Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL, DARK ROCK  |  E.P

Commentaires (3)
Questions / Réponses (1 / 3)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Alcest
- Membre : Les Discrets

AMESOEURS - Ruines Humaines (2006)
Par POSSOPO le 18 Septembre 2007          Consultée 4156 fois

A l'écoute de "Ruines Humaines", On peut se demander l'intérêt de la naissance d'une telle entité. Non pas qu'elle soit dépourvue de qualités, bien au contraire, mais bien parce qu'elle balance entre deux feux à l'âme pareillement sensible mais à l'expression contradictoire. Et puis, entre le black dépressif de MORTIFERA et le cold rock saturé d'ALCEST, ce qui se dit sur "Ruines Humaines" consiste en partie en la réécriture de sentiments déjà vécus.

"Bonheur Amputé" et "Ruines Humaines" ressemble pas mal à MORTIFERA, un black metal mélancolique élevé au rock sombre teinté d'une dose de dark wave. Le chant déchiqueté (et agrémentés d'effets) de Neige constitue un des atouts maîtres de ces deux titres très écrits. Et oui, peut-être mieux composés que chez le voisin MORTIFERA, dont Neige est bien entendu un ancien membre (il m'est même susurré à l'oreille que les deux morceaux auraient été composés pour MORTIFERA avant que Neige ne quitte la formation avignonnaise). AMESOEURS se construit ici une niche solide en exposant un black metal rempli de tristesse romantique. Et finalement, on comprend assez vite que le spectre du groupe que je n'arrête pas de citer depuis le début de ma chronique n'est pas si présent que cela. MORTIFERA déprime, MORTIFERA a des envies de mort, MORTIFERA zieute allégrement du côté de SHINING et XASTHUR. Et ce ne sont pas les quelques sons clairs de "Vastiia Tenebrd Mortifera" qui changeront en quoi que ce soit la donne. Revenons immédiatement à AMESOEURS, la vraie vedette du jour.

Passionné et sensible, ne dévoilant aucune haine, une simple révolte de grand amoureux qui extirpe sa peine de la façon la plus crue. Un autre black metal donc. Un black metal qu'on espère voir se développer avec le temps tant on a l'impression qu'il a beaucoup à nous donner. Mais deux titres, c'est court, très court, infiniment trop court. Un aperçu, un sample, un premier jet rapide, un petit essai que l'on espère voir transformé le plus rapidement possible. Avec la même basse mélodique, les mêmes éclats de guitare électrique en son clair, la même souffrance diaphane dans les riffs, la même intelligence de plume, la même voix à l'espoir maltraité. Et la même diversité ravissante explorée sur les deux dernières minutes de "Ruines Humaines" entre un solo industrialisant effrayant, un riff lourd et doom et une outro d'usine fantomatique tournant au ralenti.

"Faiblesse Des Sens" ressemble pas mal à ALCEST, les couches de saturation shoe gaze en moins. Audrey Sylvain prend le micro, manquant encore d'aisance sur des phrases à la récitation difficile mais déjà touchante, adorable et impressionnante sur son dernier cri d'écoeurement (pour paraphraser la chanteuse elle-même). Un morceau qui sent l'adolescence douloureuse, les émois mal vécus qui bouleversent à l'extrême. Mais enfin là, ALCEST a depuis fait mieux, plus beau, plus puissant et profond.

A pile ou face, l'avenir d'AMESOEURS. Je croise les doigts pour que le quatuor tombe du côté le plus obscur de la force. Simplement car Neige a su, avec ALCEST, sortir un ouvrage tellement beau en "Souvenirs D'un Autre Monde" que toute voix parallèle risque de se trouver fort ombragée par le recueil sublime. AMESOEURS ou un bel espoir de toute façon.

A lire aussi en BLACK METAL par POSSOPO :


NOKTURNAL MORTUM
Goat Horns (1998)
Black metal, dark rock




VINTERRIKET
Der Letzte Winter - Der Ewigkeit Entgegen (2005)
La fille qui avait perdu son affect


Marquez et partagez



Par POSSOPO




 
   POSSOPO

 
  N/A



Non disponible


1. Bonheur Amputé
2. Ruines Humaines
3. Faiblesse Des Sens



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod