Recherche avancée       Liste groupes



      
METALCORE  |  E.P

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet E.P
 



ESCAPE THE FATE - There's No Sympathy For The Dead (2006)
Par BAAZBAAZ le 15 Août 2006          Consultée 1655 fois
Voici un groupe qu'il va falloir suivre de près. Tandis que le metalcore semble se radicaliser, privilégiant vitesse et brutalité, Escape The Fate apporte un peu d'air frais avec un Ep résolument mélodique, plus proche en ce sens de la démarche d'Avenged Sevenfold ou de Death by Stereo que de Bleeding Through et son mélange de hardcore et de black metal. Les cinq compositions proposées ici sont au carrefour du heavy européen, du punk / emo et – dans une moindre mesure – du death façon Dark Tranquillity. Rien de bien original par les temps qui courent. Brasser trois ou quatre styles, alterner le chant clair et hurlé – ou grogné –, multiplier les ambiances, du riff le plus extrême jusqu'au refrain le plus pop : c'est le minimum syndical pour tout groupe de metalcore aujourd'hui. C'est même devenu un cliché à la limite de l'autoparodie.

Mais Escape the Fate s'en sort : il évite la fuite en avant vers une violence sonore dans laquelle beaucoup de groupes de metalcore s'engluent actuellement, à grands coups de disques monolithiques étouffants de médiocrité. Les deux premiers morceaux de l'Ep, bien que classiques, sont ultra-mélodiques, rapides, enjoués, les guitares fusent, les riffs s'enchaînent. La voix claire domine, et le chant death et hardcore est plus discret. C'est l'une des caractéristique du groupe : les influences extrêmes ne sont ici qu'un ingrédient, récurrent mais également ponctuel. Une petite touche d'agressivité et de noirceur dans un univers plutôt chatoyant et positif. Les breaks sont innombrables, les compositions évitent le piège de la linéarité : sans atteindre le degré de folie d'un Avenged Sevenfold, le groupe parsème sa musique d'une multitude de petites surprises.

Et les deux morceaux qui suivent le confirment : « The Ransom » et « As You're Falling Down » marquent une certaine rupture musicale. Le death mélodique s'éloigne un peu au profit d'un metal alternatif moderne et énergique, quelque part entre un Hoobastank énervé et de l'emo à la Taking Back Sunday. Des jeunes gens bien sympathiques, bien de leur temps, ni en retard, ni en avance, dont la musique, sans pouvoir vraiment être qualifiée d'espoir du metalcore – un genre trop moribond pour être sauvé – pourrait évoluer à l'avenir sur des sentiers plus novateurs. Ils en ont sans aucun doute les capacités techniques. Mais c'est hélas ce qu'on disait aussi de dizaine d'autres groupes du même style, que les sirènes du succès ont ensuite fait dériver rapidement vers un death mélodique plus lisse et plus conventionnel.

On attend donc l'album, qui devrait sortir à l'automne, Epitaph ayant flairé le gros coup. Escape The Fate a déjà des fans fidèles, son nom circule avant même son premier disque. Il porte les espoirs de ceux qui voudraient voir enfin émerger de la scène metalcore un groupe talentueux, efficace et original. Tous les éléments sont donc en place pour une explosion artistique aussi bien qu'un ratage monumental, un peu à l'image de la dernière chanson de l'Ep, « The Guillotine », un peu en deçà du reste, plus facile, plus terne. Pas de bol, il semble qu'elle soit inscrite sur la track-list de l'album à venir. Sans compter que, d'ici là, on espère également que le chanteur, un peu monocorde, fera quelques progrès. Cela permettrait au groupe d'éviter les clichés vocaux sous influence emo qui abondent ici. Bon, d'accord, ça commence à faire beaucoup. L'espoir fait vivre.




Marquez et partagez




 
   BAAZBAAZ

 
  N/A



- Ronnie Radke (chant)
- Max Green (basse, chant)
- Omar Espinosa (guitare, chant)
- Brian 'monte' Money (guitare, chant)
- Robert Ortiz (batterie)


1. Dragging Dead Bodies
2. There’s No Sympathy For The Dead
3. The Ransom
4. As You're Falling Down
5. The Guillotine



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod