Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL INSTRUMENTAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


LARS ERIC MATTSSON - Earthbound (2005)
Par LATIMUS le 3 Mars 2009          Consultée 2191 fois

Selon certains (dont même des chroniqueurs de ce site !), un grand nombre de morceaux instrumentaux pourraient tout à fait servir de générique à l'émission Auto-Moto (ou j’ajouterais de fond sonore aux reportages de Turbo sur la Route 66). Le genre de truc à la fois pépère et passe-partout, avec une bonne batterie bien binaire et une mélodie facile à siffloter, devant sa télé, ou bien au guidon d’une Harley ou plus prosaïquement au volant de sa Clio Diesel pour rentrer du boulot ou partir en vacances.

Un cliché qui a la vie dure ? La faute au manque d’originalité de certaines compositions, au sein d’un genre apparu il y a une vingtaine d’années et qui pourrait donner l’impression de tourner en rond... Malgré tout, l’avantage du disque instrumental, c’est aussi l’absence de chanteur qui « beugle » et qui « growle » (rare que ça me plaise mais ça arrive !) à tout va ou qui essaie tant bien que mal de chanter plus aigu que Rob Halford sur « Victim of Changes » ou Ian Gillian sur « Child in Time » !

Pourtant, il existe des artistes, tel Lars Eric MATTSON, qui arrivent à sortir du lot et à proposer des disques et des morceaux vraiment personnels. Ce Finlandais découvert en 1985 par Mike Varney, est un homme aux multiples activités. Guitariste, compositeur, producteur, il a également fait partie des groupes VISION (Hard-Rock), ASTRAL GROOVE (Blues Rock), CONDITION RED (Metal progressif) et BOOK OF REFLECTIONS (progressif néoclassique, oui ça existe). Il est aussi à l’origine de l’opéra Metal « War », sorti sur CD en mai 2005. La même année, désireux de revenir à une relative simplicité après la complexité de cet opéra, il publie également son deuxième disque instrumental, Earthbound, 14 ans après Electric Voodoo, paru en 1991.

Sur Earthbound, il joue de tous les instruments (guitare électrique et acoustique, sitar électrique, basse et claviers), uniquement accompagné par le bien-nommé Eddie Sledgehammer (et il paraît que c’est son vrai nom !) à la batterie.
L’ensemble est tour à tour Heavy, léger grâce à des passages acoustiques ou plus calmes au sein des morceaux et parfois progressif. Le guitariste sait vraiment créer des ambiances prenantes qui vous transportent dans une autre dimension.

Earthbound me fait un peu penser à The Extremist de Joe SATRIANI. Mais sans le côté gros son frime qui cache le vide de certaines compositions. Ici aussi on a droit à une grosse production avec batterie mise en avant, un gros son avec beaucoup de punch. Mais l’inspiration n’a pas été oubliée. Le jeu de guitare est toujours fluide et mélodique, avec des petits côtés Steve MORSE et Jeff KOLLMAN pas désagréables. Les morceaux s’enchaînent bien et tiennent la route : l’épique « Earthbound » et son mélange de Metal et de Jazz ; « Delhi », son sitar électrique, son ambiance indienne ; le plus Metal « ShredHead » (et sa sonnerie téléphonique perdue dans le mix qui fait qu’à chaque fois on croit que le téléphone sonne chez nous). Ou encore le subtil « The Orchid », avec une pédale wah-wah légère à la Michael SCHENKER et du piano. Quant au tout dernier morceau, « ...Later », il fait penser au « Into the Light » de Satriani, et conclut de la même manière l’album sur une note mystique et optimiste...

Enfin, la pochette, le livret et même le disque lui-même abordent un artwork très réussi, avec de superbes tons pastels marron et beige à l’ancienne (mais pourquoi ce lettrage « pixelisé » ?!) Toujours sympa en ces heures de fichiers mp3 de posséder un bel album (dans tous les sens du terme) dans sa discothèque.

Verdict : Earthbound est un excellent disque instrumental au-dessus de la moyenne, très riche en mélodies et en ambiances variées. A conseiller si vous aimez le genre et même si vous êtes un peu perdus par la profusion de guitaristes qu’il a entraînée.

A lire aussi en METAL INSTRUMENTAL par LATIMUS :


Michael Lee FIRKINS
Michael Lee Firkins (1990)
Album instrumental assez cool




Jeff KOLLMAN
Into The Unknown (1995)
Metal instrumental technique et musical


Marquez et partagez




 
   LATIMUS

 
  N/A



- Lars Eric Mattsson (guitare, sitar, basse, claviers)
- Eddie Sledgehammer (batterie)


1. From The Skies
2. Earthbound
3. Time Capsule
4. Delhi
5. Shredhead
6. The Orchid
7. Free Wind
8. Song Of The Woods
9. Closed Eyes
10. ...later



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod