Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


FANDANGO - One Night Stand (1979)
Par THE MARGINAL le 25 Avril 2008          Consultée 1616 fois

De tous les projets auxquels le chanteur Joe Lynn Turner a pris part, FANDANGO est vraisemblablement parmi les moins connus. Ce groupe qui a a sévi au cours de la seconde moitié des 70's n'a jamais percé et s'était même fait oublier avec le temps, jusqu'au jour où un label indépendant (Wounded Bird Records) a décidé de rééditer tous ses albums. Initiative positive car beaucoup de gens ont découvert ainsi Fandango (et aussi le fait que Joe Lynn Turner ait joué dans ce combo) et d'autres se sont rappelés de son existence.

"One night stand" est le 3ème album studio de FANDANGO, et voit le jour en 1979. Les deux précédents opus n'ont pas été de franches réussites sur le plan commercial, c'est le moins qu'on puisse dire. Pourtant, le combo américain garde la confiance de son label(RCA) et publie "One night stand" en espérant que ce coup-ci, ça va le faire. Cette 3ème galette présente, au regard des précédentes, un atout intéressant: la pochette est plus accrocheuse.

La première moitié de l'album est fort prometteuse grâce à des titres comme "One night stand", un excellent mid-tempo coloré (parsemé de piano), typiquement 70's, "Thief in the night", un morceau bien arrangé qui progresse crescendo jusqu'au refrain de la fin, ou encore "Hard headed woman", un morceau mi-rock, mi-soul boosté par un refrain musclé et enlevé qui contraste avec des couplets plus lents, plus mélodieux. On se met alors à penser que FANDANGO va ENFIN donner sa pleine mesure, décoller pour de bon.

Hélas, la suite de l'album ne confirmera pas ce début prometteur. Au contraire, FANDANGO semble à court d'inspiration et ronronne à qui mieux mieux. La ballade hypnotique et lancinante "I would never leave", molle du genou, arrive à point nommé (enfin, façon de parler) pour rappeler que ce combo ne faisait pas partie du haut du panier de la scène de l'époque. D'ailleurs, le groupe retombe dans ses travers en enchainant des titres ennuyeux ("Little cherie", "Ain't no way"...) qu'on s'empressera d'oublier pour ne pas en dire du mal. Au beau milieu de ces titres insipides qui parsèment cette seconde moitié d'album, on en trouve quand même un bon, agréable pour les oreilles: FANDANGO, probablement dans un sursaut d'orgueil, a composé le très bon "Two time loser", un mid-tempo rock-hard bluesy de qualité, très Rolling-Stones dans l'esprit et plutôt sympa. Et ce sera tout ce qu'on retiendra vraiment de la seconde moitié d'album. C'est dommage car le début laissait entrevoir de bonnes choses.

En conclusion, FANDANGO a pondu un album très inégal: le début est assez bon, mais par la suite, ça s'essouffle. C'est dommage car on sent, malgré tout, que ce groupe avait des capacités. Quoi qu'il en soit, par rapport à ce qui sortait dans les 70's, ce n'est pas avec ce disque que FANDANGO allait casser la baraque. Je n'apprendrai rien à personne si je dis que l'impact de "One night stand" auprès du public fut quasiment nul. Comme quoi, même les 70's ont eu leur lot de groupes moyens, sans éclat.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


WARRIOR SOUL
Drugs,god And The New Republic (1991)
Viva la revolucion !!!




MY LITTLE FUNHOUSE
Standunder (1992)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Joe Lynn Turner (chant, guitare)
- Rick Blakemore (guitare)
- Bob Danyls (basse)
- Denny La Rue (claviers)
- Lou Mondelli (batterie)
- Larry Dawson (claviers)
- Santos (percussion)


1. One Night Stand
2. Thief In The Night
3. Hard Man (bless My Soul)
4. Hard Headed Woman
5. I Would Never Leave
6. Dancer
7. Little Cherie
8. Late Nights
9. Two Time Loser
10. Ain't No Way



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod