Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : American Dog
- Membre : Hellfest Open Air Edition

ROSE TATTOO - Blood Brothers (2007)
Par POWERSYLV le 3 Avril 2007          Consultée 5701 fois

Putain d’année 2006. ROSE TATTOO n’aurait jamais dû la connaître. Il y a un an en effet, le guitariste et fondateur du groupe Pete Wells quittait ce monde, terrassé par une saloperie de cancer de la prostate. 2 ans et demi de lutte avec des hauts et des bas. 2 ans et demi que le groupe voyait l’un de ses musiciens diminuer, ne pouvant se cacher la fatalité. L’émotion fut grande en cette nuit du Wacken où les TATTS ont tout donné sur la Party Stage, juste après les potes de MOTORHEAD. Pete Wells, mais aussi Ian Rillen, bassiste des premières heures qui est parti en Octobre dernier, un musicien qui était resté proche de ses anciens compères. Difficile de rester maître de soi lorsque la fatalité s’abât sur vous de la sorte.

La peine fut immense. Les larmes ont coulé. Mais par respect pour les défunts, l’aventure ne pouvait s’arrêter là. Angry Anderson n’est pas homme à se laisser abattre et il est bien décidé à le prouver en faisant de 2007 une année qui estompera et pansera les plaies de cette année 2006 bien meurtrière (même si le souvenir des héros de naguère restera toujours vivace). Dai Pritchard prend le poste à la guitare slide, accueilli avec générosité par ses nouveaux compagnons de jeu. Car ROSE TATTOO, ce n’est pas seulement un groupe. C’est une bande de potes. Mieux, une famille, une fratrie et quand on y entre on y devient … frères de sang. D’où certainement le nom de ce nouvel opus Blood Brothers qui fait suite à un Pain très bien accueilli en 2002. Laissons de côté la peine et les moments tragiques, donnons notre énergie pour un nouveau recueil de rock’n roll et rendons hommage aux disparus avec un nouvel opus plus rock que jamais.

Le rock, ROSE TATTOO connaît bien car comme ses cousins d’AC/DC ou d’autres combos de furieux comme MOTORHEAD, les australiens le transpirent par tous les pores depuis plus de 30 ans. Angry Anderson et ses hommes nous envoient avec ce Blood Brothers un hard rock convaincant, qui sent la sueur, le soleil et la rocaille australienne (« Once In A Lifetime »). Un style pas vraiment original mais que ROSE TATTOO sait rendre accrocheur et ravageur. Et lorsqu’on œuvre dans le hard rock classique, quoi de plus essentiel que d’écrire de « bonnes » chansons, qui vous font taper du pied où hocher de la tête ? En cela, la rythmique remplit son rôle, que cela soit dans les tempos médiums ou dans la furie d’un boogie. D’emblée, on remarquera que Dai Pritchard s’affirme avec de très bons passages (« 1854 », « Sweet Meet », « Creeper » dont le début hâché me fait penser à celui du titre « Killing Machine » de JUDAS PRIEST …) et on retrouve avec plaisir cette voix caractéristique, bluesy, énergique et pleine de feeling du père Angry.

Quelques titres sont assez remarquables, à commencer par le bon hard rock graisseux « Black Eyed Bruiser », sorti en single et qui démarre l’album avec un riff basique à souhait. Cette chanson est une reprise de l’artiste australien Stevie Wright et a été écrite par les fameux (je vous le donne en mille) … Harry Vanda et Georges Young (le frère de qui vous savez). « Slipping Away » est un super boogie rock’n roll plus rapide et rentre dedans, terrible. « Man About Town » évolue dans un registre très AC/DC alors que le lent « City Blues », plage de repos en milieu d’album nous offre un paysage lancinant et prenant tout en s’intensifiant sur le refrain. « Stand Over Man » et « Nothing To Lose » possède des refrains méga efficaces alors que le disque se termine sur un « Lubricated » boogie et rapide qui nous laisse rêveur.

Et lorsqu’on écoute ce disque couillu, on se dit que le groupe a bien fait de continuer, de ne pas abandonner alors que cela aurait été si facile. En attendant le prochain AC/DC prévu pour la Saint Glinglin, vous savez ce qu’il vous reste à faire. Comme quoi, vous avez eu raison les gars. Blood Brothers, le Back In Black de ROSE TATTOO ? Ca se pourrait tant les Bad Boys du rock australien ont su transcender les épreuves pour revenir plus forts encore. Pete, Ian et les autres (Bon Scott aussi peut-être ?) doivent vous regarder de là haut, au tripot du paradis. Et ils doivent être bien fiers de vous. Santé !

A lire aussi en HARD ROCK par POWERSYLV :


SHAKRA
Infected (2007)
6ème obus helvète de bon hard rock

(+ 1 kro-express)



KISS
Animalize (1984)
Quand kiss et glam font bon ménage ...

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Angry Anderson (chant)
- Mick Cocks (guitare)
- Dai Pritchard (guitare)
- Steve King (basse)
- Paul Demarco (batterie)


1. Black Eyed Bruiser
2. Slipping Away
3. Once In A Lifetime
4. 1854
5. City Blues
6. Sweet Meat
7. Man About Town
8. Creeper
9. Stand Over Man
10. Nothing To Lose
11. Lubricated



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod