Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY / POWER METAL  |  STUDIO

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (126)
 Myspace (154)

ORDER OF NINE - A Means To Know End (2008)
Par FREDOUILLE le 23 Juin 2008          Consultée 1355 fois
Tiens, je viens de découvrir que Lance King actuel vocaliste du groupe AVIAN mais aussi ex-chanteur de PYRAMAZE ou encore de BALANCE OF POWER n'est autre que le propriétaire du label américain Nightmare Records. Un label fondé par Lance King en 1990 (eh oui, cela ne date pas d'hier) et plutôt reconnu pour signer des groupes de Metal Progressif et de Power metal. On pourra notamment citer parmi ces groupes AVIAN, CLOUDSCAPE, LANFEAR, PYRAMAZE ou encore les Français d'ALKEMYST qui viennent d'ailleurs de sortir leur second album intitulé "Through painful lanes". Un label qui a permis en tout cas à Lance King de vendre environ 2 millions d'albums depuis 1990. Un chiffre non négligeable...

Mais revenons à nos moutons, nous ne sommes bien entendu pas là pour parler de Nightmare Records mais d'une de ses signatures, j'ai nommé le groupe américain ORDER OF NINE. Un groupe qui n'est pas né de la dernière pluie, puisque fondé en 1997 sous le nom de TEMPLAR et qui a déjà joué en 1ère partie d'un groupe comme SYMPHONY X. Formation qui en tout cas m'était complètement inconnue avant l'écoute de ce "A Means to know end", et pourtant... ce combo américain n'en est pas à son premier coup d'essai puisqu'il a sorti quelques albums déjà, dont "Of once & future kings" en 2001 et "Season of reign" en 2005.
"A means to know end" est le quatrième album du groupe originaire de Pennsylvanie et nous offre un quelconque panorama en terme de Heavy / Power Metal US. Un Heavy / Power Metal largement influencé par quelques groupes tel surtout ICED EARTH dont on remarquera quelques mélodies et ambiances plagiées époque "The dark saga" (notamment sur l'introduction et au milieu du titre éponyme "A means to know end") ou tel surtout QUEENSRYCHE première mouture (les grattes sur "Gods of war"). Influences renforcées il faut bien le dire par le chant de Michael DeGrena, chant légèrement éraillé mais se situant entre les vocalises d'un Matthew Barlow et celles d'un Geoff Tate sans en atteindre bien évidemment les qualités.
Musicalement, le groupe ne propose strictement rien de nouveau, bien au contraire. Le disque PUE tout simplement le mauvais Heavy / Power metal teinté old school. Des compositions ultra basiques agrémentées de quelques gros riffs bien gras ("In the Know", "Gods of war") pour faire style "Attention on est des gros durs et des méchants", de quelques branlettes de manche parfois inutiles (sur "An offered hand") pour faire style "Attention on est super technique", de quelques passages à ambiances (sur "Ghost memories") pour faire style "Attention on enrichit et diversifie notre musique"...et, et le tour est joué. Pas grand chose donc à se mettre sous la dent en fin de compte. L'ennui est vraiment de mise à l'écoute de ce skeud. Si, si puisque je vous le dis!

Allez et parce que je suis gentil, on retiendra tout juste les 3 bons titres de l'album :

- Le survitaminé et remuant "Single shot" aux riffs particulièrement incisifs, riffs qui me rappellent incontestablement ceux du morceau "Hate" des Allemands de GRAVE DIGGER (titre figurant sur l'album "Heart of darkness").

- "A means to know end", morceau un peu plus mélodique et au climat "Schafferien", entendez par là plus "ambiancé" et travaillé.

- "Show no remorse", composition multipliant les breaks, très Queensrychienne dans l'âme, avec quelques touches "Schafferiennes" (rythmiques).
A noter l'excellent travail de la paire de gratteux qui développent pour le coup pas mal de bon soli.


Paire de gratteux qui dans l'ensemble rehausse d'ailleurs et incontestablement le niveau de qualité de l'album. Mais cela reste bien évidemment insuffisant pour un album lourd (entendez par là pataud), supra banal et même handicapé par une production assez moyenne. Un comble!
Alors fans de Heavy / Power Metal US, croyez moi sur parole, oubliez très vite cet album... et ce groupe par la même occasion. Penchez-vous plutôt sur JACOB'S DREAM (qui n'est pourtant pas la crème des crèmes), CAGE, AVIAN ou bien TWELFTH GATE. Ce dernier étant d'ailleurs le meilleur choix parmi les 4.

Note réelle : 1.5/5

Morceaux préférés : "Single shot", "A means to know end".




Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Michael Degrena (chant)
- Tom Donaldson (basse)
- Jr Jameson (drums)
- Scott Haggerty (guitares)
- Steve Pollick (guitares)


1. Single Shot
2. A Means To Know End
3. Devotee
4. In The Know
5. An Offered Hand
6. Ghost Of Memories
7. Gods At War
8. Ninth Knight
9. Show No Remorse
10. Last Dance



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod