Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


HAVOHEJ - Dethrone The Son Of God (1993)
Par POSSOPO le 4 Novembre 2007          Consultée 3676 fois

HAVOHEJ, culte de chez culte, new-yorkais, qui peine à sortir du matériel de sa cave (un seul album au compteur, trois EP's datant de la même époque, un autre 7 ans plus tard). "Dethrone The Son Of God", des textes pitoyables (me dit mon petit doigt anglophone) et une pochette outrageusement décalée que beaucoup trouveront bête et moche, mon avis est plus nuancé.

HAVOHEJ, c'est avant tout, et cela s'entend ô combien, Paul Ledney, ancien batteur et chanteur d'INCANTATION accompagné pour l'occasion de Brett Makowski, ancien guitariste chez le même INCANTATION. Alors, le black metal de HAVOHEJ (Jehovah dans un miroir) est imbibé du passé de son membre principal (on pourrait presque dire unique car ce bel HAVOHEJ est officiellement un projet solo). Un passé estampillé (attention, l'étiquette est longue) death metal américain côte est.

Les dents grincent, le cœur bat plus fort, l'anxiété monte dans les rangs des partisans de l'orthodoxie black. Trêve de suspense, "Dethrone The Son Of God" peine à s'extirper de cette masse métallique de la mort qui l'étouffe sans jamais laisser l'entité battre de ses propres ailes. Côté pile, c'est un son dégueulasse avec un petit côté vieux dinosaures du black genre BLASPHEMY ou BEHERIT. Ce sont aussi des vocaux vomis très primaux. Côté face, c'est la déferlante death metal. Au niveau des riffs mais aussi de l'esprit. Ça court trop vite, ça bat trop fort. On nous dirait qu'on est en train d'écouter une vulgaire demo d'un groupe très obscur de death metal qu'on le croirait sans même se poser la moindre question sur cette assertion.

L'entité new-yorkaise porte du linge sale et malodorant, grand bien lui fasse. Seulement, cette tenue fort stylée dissimule mal un caractère factice et une mutation tout à fait approximative. Il serait tellement simple de passer d'un genre à l'autre en se contentant de manipuler deux, trois leviers (la voix, les guitares, les textes) mais il manque comme si souvent ce supplément d'âme qui permettrait de distinguer un vulgaire frisbee auditif d'une œuvre artistique. Mais je parle de supplément d'âme en oubliant la couche inférieure, celle du talent. Bien difficile d'extirper un brillant (ne parlons surtout pas de pépite, encore moins de diamant) dans ce magma de fond de cave à la colonne vertébrale bien rigide. On écoutera pourtant avec attention la dernière comptine, a cappella fascinant qui débute ainsi : "Déchirez la chair sacrée, sodomisez le saint trou…"

Ni âme, ni véritable talent donc. Juste un statut acheté à bas prix dans une boutique de Soho. Allez, histoire de ne pas faire sombrer HAVOHEJ dans le puits sans fonds des calamités black américaines à la VON, on accordera un bon point pour le climat suffocant de la galette (l'origine grosse pommienne de l'ouvrage y est certainement pour beaucoup), un deuxième pour cette voix qualifiable d'intrigante si on aime le mystère, simplement amusante si on conserve pieds sur terre, un troisième pour cette pochette…intrigante ou amusante.

Trois bons points qui ne pèsent pourtant pas lourd dans la hiérarchie du black moderne. Plus death que black d'ailleurs, plus demo que projet totalement abouti. Un étrange objet mi-truc mi-bidule et pas bon du tout.

A lire aussi en BLACK METAL par POSSOPO :


DØDHEIMSGARD
666 International (1999)
Le cyber black metal est né




DØDHEIMSGARD
Supervillain Outcast (2007)
Enfin le retour du roi du black cyber !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
   ONCLEGUUD

 
   (2 chroniques)



- Paul Ledney (un peu de tout)
- Brett Makowski (guitares)


1. Spilling Holy Blood
2. Final Hour Of Christ
3. Weeping In Heaven
4. I Arose
5. Heavenly Father
6. Once Removed Saviour
7. Raping Of Angels
8. The King Of The Jews
9. Behold The Prince Of Peace
10. Holy Blood Holy Grail
11. Fucking Of Sacred Assholes
12. Nazarene Decomposing
13. Dethrone The Son Of God



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod