Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  DEMO

Commentaires (11)
L' auteur
Acheter Cet Album
 



LUX AETERNA - Beyond Horizons (2006)
Par METAL-O PHIL le 15 Février 2007          Consultée 2800 fois

Rennes, année 2004, mois inconnu.

Lundi 17h:
Cher journal, je parlerai aujourd’hui de LUX AETERNA, parce que LUX AETERNA ça me fait bien marrer. LUX AETERNA c’est une bande de blaireaux prétentieux, un des gars est dans ma classe.
Alors ouais ils ont un groupe. Être musicien et tout, ça fait romantique, les filles elles aiment bien. Ils ont probablement fait ça exprès. En fait ils doivent pas valoir un clou, je pourrais faire pareil si je voulais. Mais bon, c’est pas mon truc de me lancer dans une démarche commerciale comme ça.
Je vois clair dans leur jeu : genre je suis un artiste, genre je suis humble et modeste. Je me marre ! Ils valent pas un clou, ils vont se ramasser ! Apparemment Marylise marche à fond. Tsss le cliché des groupies. Jouez à ça si ça vous amuse. Après tout c’est le lycée, on a encore le droit d’être con... Moi j’ai autre chose à penser.

Mardi 16h30 :
« T’as entendu que Benoît et son groupe allaient faire un concert ? La classe ! »
_C’est vrai ? C’est génial, ça fait plaisir c’est le début de la gloire, franchement bravo ! »Réponds-je en feignant un sourire.
Putain ça y est tout le lycée en parle, c’est bon c’est pas les STONES ! Moi aussi je fais du Handball depuis 6 ans, j’en fais pas tout en plat. Je pourrais si je voulais.
Allez j’irai les voir jouer, faut bien soutenir les jeunes groupes qui ont du mal.

Dimanche 01h00 :
Je reviens du concert de Benoît et des autres. Décidément, j’ai droit à tous les clichés. Les problèmes de matos en plein concert, Ben qui parle au mec du son de détails techniques, le public, bouche bée, qui trouve ça hyper classe vu que personne ne comprend ce qu’ils trafiquent...
J’ai bien senti le truc venir sur leur première chanson « Beyond Horizons ». Encore un nom stylé. Ils l’auraient appelée « Eternal sky » ça aurait été pareil… Intro classe avec Benoît qui se la pète avec sa gratte, ça annonce déjà la couleur.
Et ce groupe, la vache, de vrais geeks de leur instrument. La vieille image du musicien qui fait la gueule, débordant de fierté, pendant une débauche de technique. Ouais je l’admets, ils jouent bien, mais bon c’est de la frime, y a des solos de partout ! ça me fait penser à DREAM CIZEUR, limite des scientifiques de la musique, mais aucune ambiance. Tu prends un air concentré et fais deux trois petites mimiques sur un solo et ça passe comme une lettre à la poste, même si c’est moche. Trop drôle.
Et là encore tout le monde applaudit. Putain, mais je suis le seul à réfléchir ici ou quoi ?

Lundi matin 10h :
« Ca va bien et toi ? Alors ton groupe ça avance, vous êtes devenus des bêtes de scène ? Ca a du être la galère, nan ?
_ Boah, tu sais, me réponds Benoît d’un air évasif, c’est le premier concert, quoi. C’est un peu l’anarchie question organisation. On a mis deux ans à trouver un line up pour enregistrer la démo. Au début ça fait un peu peur, le public tout ça, mais bon c’est un bon souvenir, vous nous avez bien accueillis, c’est cool que tu sois venu !
_ Ouais je sais, rétorque-je en imitant son air style « je-connais-la-vie », moi quand je fais les championnats régionaux de handball c’est pareil. La foule, la pression, tout ça... On s’habitue, tu sais». Eh ouais, tu m’impressionnes pas, y a pas que toi qui brille, garde bien ton air évasif, mon mignon !


Un mois après, Mardi soir :
Voilà que la presse s’en mêle. Et patati leur démo est sur le sampler de Roquarde, et patata, il y a des articles dans des mags spécialisés aux noms hyper romantiques du genre « tombée de la nuit sur la terre de métal », « obscur », « souffrance éternelle des œufs battus en neige hivernale » et j’en passe. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’ils ont trouvé chaussure à leur pied !

« La production est si fine que Beyond Horizons ne mérite pas d’être considéré comme une démo ! ». La chance est avec eux, c’est cool, tant mieux pour eux...

« Un talent prometteur du progue influencé par les SYMPHONIXES. », blabla...

« Du métal prog avec chanteuse, c’est rare ! ». Alala qu’est-ce que c’est kiffant d’utiliser des mots barbares à tout va.

« Un côté atmosphérique typique de la scène métal française plus une inspiration classique très marquée. Des défauts ? Une surenchère de technique pure par moments. »

« Ce groupe ne mérite aucune clémence tant l’enregistrement et les compos sonnent matures. Nous ne ferons pas preuve de l’indulgence accordée aux jeunes groupes. »

« Prouesses techniques et ambiances grandiloquentes empruntées à l’Egypte des Pharaons fusionnent ». Ouaaa, j’adore le ton solennel des mags de métal.

Bon allez, assez rigolé. Journal, à partir d’aujourd’hui, j’arrête complètement d’en parler ! Je vais me comporter avec indifférence vis-à-vis de ça, je sens que ça me fait perdre les pédales.
Ils ont pu s’attirer les compliments d’une communauté de poilus intellectuels marginaux alors qu’ils y restent. BLABLABLA eh ben gardez-la, votre zic en plastique ! Moi à partir de maintenant je m’en fous.

http://luxaeternaonline.free.fr/
http://myspace.com/luxaeternaonline

A lire aussi en METAL PROG par METAL-O PHIL :


EVERGREY
A Night To Remember (2005)
Un cadeau




DREAM THEATER
Score (2006)
"rien ne satisfera jamais un fan de dt" m.portnoy


Marquez et partagez




 
   METAL-O PHIL

 
  N/A



- Walter Français (batterie)
- Nicolas Meyer (piano, claviers)
- Benoît Toquet (guitare)
- Maela Revolt (chant, violon)
- Olivier Le Pech (basse)


1. Beyond Horizons
2. Your Saving Hand
3. Lights On The Arena
4. In The Web Of My Lies



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod