Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (10)
Questions / Réponses (1 / 3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Dream Theater

ANDROMEDA - Chimera (2006)
Par JEREMY le 19 Juin 2006          Consultée 4798 fois

« Extension Of The Wish » est pour moi l’un des meilleurs albums de progressif de tous les temps, à ranger à côté d’un certain « Metropolis Part II - Scenes From A Memory ». La déception m’envahit à l’écoute du très plat « II = I », et j’avoue que je redoutais fortement (tout en l’espérant) le nouveau méfait de nos petits suédois. Autant le dire tout de suite, « Chimera » est excellent.

Bien emmitoufflé dans un digipack archi-moche, le petit disque argenté n’attendait qu’une chose : que je le place dans le lecteur. A la première écoute, la reminiscence de la mauvaise surprise que constitua « II = I » hanta mon esprit. Le son n’est toujours pas aussi bon que sur Extension Of The Wish. Il manque un petit quelque chose, un peu de grain dans les guitares, un peu de saturation folle, il manque un tout petit détail qui aurait donné à ce disque une saveur vraiment particulière. Le temps de s’y habituer, c'est-à-dire deux ou trois morceaux, et on peut enfin apprécier Chimera à sa juste valeure.

Et là, mes enfants, c’est un véritable délice. Des mélodies facilement décelables en surface, ce qui permet une accroche rapide et une envie d’y revenir. Une palette d’émotion incroyablement large, même si l’album est plutôt axé sur la mélancolie, qui permet d’en découvrir toujours plus à chaque écoute. Au casque, on a l’impression d’être plongé au fond d’un océan ou perdu quelque part dans les tréfonds de la galaxie, et on entend une succession de sons venus d’ailleurs, qui nous touchent et nous bouleversent.

Plus homogène que « II = I », plus abouti et plus maîtrisé que « Extension of the Wish », « Chimera » est peut-être l’œuvre ultime d’Andromeda. Si le groupe exploitait sa facette la plus metal sur « II = I », l’univers exploré ici est résolument rock progressif. L’intro et les sonorités d’ « Inner Circle » font clairement penser à Sacrado, le mythique groupe de prog brésilien. La maîtrise technique des musiciens est à son apogée, et est bien mieux mise en évidence que sur l’album précédent. En témoigne un certain « Going Under », fougueux et imprévisible, mon titre préféré de l’album.

Andromeda renoue ici clairement avec « Extension Of The Wish », proposant une œuvre admirable, gorgée d’émotions aquatiques et cosmiques. Si je ne mets ‘que’ quatres étoiles, c’est parce que le son manque du petit quelque chose qui différencie les grands albums des chefs-d’œuvres, et aussi parce que j’ai une attache particulière au premier album des suédois. En tout cas, « Chimera » est une petite merveille de metal progressif, à ranger de l’autre côté de « Scenes From A Memory – Metropolis Part II » (depuis le temps que la place était vacante !).

A lire aussi en METAL PROG par JEREMY :


AMORPHIS
Am Universum (2001)
Metal prog

(+ 1 kro-express)



SHADOW GALLERY
Room V (2005)
Peu de prise de risque, mais grand album de prog !


Marquez et partagez






 
   JEREMY

 
  N/A



- David Fremberg (chant)
- Johan Reinholdz (guitares)
- Fabian Gustavsson (basse)
- Thomas Lejon (batterie)
- Martin Hedin (clavier)


1. Periscope
2. In The End
3. The Hidden Riddle
4. Going Under
5. The Cage Of Me
6. No Guidelines
7. Inner Circle
8. Iskenderun
9. Blink Of An Eye
10. Chameleon Carnival - Live



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod