Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (5)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Hammerfall
- Membre : Dionysus, Highland Glory

SAINT DEAMON - In Shadows Lost From The Brave (2008)
Par FREDOUILLE le 7 Mars 2008          Consultée 4007 fois

Des groupes à la pelle.... Exactement....Il y en a tellement de nos jours qu'on ne sait d'ailleurs plus où donner de la tête. Surtout que dans le tas (un bon gros tas immense!), il faut trier, farfouiller, creuser encore et encore...et encore...pour en déterrer vraiment un du lot. Qualitativement parlant j'entends bien. Et la plupart du temps, à force de se faire des ampoules aux mains pour pas grand chose (je parle de creuser bande de petits coquins!) et bien on retourne à nos affaires. On se réécoute nos petits groupes fétiches, nos chouchous du Speed, du Thrash, du Death, du Heavy, bref nos albums référence quoi!....et ce très régulièrement en fait.... Le temps que les cloques disparaissent. Mais parfois, à force de fouiller, de piocher, de forer, un peu, beaucoup, à la folie, mais surtout passionnément, on parvient à trouver un semblant de quelque chose... Genre SAINT DEAMON par exemple. Un petit nouveau originaire de la Scandinavie et qui navigue dans les grandes eaux d'un heavy metal plutôt très mélodique.
SAINT DEAMON est une jeune formation suèdo/norvégienne née en 2006 et formée par le batteur Ronny Millianowicz, membre d'un autre semblant de quelque chose, j'ai nommé DIONYSUS. Le batteur a su s'entourer de musiciens un poil expérimentés puisque figurent entre autres Nobby Noberg qui n'est autre que le bassiste de DIONYSUS (et oui encore!!!), l'excellent vocaliste Jan Thore Grefstad (HIGHLAND GLORY) et le guitariste Toya Johansson connu pour avoir collaboré avec SINNER ou plus récemment avec RIDE THE SKY. Un line-up qui globalement semble tenir la route sur le papier mais lorsqu'il s'agit d'écrire et de composer un bon album c'est souvent une autre paire de manches.

SAINT DEAMON pourtant ne nous déçoit pas vraiment. Bien au contraire. Oh! on ne criera pas au génie, le groupe ne se contentant que de reprendre ce qui a déjà été fait auparavant par tant d'autres groupes. Mais ce qu'il fait, il le fait bien et très bien d'ailleurs même si le peu d'idées neuves ne nous rassasiera pas complètement. "In shadows lost from the brave" est ce genre d'album à la durée de vie limitée: aussi vite écouté, aussi vite oublié. Pas vraiment marquant en fait.
Mais pourtant si on dissèque bien l'album, on s'aperçoit très rapidement qu'il passe comme une lettre à la poste: très digeste et surtout très plaisant. Il faut dire qu'un effort tout particulier a été donné aux mélodies (écoutez moi ce superbe et entraînant "Deamons" entre mid-tempo et ballade). Chaque morceau possède ici un refrain très accrocheur et toujours soutenu par des choeurs "lisses" et un chant toujours parfait, pas aussi puissant que celui d'un Joacim Cans mais toujours très juste et mélodique.
SAINT DEAMON alterne avec une certaine réussite, titres catchy ("My judas", ou encore "The burden" sur lequel Jan Thore Grefstad prend un ton plus agressif en explorant les quelques aigus qu'il possède), titres plutôt rapides tel que "In shadows lost from the brave", très Hammerfallien dans l'âme et hits tels "No mans land" doté d'un refrain irrésistible (quel hymne!), "Black symphony" ou encore "Ride forever" (qui de par ses riffs et choeurs guerriers rappellera une nouvelle fois les Suédois d'HAMMERFALL) sur lesquels les mélodies règnent de tout leur plein.
On soulignera également le très sympathique "The brave never Bleeds" sur lequel le groupe n'hésite d'ailleurs pas à emprunter quelques phrasés Maideniens. Enfin, le groupe n'échappe pas à l'excercice de style avec "My sorrow", power ballade plutôt sympathique mais un tantinet classique quand même.

Alors, SAINT DEAMON ne révolutionnera en aucun cas le genre avec ce "In shadows lost from the brave", mais il réussit néanmoins à nous délivrer un album très facile d'accès, entraînant et doté même d'une certaine fraîcheur. Les fans de heavy metal mélodique ne devraient pas être déçus car les mélodies affichées ici ont largement de quoi séduire et n'ont rien à envier à celles d'un HAMMERFALL, d'un NOCTURNAL RITES ou même d'un EDGUY (comme sur l'épique "Run for your life" qui pourra d'ailleurs rappeler le combo allemand).
Un album pas novateur pour un sou mais fort agréable. C'est déjà ça!

Titres préférés : "No mans land", "Deamons", "In shadows lost from the brave"

A lire aussi en HEAVY METAL par FREDOUILLE :


SEVEN WITCHES
Passage To The Other Side (2003)
Heavy metal




MORGANA LEFAY
Sanctified (1995)
Pièce somptueuse de heavy metal lourd et sombre


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
   BAST

 
   (2 chroniques)



- Jon Thore Grefstad (vocals)
- Nobby Noberg (bass)
- Toya Johansson (guitars)
- Ronny Milianowicz (drums)


1. The Exodus (intro)
2. My Judas
3. In Shadows Lost From The Brave
4. My Heart
5. The Burden
6. No Mans Land
7. Ride Forever
8. Black Symphony
9. Deamons
10. The Brave Never Bleeds
11. My Sorrow
12. Run For Your Life



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod