Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  E.P

Commentaires (4)
Questions / Réponses (1 / 3)
L' auteur
Acheter Cet E.P
 



HOLYHELL - Apocalypse (2007)
Par BAST le 7 Mai 2007          Consultée 3550 fois

Cette toute nouvelle formation de metal symphonique à chanteuse risque fort de faire parler d’elle ces prochains mois. D’une part parce qu’elle a la chance de tourner avec MANOWAR et RHAPSODY sur le « Demons, Dragons and Warriors Tour » et que, forcément, ça aide... D’autre part en raison de la qualité indéniable de ce mini CD, travaillé avec un souci du détail impressionnant.

HOLYHELL évolue dans un style déjà parfaitement balisé. Pourtant, son côté heavy traditionnel allié à un chant lyrique et à des orchestrations grandiloquentes aboutit à une musique convaincante. En outre, la production est béton et, ça n’est pas négligeable, le packaging est si soigné qu’on croirait avoir affaire à un groupe déjà établi.

Après un « Apocalypse » bien pêchu porté par un chant tantôt sensuel tantôt énergique, des orchestrations explosives et un clavier obsédant, ce mini se poursuit avec « Resurrection », titre intimiste fort agréable, sorte de WITHIN TEMPTATION version heavy. Puis c’est un instantané live, « The Phantom Of The Opera » de Andrew Lloyd Webber revisité une fois encore à la sauce heavy avec un invité de marque : Eric Adams. Une présence pas vraiment surprenante puisque le producteur de HOLYHELL n’est autre que... Joey Demaio. Ce qui explique d’ailleurs l’invitation au « Demons, Dragons and Warriors Tour ».
Au moins, signer sur le label du leader de MANOWAR permet de bénéficier d’un marketing d’exception...

Pour en revenir à « The Phantom Of The Opera », enregistré l’année dernière sur la tournée avec MANOWAR et RHAPSODY, le résultat est réussi, surtout au niveau du chant, Maria Breon dans une version féminine de Demaio se montrant excellente.
Enfin, « Apocalypse » se termine par « Last Vision », très bon titre dont les lignes de chant font curieusement penser à du MANOWAR sur ses performances les plus épiques.

Il existe tant de formations du genre qu’il est difficile de situer ce nouveau venu. Disons qu’il emprunte quelques idées à la plupart d’entre elles. Mais avec un aspect pas si rédhibitoire que cela puisque HOLYHELL apporte une touche personnelle et une fraîcheur indéniable.
Finalement, HOLYHELL, c’est peut-être la rencontre entre LUCA TURILLI’S DREAMQUEST, MANOWAR et WITHIN TEMPTATION.

Un groupe bien plus intéressant que ce que le nom laisse supposer et que ce que pourrait faire craindre le marketing écrasant qui l’entoure. Reste à voir ce que cela vaut réellement, sur trois quart d’heure de musique. La sensation pourrait en tout cas être de taille !

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE par BAST :


DARK MOOR
Tarot (2007)
La troisième merveille des Espagnols !

(+ 1 kro-express)



RHAPSODY
Legendary Tales (1997)
Metal symphonique

(+ 5 kros-express)

Marquez et partagez




 
   BAST

 
  N/A



- Maria Breon (chant)
- Joe Stump (guitare)
- Tom Hess (guitare)
- Francisco Palomo (clavier)
- Jay Rigney (basse)
- Rhino (batterie)


1. Apocalypse
2. Resurrection
3. Phantom Of The Opera (live)
4. Last Vision



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod