Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Questions / Réponses (2 / 2)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Myspace Officiel (538)

DARKSPACE - Dark Space I (2003)
Par NEBEL le 31 Mai 2008          Consultée 5213 fois

Revoilà Tobias Möckl, qui, un an après une démo très prometteuse, signe avec ses ténébreux comparses de DARKSPACE un premier album, toujours aussi sobrement appelé Dark Space I.

Dans ma première chronique, j'avais adopté un ton assez léger, mais je ne le conserverai pas pour celle-ci. Car avec ce premier opus, on ne rigole pas. D'une part, parce que la qualité est là, palpable, ou plutôt écrasante, et parce que,d'autre part, Dark Space I fait passer son prédécesseur pour une musique de fête foraine. La musique ici pratiquée est d'une noirceur absolument terrifiante. Les BURZUM et autres BLUT AUS NORD font pâle figure devant tant de haine, de froideur et de nihilisme. Oui, DARKSPACE, en un album, réussit à s'élever au niveau des plus grands et plonge l'auditeur dans un état rarement atteint, une transe faite de peur et de rage.

La musique se fait beaucoup plus rapide, et mise moins sa violence sur un martelage excessif que sur la mise en place d'ambiances étouffantes, où les guitares, tantôt pesantes, tantôt tranchantes comme des lames de guillotine, mais toujours impitoyables, sont secondées par des nappes aériennes et glacées. La batterie, encore une fois une boîte à rythmes, tout groove étant définitivement banni de ce royaume de l'horreur, sait être lente comme elle sait être supersonique. A ce propos, voilà encore une force de cet album, à partir d'un matériau particulièrement épuré, DARKSPACE réussit à créer une musique assez variée pour nous captiver seconde après seconde, mais tout de même assez uniforme pour conserver cette impression de calvaire sans fin. La basse, très peu audible, une nouvelle fois pour insuffler le moins de vie possible à l'ensemble, étoffe encore ce spectre sonore chargé à l'extrême. Et enfin les voix, débordantes de colère et mixées très en retrait ; encore, DARKSPACE s'interdit tout ce qui pourrait ressembler à de la chaleur humaine, les hurlements de damnés restent donc perdus au milieu du chaos. On relèvera aussi de nombreux samples vocaux, à l'image de l'extrait de 2001 L'Odyssée de l'Espace dans Dark 1.2.

Le voyage auquel DARKSPACE nous convie est donc impressionnant, à la fois douloureux et libérateur. Son black metal, encore assez classique auparavant, prend ici un cachet unique, et son style devient identifiable et finalement très original : voilà un groupe qui parvient à redonner à un genre qui a tendance à tourner en rond un souffle nouveau. Peu d'éléments extérieurs sont mis à contribution, au plus quelques influences électroniques, la boîte à rythmes n'est pas un pis-aller, elle est réellement exploitée et crache parfois des basses synthétiques malsaines ; le talent de DARKSPACE provient donc de cette capacité à puiser au cœur du genre black metal le peu d'éléments dont il a besoin pour créer sa musique si riche.

Il faut louer le travail effectué sur les parties de guitares. Aux mélodies en son clair, froides comme la nuit, succèdent des riffs rapides et violents et des passages qui lorgnent presque vers le post rock, avec un mur du son dense et bouillonnant. Les claviers sont moins présents que sur la démo et les moments purement atmosphériques restent hélas assez discrets, seul reproche que l'on pourra faire à ce Dark Space I, qui exploite davantage la facette agressive de la formation suisse. La production est également très personnelle, à mi-chemin entre laideur purement black metal et froideur électronique, elle sert parfaitement la musique et mérite donc les félicitations.

Dernier détail, et pas des moindres, l'album, autrefois très rare, a été réédité tout comme son successeur par le label Avantgarde Music. Si ce Dark Space I est difficile d'accès, il reste indispensable, pour peu que l'on aime la musique sans concession, profondément noire.

A lire aussi en BLACK METAL par NEBEL :


DARKSPACE
Dark Space Ii (2005)
L'aliénation continue




DARKSPACE
Dark Space Iii (2008)
Les ténèbres à l'état pur... épisode 3

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   NEBEL

 
  N/A



- Wroth (chant, guitare)
- Zhaaral (chant, guitare)
- Zorgh (chant, basse)


1. Dark 1.1
2. Dark 1.2
3. Dark 1.3
4. Dark 1.4
5. Dark 1.5
6. Dark 1.6
7. Dark 1.7



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod