Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Kamelot, Millenium
- Style + Membre : Savatage, Jon Oliva's Pain
 

 Site Officiel (74)
 Myspace (60)
 Chaîne Youtube (52)

CIRCLE II CIRCLE - Burden Of Truth (2006)
Par POWERSYLV le 2 Novembre 2006          Consultée 3127 fois

Ancien chanteur de SAVATAGE de 1992 à 2000, Zak Stevens n'avait pas tardé à refaire parler de lui avec son projet CIRCLE II CIRCLE. Un groupe où il a pu continuer à s'affirmer en tant que chanteur d'exception via ses 2 premiers albums, les fort honnêtes Watching In Silence (2003) et The Middle Of Nowhere (2005). Ce dernier nous familiarisait avec de nouveaux musiciens, ce sont les mêmes qui sont reconduits ici, gage d'une stabilité renforcée. Les 2 premiers opus évoluaient en terrain conquis et l'ombre du raffinement de SAVATAGE planait bien évidemment sur les compos (surtout sur le premier album où Jon Oliva et Chris Caffery avaient participé pas mal à l’écriture).

Un an après The Middle Of Nowhere, CIRCLE II CIRCLE a aujourd'hui changé de label (Locomotive Records, avant le groupe était signé chez AFM) mais la donne n'a pas été modifiée sur ce troisième album Burden Of Truth qui poursuit dans la lignée de ses prédécesseurs. Enfin, presque. Nous avons ici affaire à un concept album dont l'histoire a été largement inspirée par les célèbres romans populaires The Da Vinci Code (Dan Brown) qu’on ne présente plus et Holy Blood Holy Grail (Michael Baigent, Richard Leight, Henry Lincoln). Une sombre histoire de religion usurpée, de mariage entre le Christ et Marie-Madeleine et de descendance apparentée au Saint Graal. Quoi de plus naturel qu'un tel sujet occulte et controversé sur un album de metal après tout ? Fasciné par cette histoire, Zak s'est alors mis au travail avec ses comparses pour nous ficeler un disque dans la grande tradition et pour bien faire ... l'enregistrement s'est terminé le 06/06/2006 (comme par hasard). Autre détail amusant, la sortie est fixée au jour du 699ème anniversaire de la date de l’arrestation des Templiers en France. Ca s’appelle jouer avec les symboles.

Burden Of Truth est composé de titres mid-tempo, toujours très mélodiques même quand sur certains passages ça s’énerve un peu plus (« Revelations » - le premier single de l’album -, la fin de « Your Reality » ...). Sans prendre trop d’importance, les claviers et le piano sont là pour enjoliver le tout (« Who Am I To Be ? ») même s’ils atténuent parfois un peu trop les guitares. Les guitaristes précisément se débrouillent bien et sur certains titres, les riffs sonnent bien hard U.S. (sur « A Matter Of Time » ou « Heal You », le style de jeu s’approche d’un certain John Sykes). Point fort du disque, la voix du grand chef, Zak Stevens, toujours aussi mélodique, douce mais qui sait se faire énergique quand il le faut sur des morceaux un peu plus « punchy » (« Evermore », « Messiah »). Il faut bien avouer que dans ce registre, Zak est quasi-irréprochable et l’un des chanteurs les plus doués du circuit en ce qui concerne le hard mélodique.

Comme sur les derniers SAVATAGE où il officiait au chant et comme sur les albums précédents de CIRCLE II CIRCLE, l’ensemble est très édulcoré et du coup on peut reprocher le manque d’un certain ... mordant. Peu de prise de risques sur ce disque pourtant sympathique et qui se laisse écouter tranquillement, mais sans arriver à véritablement nous faire décoler réellement. Pour avoir vu CIRCLE II CIRCLE environ 3 fois sur scène, je pense que les titres prendront sur ce champ de bataille une autre dimension. Pourtant, en cette période de rentrée prolifique où ce disque de CIRCLE II CIRCLE fait face au Maniacal Renderings de JON OLIVA’S PAIN (projet solo de son ancien compère et mentor de SAVATAGE), force est de constater que je préfère le disque de la bande à Jon Oliva qui a su se montrer plus diversifié que ce pourtant fort honorable Burden Of Truth un peu trop ... gentil à mon goût.

A lire aussi en HEAVY METAL par POWERSYLV :


HAMMERFALL
No Sacrifice, No Victory (2009)
Quand Hammerfall retrouve l’inspiration ...

(+ 1 kro-express)



MESSALINE
In Cauda Venenum (2009)
Y a pas que le (zèle de) poulet à Bourg en Bresse


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Robert T. Drennan (batterie)
- Paul Michael Stewart (basse)
- Evan Christopher (guitare)
- Andrew Lee (guitare)
- Zak Stevens (chant)


1. Who Am I To Be ?
2. A Matter Of Time
3. Heal You
4. Revelations
5. Your Reality
6. Evermore
7. The Black
8. Messiah
9. Sentenced
10. Burden Of Truth
11. Live As One



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod