Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH OLD SCHOOL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Municipal Waste, Sss, Exodus, Fueled By Fire, Gama Bomb
 

 Site Officiel Du Groupe (318)
 Myspace Officiel Du Groupe (224)

MERCILESS DEATH - Evil In The Night (2007)
Par FENRYL le 14 Mars 2008          Consultée 3944 fois

Putain, que cette vague de thrash « revival » est immense ! Non qu'elle ravage tout sur son passage à la manière d'un tsunami, loin s'en faut, mais comment fait-elle pour avoir assez de puissance pour supporter tout un tas de rejetons. Et cette année 2007 aura été des plus prolifiques, avec notamment ce MERCILESS DEATH qui nous livre en moins de 26 minutes une salve de 8 titres 100% pur thrash originel.
Si la démo de 2004 nous avait informés sur le fait que tout ce beau monde avait été bercé par les albums de EXODUS, KREATOR, DESTRUCTION ou encore DEATH ANGEL, force est de constater que nos p'tits gars ont sans doute abusé des bonnes choses. ..
Si vous cherchez à définir la définition du thrash « old school », eh bien faites le test suivant : placez discrètement la galette dans la chaîne hi-fi de votre bande de potes chevelus et observez leurs réactions. Vous pouvez assurément vous attendre aux remarques du genre « Putain, c'est du thrash des années 80 ça ! », « T'écoute encore ces vieilleries ? », « Mazette, c'est toujours aussi bon les voyages dans les temps » !

MD fait du thrash (vous l'aurez sans doute compris) et le fait plutôt bien. Je dois avouer que cette voix est tout de même pénible à certains moments (le début de « Burn in Hell ») tout comme l'étaient les standards des 80's à leur époque : nasillarde à la Paul Baloff (EXODUS). Les puristes du genre apprécieront peut-être, mais force est de constater que depuis, on a trouvé bien mieux (récemment)... Les zicos envoient la sauce sans ménagement : les frangins Torres et leur gratteux de service nous balancent des riffs agressifs à souhait, secs comme un coup de trique. Le son des guitares est à ce sujet ultra rétro, comme tout le reste d'ailleurs : soli ultra rapides sur fond de prod' pseudo minimaliste (pseudo car on sent qu'il s'agit là d'une volonté de nous proposer un son « roots »). On joue vite, très vite, bien : « Slaughter Lord » en ouverture, « Command death » ou le nerveux « Exumer » (*) pour ne citer qu'eux.

Le tout est très (trop) homogène et peu de titres sortent réellement du lot. Si je devais m'aventurer sur les sentiers de l'hymne, « Ready to kill »(*) et son break-solo remporterait la palme. C'est à ce sujet une des rares fois où je ne vais pas me plaindre de la durée de l'album : on ne dépasse pas, certes, la demi-heure de jeu, mais davantage aurait sans doute rendu l'ensemble indigeste. Ici, on se prend un shoot « à l'ancienne » de belle facture, qui a le bon goût de faire le boulot à partir de titres d'une durée avoisinant en moyenne 3 minutes.

Le duplicopiage est poussé dans ses derniers retranchements avec un livret dans la plus pure tradition du genre (les photos avec baskets montantes et patchs, crédits et mots doux à l'encontre des influences...) mais surtout avec un superbe artwork en guise de pochette signé par l'un des maîtres du genre SVP, Monsieur Edward J. Repka, artiste américain qui a réalisé les covers de MEGADETH et crée Vic Rattlehead !!!! Excusez du peu ! Il faut reconnaître que cette caractéristique m'a poussé à investir plus facilement ! C'est au final kitsch mais tellement bon !

Il faut reconnaître qu'ayant savouré à pleines dents, dans le même genre, MUNICIPAL WASTE, je suis ici resté sur ma faim. Cette linéarité ne soutient pas la comparaison du délire total proposé par leur homologue déjanté. Ce disque reste donc à conseiller aux nostalgiques des eighties, sevrés de leur son préféré.

Verdict: 3/5, Reeaddyyy to kiiiilllllllll !

Souhait: au vu des qualités de ce premier opus, on est en droit d'espérer de belles choses pour la suite. Cela passera invariablement par une touche personnelle à cet hommage de tous les instants ainsi que par une diversité de titres accrue.

N.B: (*) titres en écoute sur le MySpace du groupe http://www.myspace.com/mercilessdeath

A lire aussi en THRASH METAL par FENRYL :


HERTZ & SILENCE
You! Machine (1999)
Un bijou du PANTERA français ! Une bombe...




KREATOR
Gods Of Violence (2017)
Déflagration musicale... Deutsche qualität


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Andy Torres (chant, basse)
- Cesar Torres (batterie)
- Dan Holder (guitare)


1. Slaughter Lord
2. Deadly Assault
3. Command Death
4. Burn In Hell
5. Exumer
6. Act Of Violence
7. Final Slaughter
8. Ready To Kill



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod