Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL INSTRUMENTAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


Jeff KOLLMAN - Into The Unknown (1995)
Par LATIMUS le 3 Avril 2007          Consultée 2539 fois

Jeff Kollman est un quasi-inconnu mais pourtant IL EST PARTOUT ! Citer l’intégralité des groupes et artistes avec lesquels ce guitariste américain a collaboré remplirait sans doute la plus grande partie de cette chronique. Je me contenterai de dire que l’individu a notamment fait partie du groupe de Metal Prog’ EDWIN DARE et du trio Hard Fusion COSMOQUAD. Mais il a aussi joué avec Glen HUGHES (album Songs In The Key Of Rock), Bob SEGER, Bruce HORNSBY ou encore MOGG/WAY (album Chocolate Box). Il a aussi fait partie d’une des nombreuses versions du fameux G3, avec rien moins que Michael SCHENKER et Uli Jon ROTH... Bon, j’arrête.

Donc l’est pas manchot, le zigue, c’est sûr. Tiens, il aurait même certainement pu succéder à Michael SCHENKER dans UFO (ce qu’il fut d’ailleurs quelque part à deux doigts de faire), si un certain Vinnie MOORE n’avait finalement pas été retenu par la bande à Phil Mogg.

Mais revenons à 1995, époque bénie où Kollman nous pond un album solo, entièrement instrumental, intitulé Into The Unknown. Il me semble même que c’est son deuxième, mais je n’en mettrais pas ma main (ni mes doigts !) à couper, même si j’aime bien Django REINHARDT et Tommy IOMMI (arf, arf !). L’important, c’est que ce disque est sacrément bon. Bien sûr, pour l’apprécier, il faudra plutôt être dans un trip « virtuose de la six-cordes légèrement démonstratif » que « Punk-Rock simpliste à deux accords et demi »...

Pourtant, chaque morceau est assez court et joyeusement musical. On sent que Jeff Kollman connaît la musique et la mélodie, en plus d’être un guitariste très technique. Les trois premiers titres (« Homage To Orf », « Battle Scars » et « Into the Unknown ») font un peu bande à part sur le disque. On dirait qu’ils ne constituent qu’un seul et même morceau, divisé en trois parties distinctes mais liées. Ce sont en tout cas à mon avis quasiment les trois meilleurs de l’album, distillant une atmosphère remplie tour à tour d’énergie, de finesse et de mystère. Excellentissime ! Les autres morceaux se suffisent à eux-mêmes, lorgnant parfois vers la Fusion, le Jazz ou la guitare classique, mais toujours avec un « punch » bien métallique, et un petit quelque chose qui fait qu’ils vont se mettre à trotter dans votre tête au fil des écoutes sans trop prévenir.

Alors bien sûr, pour pouvoir s’envoyer tous ces titres instrumentaux d’affilée, il faut aimer un minimum le genre, sinon on peut risquer l’indigestion, surtout si on consomme ce disque à la va-vite, comme un burger de fast food dégoulinant de mayonnaise. Ce serait dommage car le virtuose à la G & L (une sorte de Fender Stratocaster encore plus aboutie) nous a concocté 14 entremets tout à fait savoureux...

A lire aussi en METAL INSTRUMENTAL par LATIMUS :


Marty FRIEDMAN
Introduction (1994)
Superbe album pour se reposer les oreilles




Michael Lee FIRKINS
Michael Lee Firkins (1990)
Album instrumental assez cool


Marquez et partagez




 
   LATIMUS

 
  N/A



- Jeff Kollman (guitares, guitar synthé, basse)
- Tommy Kollman (batterie)
- Kevin Chown (basse 4 et 6 cordes)


1. Homage To Orf
2. Battle Scars
3. Into The Unknown
4. Vealkut
5. Dreamin In Lydian
6. Sole Searching
7. Playa De Guitar
8. Memories Of Jenkins
9. A Thousand Faces
10. The Test Continues
11. Turnaround
12. Lester's Shuffle
13. Neo 80's Mumbo Jumbo
14. Feel The Changes



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod