qu'à croire en ce groupe... et crier haut et fort qu'IN ARKADIA ... est FRANÇAIS !! Si, si, on peut l'assumer !

En 10 morceaux et un peu plus de 42 minutes, IN ARKADIA vient de frapper un joli coup. Il nous offre un très bon moment de metal pur souche, sans concession.
Pas forcément attendu à ce moment et à ce niveau, le groupe bouscule la hiérarchie et pénètre par l'entrée principale dans l'antichambre des groupes au talent certain et qu'il va falloir bigrement surveiller ... Bravo Messieurs !

Verdict: 3,5/5

Bons moments : « Adrenalin Drift », « Useless », « Dystopia ».

Conseil (sous forme de demande) : Messieurs les tourneurs, donnez (offrez ?) un accès à vos scènes à nos 4 gaillards le plus souvent possible pour que nous puissions profiter pleinement de leurs capacités LIVE ...

(*): Titres en écoute sur le MySpace du groupe http://www.myspace.com/inarkadiaband
(**): DETONATION, groupe batave, pourrait éventuellement refléter le style du groupe.
(***): morceau qui vient de faire l'objet d'un clip visible à partir de la page principale du site officiel du groupe.

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par FENRYL :


The DUSKFALL
Delivrance (2001)
Le véritable potentiel de ce groupe à l'époque !




ARCHEON
End Of The Weakness (2001)
Originalité ? inspiration classique


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Theo (chant, guitare)
- Seb Vs (guitare)
- Florent (batterie)
- Eduardo (basse)


1. Useless
2. Preemptive Sidiate
3. Dystopia
4. Psychic Simian
5. Ego Alter
6. Cell Of Madness
7. Suck And Fuck
8. Adrenalin Drift
9. Vengeance Dies With A Fallen Fate
10. Obso(u)lescence



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod