Recherche avancée       Liste groupes



      
VIKING METAL  |  STUDIO

Lexique viking metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


THRUDVANGAR - Walhall (2006)
Par VOLTHORD le 24 Octobre 2006          Consultée 1535 fois

L'Allemagne, pourrait-elle devenir le nouveau foyer du viking metal ?
Question épineuse, à laquelle je répondrais très certainement non.

Non.

On s'est plutôt bien amusé avec MENHIR, EQUILIBRIUM, XIV DARK CENTURIES… mais y a-t-il vraiment de quoi emboîter le pas aux formations scandinaves et/ou finlandaises ?
Mouais, pas trop hein ? L'Allemagne est sans doute l'un des pays où le style se développe le plus ces derniers temps, en témoigne la création du label 100% metal "païen" EINHEIT PRODUKTIONEN, et même un certain regain d'interêt pour le genre chez CCP RECORDS. C'est un premier fait.
Le second fait, c'est que la qualité des productions Allemandes ne sont généralement pas des plus vertueuses. Pour preuve, cette formation mineure qui n'a jusque là sorti qu'un seul album intitulé Ahnentron.

Sur un instrumental plutôt habituel au clavier, THRUDVANGAR nous fait entrer dans un paradis guerrier à l'allure un peu fade de déjà vu, et sur un instrumental toujours habituel, et toujours au clavier, il nous en fait sortir. Entre les deux, huit morceaux d'un viking metal à la production acceptable et pas pompeuse, un peu trop soft dans ses effets, pas assez clinquant ni assez couillue.

Imaginez MENHIR (ou FALKENBACH) dépouillé de ses chants clairs, ou EQUILIBRIUM sans excès d'artifices, mais aussi sans une grande parti de son charme, vous aurez une petite idée du résultat.
Nappes de claviers duvetées, mélodies folks, riffs guerriers, rythmique martiale et chevauchante… Rien de bien nouveau, rien de bien original, rien de bien laborieux, bref, pas de quoi pousser Loki dans les orties. Seul le chant hurlé, plus guttural qu'à l'habitude pourrait être un critère d'originalité.
Pour exemple "Odins Jungfern", ses claviers atmosphériques trop peu prenants n'échappent pas au stéréotype, ses mélodies, folkisantes et oniriques non plus, son refrain qui sonne comme une prière aurait pu certes, être intéressant…dans un autre contexte.

Les quelques instants frémissants de "Walhall" font tout de même un peu décoller le cd. Me vient à l'esprit, de loin dans la forme, mais de près dans le ressenti, le EINHERJER (R.I.W) des débuts.

Dois je violemment blâmer ce cd, lui coller 1/5 et le mettre à la poubelle ?
Ma réponse sera certainement non.

Non.
(Oui je me répète, mais je suis très fier de cette blague)

Non, parce que quand même, cet album n'est pas désagréable à écouter, et expose un certain professionnalisme. THRUDVANGAR n'a pas encore sa personnalité propre, mais il ne tombe pas dans le risible, ni dans le mauvais, bien qu'il n'arrive pas à se séparer des clichés, et d'un certain côté kitsch.

En quelques mots, cet album n'est pas à jeter; mais pas non plus à acheter (håhåhå).

A lire aussi en VIKING METAL par VOLTHORD :


SORGSVART
Vikingtid Og Anarki (2008)
Moi, les mythes, l'anarchie...et rien d'autre




ENSIFERUM
Unsung Heroes (2012)
Un nouveau couronnement pour les finlandais


Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Andreas (claviers)
- Christian (guitare)
- Günthe (basse)
- Kanne (guitare)
- Matze (vocaux)
- Torste (batterie)


1. Intro
2. Asatru
3. Kriegernacht
4. Das Schwert Der Asen
5. Walhall
6. Blut Und Feuer
7. Helheim
8. Grönland
9. Odins Jungfern
10. Die Heimholung



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod