Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (6)
Questions / Réponses (2 / 2)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


XASTHUR - Subliminal Genocide (2006)
Par POSSOPO le 5 Novembre 2006          Consultée 3235 fois

Choisir la bande originale de sa déprime. Tout de suite. S'en sortir ou plonger ?
Pour s'en sortir, déterrons nos vieux classiques, revisitons notre douillette adolescence. Pour moi, ce sera IRON MAIDEN, METALLICA ou SUPREME NTM. Non, plutôt plonger. Loin et profond, fuir les oripeaux de l'humanité et s'enfoncer seul dans le pire des noirs. Je commence par Erik Satie, mais les Gymnopédies sont faites du gris de la pluie la plus nostalgique. Ce minimalisme est pourtant la direction à explorer. De l'ambient alors et le beau VINTERRIKET. Beau…et hors sujet. Et je tombe par hasard sur ce piano déguingandé qui tente de me charmer de sa robe funeste et de sa hideuse mélodie. "Disharmonic Convergence", le titre me plaît. Pourquoi pas ?

Ainsi commence ma ballade vers l'infini obscur, menée par le dernier album de XASTHUR. XASTHUR, un de ces artisans du néant psychologique, un jour ébloui par la lumière livide de BURZUM, et qui réapprivoise les instruments du maître pour en extraire un nouveau pessimisme de geai. Trempant dans l'ignominieux depuis sa naissance, Malefic s'amuse à faire tenir en équilibre sa créature sur un sol qui s'effondre perpétuellement. Direction verticale, impossibilité de s'accrocher à quelque aspérité ou protubérance, la chute est aussi douloureuse qu'irrémédiable.

"Subliminal Genocide" est donc une chute, comme toute la discographie de XASTHUR est une chute, et n'est qu'une chute. A la linéarité angoissante, comme une dépression monocorde qui épuise jusqu'aux plus proches du malade. Je vais mal, je vais mal, je vais mal. Pas d'explications, aucune volonté de s'en sortir, un esprit d'analyse absent. Même les psychiatres les plus tenaces y perdent leur latin et en viennent tous au même diagnostic. Le patient a décidé de se laisser mourir, acceptons son fatalisme.
Trouver une définition musicale du découragement le plus total, la mission est belle et ambitieuse mais le but final ronge un artiste dont on sent trop qu'il a perdu de vue son objectif premier pour se laisser noyer par son œuvre, une œuvre qui vogue d'elle-même sur l'océan du néant. XASTHUR ne maîtrise pas sa musique, il la subit. A l'écoute de ces nombreux passages que l'on classera dans l'atmosphérique sombre, il serait évident de qualifier la formule de facile. Au contraire, il n'y a ici aucune facilité, aucun artifice créatif, ni même de création à proprement parler, juste un abandon absolu et l'antithèse d'une direction musicale. Aucun choix, pas même une indécision, la seule acceptation de la défaite. Tout cela est arrivé comme ça. "Subliminal Genocide" a happé Malefic, qui se complaît dans son rôle de victime.

Pas de progression ? Pire, pas d'écriture. Ce qui énerve le plus réside finalement en cette vaine impression de n'être qu'à quelques pas de toucher quelque chose mais de ne jamais pouvoir y goûter. XASTHUR pourrait être génial et devenir leader de la niche la plus démoralisante du black metal. Mais il passe à son côté de son destin, l'approche d'un regard amorphe pour s'en détourner et se nourrir d'une regrettable catalepsie créative. Je ne suis capable de rien, je ne suis capable de rien, je ne suis capable de rien.

Un temps intrigué par ce son débilitant, j'ai malheureusement dû hisser le drapeau blanc devant le manque d'intention de l'auteur. Et plutôt que de me laisser plonger dans un marasme ridicule, je préfère arrêter cette expérience et relever la tête. Certaines déprimes sont belles, celle-là est abjecte car inféconde, je préfère la balayer loin de moi et reprendre une activité positive. Ce disque a finalement été une magnifique catharsis.

A lire aussi en BLACK METAL par POSSOPO :


BEHERIT
Engram (2009)
Le retour de la vraie bête




ULVER
Nattens Madrigal (1997)
Black metal

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Malefic (tout)


1. Disharmonic Convergence
2. The Prison Of Mirrors
3. Beauty Is Only Razor Deep
4. Trauma Will Always Linger
5. Pyramid Of Skulls
6. Arcane And Misanthropic Projection
7. Victim Of Your Dreams
8. Through A Trance Of Despondency
9. Loss And Inner Distortion
10. Subliminal Genocide
11. Malice Hidden In Surrealism



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod