Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK/ROCK  |  E.P

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 3)
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Alcest
- Membre : Les Discrets

AMESOEURS - Ruines Humaines (2005)
Par MOX le 31 Août 2005          Consultée 5824 fois

Le genre de projets qui stupéfait lorsqu’on fait la lecture du style. Stupéfaction absolument intacte lorsque la première écoute est derrière soi. Concept en premier lieu plutôt que musique (allez en lire l’explication ici : www.amesoeurs-music.com), Amesoeurs voit le jour il y a peu, mais constitué de musiciens passionnés (Audrey et Neige (le même Neige qui dirige son projet ALCEST)), le duo parvient rapidement à créer des vibrations sonores reflétant leur vision des choses, celle des âmes sœurs (qui va bien au-delà de la simple idée de rapprochement amoureux). Cette création, c’est celle-ci, ce dialogue entre black-metal et rock qui étonne sans pour autant déplaire.

Voyez, j’ai d’un côté une batterie rapide et simple, des riffs aiguisés et un chant incroyablement écorché et de l’autre, une musique centrée sur des guitares acoustiques et un chant féminin presque murmuré, mais certainement pas lyrique. Et malgré tout, malgré ce changement de sujet abrupt, il subsiste une même idée, une même sensation qui rend l’ensemble cohérent. Amesoeurs est complètement froid, glacé jusqu’aux os, les articulations si figées que les nombreux breaks portent merveilleusement leur appellation. Le duo tire en fait une inspiration musicale et textuelle d’un monde moderne qui semble leur échapper.

Musique moderne car riche, riche en détails, en changements de rythme et en ambiances, un tant soit peu différentes d’un morceau à l’autre. La production est certes maison, mais l’enregistrement est quasiment impeccable, laissant aux guitares le soin de grésiller encore un peu. Malgré tout, la séparation des genres sur ce « Ruines Humaines » n’est pas si manichéenne, et les deux premiers morceaux pourtant fortement teintés de black-metal possèdent en réalité une dimension rock (au sens large) indéniable. Cette batterie très souple (un bonheur), ces lignes de guitares presque flottantes qui, même si elles n’accompagnent pas le chant extrêmement appuyé et maladif, révèlent une mélancolie sous-jacente. Le dernier titre, « Faiblesse des Sens », quoique majoritairement acoustique et aidé du chant d’Audrey assez spécial (harmonieux mais très calme, et saupoudré de raclements de gorge et autres cris très efficaces) est d’une froideur rare que les riffs bien plus écorchés rappelleront. Mais derrière cette couche, une note de tristesse, du noir en pagaille.

Je ne pourrai pas tellement m’étendre sur les textes (écrits en français), mais je ne peux manquer de vous dire qu’ils dépeignent l’ambiance avec brio, à coup de compte-rendus de la ville et de ses habitants d’un point de vue très éloigné, celui du type qui n’y comprend rien. A cela s’ajoutent les chants appuyés sur certains mots, appui tellement rare qu’il me faut le mettre en valeur (l’effet positif est tellement immédiat que je ne le précise même pas !).

La musique d’Amesoeurs nécessite plusieurs écoutes, car l’idée de cohérence n’est pas instantanée, ceci probablement du à la relative complexité de l’essai. Gros breaks glacés à la KHOLD, conclusion très indus à la BLUT AUS NORD, ces méthodes qui incessamment augmentent la durée de vie du CD, élargissant cette sublime période de découverte profonde, j’ai nommé la recherche du détail. Qui plus est lorsqu’on se plonge de plus en plus facilement dans cette courte chronique d’urbanisme sale, absurde, intéressant. Le genre de projet qu’on aimerait vraiment voir aboutir (comprenez : être signé !)…

A lire aussi en DIVERS par MOX :


TENHI
Maaäet (2006)
Très très calme et très très lent




SPEKTR
Et Fugit Interea Fugit Irreparabile Tempus (2004)
Amélodique, inapprivoisable, superbement désespéré


Marquez et partagez




 
   MOX

 
  N/A



- Neige (chant, guitares, basse, batter)
- Audrey S. (chant)


1. Bonheur Amputé
2. Ruines Humaines
3. Faiblesse Des Sens



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod