Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD AND FOLK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Led Zeppelin, Page - Plant

Robert PLANT - Fate Of Nations (1993)
Par MOMO HEARTBREAKER le 5 Mai 2007          Consultée 4311 fois

Que de souvenir que ce merveilleux voyage qu’est "Fate of Nation" centré sur la world music et le trip écolo! Cet album à la production impeccable allie une certaine magie mystique tout droit issue des 70’s avec une efficacité typiquement début 90’s. Encore une fois avec M. Plant, il est très difficile d’identifier musicalement tant ce dernier s’amuse à se jouer des étiquettes aussi à l'aise dans le hard n’blues qui fit sa gloire, que le folk, les percussions venues d’orient ou le road movies crépusculaire pas si éloigné que cela d’un Neil Young.

Le squelette de l’album s’articule autour de trois parties. Une partie introductive située dans la droite lignée d’un "Kashmir" et des délicieuses expérimentations d’un "House of the Holy", avec dans les starting blocks "Calling To You" comme véritable hymne heavy fédérateur avec son gros riff limite "sabbathien", suivi de l’hypnotique « Down to the sea » relayé par un énorme « Come into my life » middle tempo hard’folk que l’on jurerait tout droit sorti des sessions d’enregistrement d’un Led Zeppelin III (sonorité rappelée magnifiquement par « Coulous of a Shade » avec ces faux airs d’un certain « Battle of Evermore »). Après un superbe intermède pop où se croise sous la forme d'un mariage improbable des Eagles et du U2 des 80’s façon album "War", illustré par le hit « 29 palms » sans oublier le magnifique "I Believe" sorte de patchwork 70's à mi-chemin entre le dirigeable et Creedence Clearwater Revival. Cette partie de l’album est assez surprenante de la part du célèbre frontman. Sa voix, se trouvant mêlée à des sonorités Neil Yougniennes très en vogue à cet époque, proche de l’album « Ten » de Pearl Jam. La suite se fait plus nerveuse, plus typiquement hard n’blues 70’s ou Mickeal Lee derrière ses fûts nous fait frissonner tant son jeu marqué par le fantôme de l’intouchable Bonzo touche au mimétisme. Sur les blues "Promised land » , "Great spirit", les guitares pleurent et le chant habité de Robert Plant fait le reste.
Quant au très beau slow pink floydien au niveau des parties de guitare à l’effet hypnotique garanti lors des longues soirée d’hiver, il s’avère être un classique du genre. L’album se termine en feu d’artifice par le hard rock « Network news » aux sonorités proche de l’album précédent le plus typiquement hard rock « Manic Nirvana » contre (déjà !) la surmédiatisation de la guerre en Irak.

Bref, vous l’aurez compris "Fate of Nation", curieusement assez difficile à trouver chez nos disquaire de notre douce et conformiste France, est l'un des sommets discographiques de l’un des derniers géants des 70’s : j’ai nommé M. Robert Plant. Encore chapeau l’artiste et merci pour cet inoubliable voyage !

A lire aussi en HARD ROCK par MOMO HEARTBREAKER :


Axel Rudi PELL
Oceans Of Time (1998)
Hard and folk




WHITESNAKE
Come An' Get It (1981)
Hard and folk


Marquez et partagez




 
   MOMO HEARTBREAKER

 
  N/A



Non disponible


1. Calling To You
2. Down To The Sea
3. Come Into My Life
4. I Believe
5. 29 Palms
6. Memory Song (hello/hello)
7. If I Were A Carpenter
8. Colours Of A Sand
9. Promised Land
10. The Greatest Gift
11. Greatspirit
12. Network News



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod