Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL INSTRUMENTAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Marilyn Manson, Rob Zombie

JOHN 5 - The Devil Knows My Name (2007)
Par CANARD WC le 21 Novembre 2007          Consultée 4852 fois

SATRIANI est l’un des premiers artistes que j’ai écouté quand j’étais gamin. J’ai dû me farcir des milliers de fois « Surfing with the Alien » quand j’y pense. Faut dire que minot, la guitare électrique me fascinait. Dans une chanson, le moment du solo était à la fois magique et le point d’orgue de tout bonne chanson qui se respecte. Quelques secondes intenses pendant lesquelles l’expression artistique atteint son comble.

Si ma ferveur en la matière s’est considérablement atténuée, il n’empêche que de temps en temps un petit album de Metal instrumental, ça le fait. Et ce « Diable qui connaît mon nom » tombe à pic. D’autant plus que j’avais bien aimé ce que faisait JOHN 5 du temps de MANSON (glop) et que parmi la ribambelle de guests on a justement SATRIANI (glop glop). Alors pourquoi pas.

Que les allergiques du Néo Metal se rassurent, que les détracteurs de MANSON rangent leurs couteaux : ce troisième album de JOHN 5 ne ressemble en rien à un quelconque méfait de guitariste de Néo en mal d’inspiration. On a plutôt à faire à un très bon guitariste qui a des idées et qui les balancent un peu n’importe comment. Du coup, les titres se suivent et ne se ressemblent pas. Rock, bluesy, heavy, baroque, country... J’en passe et des meilleurs. Le résultat est inégal et décousu pour un Metal pas vraiment Metal. On passe du purement jouissif ("The Werewolf of Westeria") au gentillet ("Bella Kiss"), pour finalement se prendre une bonne décharge électrique en pleine gueule ("Black Widow").

N’arrivant pas à trouver une cohérence par le contenu, JOHN 5 tente d’en maquiller une et se raccroche aux branches avec une thématique commune. Comme beaucoup, notre guitare-héros des temps modernes est fasciné par les Serial-Killers. C’est super original. La plupart de ses titres se réfèrent donc à cet univers*. Faute de concept album, « The Devil knows my Name » n’en reste pas moins un sympathique jeu de piste. Mais guère plus. C’était même pas la peine d’en faire un paragraphe.

Il semble évident que JOHN 5 a voulu varier sa recette en ne se cloisonnant pas dans un style. Son album est globalement inattendu, déconcertant mais d’une fraîcheur réelle. Cette originalité lui permet de s’aménager de véritables petites prouesses techniques. De ce cocktail alliant surprise et technique, JOHN 5 distille un soupçon de fantaisie et de second degré. Il s’en tire à bon compte, bien mieux que nombre de guitare-héros péremptoire dont la sériosité aigue engendre trop souvent l’ennui.

Reste que l’album manque un poil de contenu. Sur les 11 titres, on compte deux reprises et trois interludes de moins de deux minutes. 11 – 5 = 6. Seulement 6 « gros » titres. Alors c’est vrai que la reprise de « Welcome to the Jungle » des Guns - parfaitement exécuté - vaut le coup d’oreille. Rien que pour entendre Axel remplacé par la « wa wa ». Mais bon, au final, "The Devil knows my Name" a un léger goût de trop peu. Par delà son envie de bien faire, JOHN 5 semble manquer de « matériaux » pour faire un album vraiment énorme. On a juste de quoi faire un truc sympa avec quelques surprises de si de là.


C’est déjà pas si mal, bien entendu.


Note : un petit 3/5


Morceau préféré du Canard : "The Werewolf of Westeria" (SATRIANI rules !!!).
Morceaux inutiles : "First Victim", "Bella Kiss", "Harold Rollings Hymns".
Curiosité : la reprise de "Welcome to the Jungle".




* Je vais pas vous mâcher le travail à chaque fois, faîtes vos recherches vous même merde à la fin.

A lire aussi en METAL INSTRUMENTAL :


Jeff KOLLMAN
Into The Unknown (1995)
Metal instrumental technique et musical




Simone FIORLETTA
Parallel Worlds (2005)
Album instrumental agréable à écouter


Marquez et partagez




 
   CANARD WC

 
  N/A



Non disponible


1. First Victim
2. The Werewolf Of Westeria (featuring Joe Satriani)
3. 27 Needles
4. Bella Kiss
5. Black Widow Of La Porte (featuring Jim Root)
6. Welcome To The Jungle (guns N' Roses Cover)
7. Harold Rollings Hymn
8. Dead Art In Plainfield
9. Young Thing (chet Atkins Cover)
10. The Washing Away Of Wrong (featuring Eric Johnson)
11. July 31st (the Last Stand)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod