Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Kamelot, Millenium
- Style + Membre : Savatage, Jon Oliva's Pain
 

 Site Officiel (95)
 Myspace (81)
 Chaîne Youtube (72)

CIRCLE II CIRCLE - Delusions Of Grandeur (2008)
Par JEFF KANJI le 23 Février 2017          Consultée 539 fois

Quand comme moi vous enchaînez l'écoute de "Watching The Silence", premier opus de la formation américaine et ce "Delusions Of Grandeur", il y a de quoi être désarçonné. Arrivé au quatrième album, la musique de CIRCLE II CIRCLE a mué d'un Heavy classieux où planait l'ombre imposante de SAVATAGE (pour ne pas dire de Jon Oliva) à un Heavy Prog moins original mais tourné vers l'efficacité, comptant sur le timbre particulier et inimitable de Zak Stevens. Après la débandade des effectifs, Zak a su constituer autour de lui une équipe solide et fidèle, qui signe là son troisième album d'affilée, d'où la grande cohérence et la confiance qui se dégage de "Delusions Of Grandeur".

Sans jamais vraiment lorgner chez ses compères, CIRCLE II CIRCLE se rapproche tout de même d'une scène européenne portée par des formations comme BLIND GUARDIAN ou AVANTASIA qui mêlent Power Metal, Heavy recherché, subtiles touches FM dans les lignes de chant, et recherche instrumentale. Bien sûr le SYMPHONY X post 2007 n'est pas très loin parfois, même si Zak a le bon goût de ne jamais faire la gargouille. Ce qui va faire le charme de cet album c'est un peu cette approche sonore roots à l'américaine allié à la finesse d'écriture qui fait la particularité de SAVAT… pardon de CIRCLE II CIRCLE, le parallèle était facile j'en conviens.

Toujours est-il que "Delusions Of Grandeur" en développant l'aspect Power de sa musique, est parvenu à s'affranchir de l'influence évidente de SAVATAGE. Il faut dire que le jeu de Tom Drennan n'a pas grand-chose à envier à celui de Jeff Plate et que le riffing de la paire Christopher/Lee (ne pas oublier le slash sous peine de ne plus rien comprendre) est trempé dans l'acier le plus pur (écoutez-moi ces guitares abrasives et mélodiques sur l'expéditif "Waiting" pour voir). En tout cas la mutation est particulièrement déstabilisante, car "Burden Of Truth", son prédécesseur, restait dans la lignée des premiers albums de la bande, ce Heavy classieux rehaussé d'une subtile touche Prog, "Edge Of Thorns"-ien serais-je tenté de dire.

"Delusions Of Grandeur" est un disque de fracture, car si on retrouve toujours le talent mélodique guitaristique de la paire Christopher/Lee", on remarque que si la majesté n'a pas quitté les Américains ("Dead Of Dawn"), il paraît moins original, et au lieu d'un rapprochement avec SAVATAGE qui fait partie de son ADN, CIRCLE II CIRCLE lorgne assez nettement du côté de son compatriote de SYMPHONY X, la touche Malmsteen en moins, et que je trouve personnellement cette évolution assez regrettable. La voix de Zak Stevens ne suffit pas selon moi à faire passer la pilule, et si son interprétation arrive toujours à captiver l'attention (magistral sur "Seclusion"), je trouve que son approche correspond rarement à cette nouvelle orientation. Il y a bien des passages sur lesquels l'aspect déclamatoire a ses vertus ("Forever") mais la plupart du temps, l'impression de gâchis prend le dessus, tant et si bien que c'est sur l'aspect musical qu'on aura tendance à se concentrer davantage et heureusement qu'il y a son lot de soli réussis sur ce disque.

CIRCLE II CIRCLE cherchait sans doute sur ce disque à se créer une identité propre, en s'éloignant volontairement tant du géniteur SAVATAGE, que du demi-frère Jon Oliva's PAIN, jusque dans le son, traité par le tandem Mark Prator/Jim Morris (qui a notamment participé à plusieurs opus d'ICED EARTH), plus rugueux, qui s'il renforce la puissance du mix, perd en élégance et en nuances, en particulier sur les morceaux où le clavier a encore à peu près droit de cité. Car "Delusions Of Grandeur" est le royaume de la guitare saturée et on sent bien qu'on a affaire à un groupe de Tampa.

CIRCLE II CIRCLE adopte avec ce disque le son et l'approche qui va caractériser ses œuvres futures, et il est en cela très important dans la carrière des Américains. L'EP "Every Last Thing" sorti un mois auparavant annonçait déjà la couleur. C'est personnellement à partir de ce disque, loin d'être mauvais, et qui contient même de bons morceaux (bien qu'un peu trop bourrins par principe à certains moments), que CIRCLE II CIRCLE commence à moins m'intéresser, et si des aficionados de SAVATAGE cherchaient à retrouver à travers Zak Stevens un esprit similaire, je le dirigerais sur les trois premiers opus de la bande plutôt que sur "Delusions Of Grandeur" qui n'évoque le glorieux passé de Zak Stevens qu'en de trop rares occasions et dont le titre est ma foi plutôt bien choisi.

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


SATAN JOKERS
Addictions (2011)
Le coup de maître !




BLACK SABBATH
Mob Rules (1981)
Heavy lead

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Zak Stevens (chant)
- Tom Drennan (batterie)
- Paul Michael Stewart (basse, claviers)
- Evan Christopher (guitare)
- Andrew Lee (guitare)


1. Fatal Warning
2. Dead Of Dawn
3. Forever
4. Echoes
5. Waiting
6. Soul Breaker
7. Seclusion
8. So Many Reasons
9. Chase The Lies
10. Every Last Thing
11. Stay [bonus]



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod