Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


DAMONE - Out Here All Night (2006)
Par BAAZBAAZ le 31 Août 2006          Consultée 1502 fois
Attendez, stop. On se calme deux minutes. Rien que deux petites minutes. On souffle un coup, on se pose et on tente de reprendre ses esprits et puis on demande : qu'est-ce qu'on est en train d'essayer de me refourguer, au juste ? Dans quoi est-ce qu'on me demande de claquer mon fric ? Parce que là, je vais avoir besoin d'une petite explication, ou disons d'un dessin. Que quelqu'un me fasse comprendre d'une façon ou d'une autre à quel degré de décadence le marché du hard rock américain est arrivé pour qu'un groupe comme Damone vienne abîmer mes oreilles et me déranger, moi (moi !) dans mes hautes réflexions sur l'histoire du monde, de la musique, sur les grandes vérités que je dois partager avec le commun des mortels. Comment peut-on me faire descendre de ma montagne sacrée pour Damone ? Qui me demande de me lever pour… d'accord, passons.

Et d'abord qu'est-ce que Damone ? Un groupe américain, on s'en doute. Avec une fille qui chante. Ha ! Ha ! Voilà déjà une chose intéressante. Une fille qui chante, ça c'est branché, ça c'est bien. Tout le monde écoute aujourd'hui des groupes avec des filles qui chantent. Moi j'ai raté les chroniques de Nightwish, j'ai manqué Evanescence, et j'étais pas là quand on a distribué Lacuna Coil et After Forever. Idem avec Angra. Du coup, je n'ai jamais eu mon (mon !) groupe avec une douce voix ensorcelante planant sur une mer de riffs brutaux et machos. Merci Damone : je le tiens enfin. Alors c'est quoi ? Une chanteuse lyrique, gothique ou atmosphérique ? Ou encore une chanteuse à la Arch Ennemy, genre gutturale ? Et derrière elle, il y a qui ? Des neo-métalleux de base, j'espère. Parce que ça, ça me vaudra une chronique à 3000 lecteurs minimum…

Heu… c'est Avril Lavigne qui chante, finalement ? Parce là, ça n'ira pas pour Nightfall… Il va y avoir encore des commentaires de dix pages sur le metal, son identité, ses limites, etc. Merci, sans moi. Non ? Ce n'est pas elle ? Et d'ailleurs, c'est quoi ce que j'entends derrière ? Purée mais c'est un riff ! Une guitare rythmique, une vraie… Vous êtes sûr qu'Avril Lavigne n'a pas rejoint un vieux groupe de hard US des années 80 ? Parce que franchement, là, ça y ressemble beaucoup… Je veux dire, on entend bien Def Leppard, à un moment, non ? Sur « Get Up And Go », avec ces jolis chœurs synthétiques qu'on avait plus vu depuis vingt ans au moins… Bien sûr, le son est passé à la moulinette d'une production léchée qui masque l'effet des guitares, mais quand même… Elle est gonflée, cette fille-là, de brailler sur du pop-metal digne de Poison et Warrant !

Et « Outta My Way », ça sort d'où, ce truc ? Et surtout qui va écouter ? C'est pas gagné. Ha Je sais : c'est une blague. C'est Gorr qui me fait une blague. Je vérifie, hop, Wikipedia, hop, Allmusic, hop… non, raté, Damone est un groupe, un vrai ; c'est du sérieux. Une nouvelle sorte de metal est né. On appellera ça, hum… le neo-glam ? Le metal des années 80 joué à fond la caisse par des gamins. Et pourquoi pas ? Pourquoi ne pas faire un petit effort au lieu de prendre ça de haut (pas mon genre, en plus). C'est le grand retour de Joan Jett, de Doro ! Mieux, c'est le grand retour de Pat Benatar ! Haaa… Pat Benatar… Enfin le come-back, réincarnée grâce à ce groupe qui réinvente crânement les standards hard FM de l'époque ! Un évènement ! Et c'est à moi (oui, à moi!) que revient l'honneur de le fêter et de répandre la bonne nouvelle.

Alors heureux ? Heu… non, finalement non. Bon, avec ce genre de truc, c'est du 1 ou du 5, il n'y a pas de note intermédiaire, pas de juste milieu. Mais quand même… Oser une chanson comme « Stabbed in the Heart », une power-ballade ! Oui, en 2006 ! Comme au bon vieux temps. Et qu'est-ce qu'on est supposé faire en l'écoutant ? Je veux dire, à quel degré de sérieux faut-il le prendre ? Quelle est la stratégie marketing tordue qui se cache là-derrière ? La nostalgie des trentenaires ? Un revival visant à élargir le marché du hard FM en direction des fans d'Avril Lavigne ou d'Evanescence ? Ou alors la simple folie délirante et hallucinatoire d'un groupe qui vient de sortir l'album le plus dément de l'année : une horrible soupe ringarde et parodique, teintée de neo-punk, ou une œuvre complètement underground et conceptuelle… au choix.

C'était 1 ou 5, ce sera 1. Et peut-être 5 demain. Peu importe, ça n'a aucun sens avec un disque comme celui-ci. Moi je retourne méditer sur ma montagne. Prière de ne pas me faire redescendre avec des commentaires. Sauf s'ils sont pleins de louanges et d'admiration pour mon auguste personne.

Damone, c'est génial.




Marquez et partagez




 
   BAAZBAAZ

 
  N/A



- Noelle Leblanc (chant, guitare)
- Mike Woods (guitare)
- M. Vazquez (basse)
- Dustin Hengst (batterie)


1. Now Is The Time
2. Out Here All Night
3. What We Came Here For
4. Stabbed In The Heart
5. On Your Speakers
6. Get Up And Go
7. Outta My Way
8. You're The One
9. New Change Of Heart
10. When You Live
11. Tonight
12. Wasted Years



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod