Recherche avancée       Liste groupes



      
ELECTRO/GOTH METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 1)
Metalhit
Lexique metal gothique
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Lacuna Coil, Draconian
- Membre : Leaves' Eyes
- Style + Membre : Liv Kristine
 

 Myspace (253)
 Site Officiel (259)

THEATRE OF TRAGEDY - Storm (2006)
Par METAL-O PHIL le 9 Mai 2006          Consultée 5541 fois

S'il fallait trouver une racine commune à cette pléiade de groupes de métal à chanteuse, on pourrait penser à THEATRE OF TRAGEDY. Il n'y a pas si longtemps, si l'on faisait une recherche sur Amazon à "métal gothique" ou "metal à chanteuse", c'est par la clique norvégienne que le moteur de recherche jurait!
La voix cristalline, comme venue du ciel, de Liv Kristine accompagnée de discrets vocaux death était une référence du genre.

Avec Musique, les norvégiens ont radicalement changé de style pour s'aventurer en terrain franchement dangereux, surtout face à un public métal : l'industriel ! Fini les ambiances feutrées, dépressives, le piano mélancolique, la voix death. Bienvenue dans le monde du "dancefloor metal" et des boites de nuit enfumées où de sombres individus possédés et surexcités par une rythmique hypnotique se roûlent des pelles. Voix masculine samplée, sonorités électroniques avec des beats inspirés de la house music et des guitares froides.
Que ça plaise ou non, ils ont définitivement abandonné ce qui faisait leur charme à leurs débuts et ce qui est devenu la mode aujourd'hui (visionnaires ?). Un changement brutal pour expérimenter de nouvelles choses, pourquoi pas ... Nombre de fans ont complètement abandonné le groupe après un tel changement de bord.

Puis, nouveau drame pour les inconditionnels de la première heure : le départ de l'emblème du groupe, à savoir Liv Kristine la chanteuse. Ce Storm est donc attendu par beaucoup comme l'album d'une seconde naissance avec une nouvelle chanteuse, Nell et un éventuel retour aux sources. Alors ?

Alors ça commence plutôt bien avec le titre éponyme annonçant franchement la couleur : si on ne revient pas à mélancolie de Aegis ou de Velvet Darkness they fear, TOT s'efforce malgré tout de faire un pont entre les deux grandes périodes du groupe. Storm aurait pu être un bon album de transition entre les deux styles qu'a exploré le groupe. Les norvégiens ont, par exemple, abandonné ce beat très "house music" lors des couplets de Musique ou Inperspective.

Introduite par un morceau de piano, "Storm" est mélodique, mais conserve néanmoins la dynamique des albums récents : guitares froides et chant masculin robotisé et cadencé. Un juste compromis entre électro et goth. Cette première chanson n'est pas exempte de défauts : trop répétitive, on a rapidement envie de presser sur "next".
Le mid tempo "Ashes And Dreams" : une compo typique du métal atmosphérique avec un couple de voix très aériennes, une guitare électrique noyée dans le son orchestral des claviers. Si dans son arborescence, elle se rapproche de Velvet Darkness They Fear, on est toutefois très loin de l'ambiance tragique qui caractérisait cet album. Ashes And Dreams est mélodique, pas mélancolique. Là est toute la différence.

L'album se diversifie et devient presque agréable à écouter à partir de la très réussie "Fade" : c'est le morceau qui se rapproche le plus du TOT d'avant du fait de sa lenteur et de sa lourdeur émotive. La progression se fait à deux niveaux :
- sur le couplet, le piano et le chant préparent l'arrivée des guitares et de la batterie
- les guitares s'échauffent sur le premier refrain et fusionnent avec les claviers et les voix sur le second.
Une chanson très réussie sur le plan de la composition et de l'ambiance.

Autre réussite : "Exile" et ses sonorités et rythmiques très actuelles. En effet, le couplet malsain rappelle certains passages éthérés des DEFTONES avec un chant masculin samplé et presque rappé sur un fond musical inquiétant. Quant au refrain, on ne peut s'empêcher de penser à EVANESCENCE. Que les puristes se rassurent, cela ne dénature pas la musique de THEATRE OF TRAGEDY. Les norvégiens restent eux mêmes et ne se rapprochent pas des clichés du genre.


THEATRE OF TRAGEDY s'est trouvé un style intermédiaire, peut-être dans le but de ratisser large et de toucher les fans de toute heure. Le chant cristallin de Nell se rapproche beaucoup de celui de son illustre prédécesseuse. Mention au jeu des voix entre elle et le claviériste et son chant déshumanisé par le jeu de l'électronique.
Cependant TOT se perd quelque part au jeu de l'intermédiaire. A vouloir toucher à tout et satisfaire tout le monde, on n'arrive à rien. Cet album comporte donc de très bonnes idées, mais est un poil poussif et surtout terriblement redondant ! Même au bout de la 7ème écoute, j'en suis toujours à vérifier à quelle chanson j'en suis ! "Silence", la seconde piste, est une honteuse copie conforme de la première piste!

L'apprivoisement de Storm prendra donc du temps, d'une part pour repérer les subtilités de la musique proposée, mais aussi pour savoir différencier un titre d'un autre... C'est embêtant...

A lire aussi en METAL GOTHIQUE :


TYPE O NEGATIVE
Symphony For The Devil (2006)
Hey Pete, quelle forme ! Merci et à plus tard, mec




TO/DIE/FOR
All Eternity (2000)
Electro/goth metal


Marquez et partagez




 
   METAL-O PHIL

 
  N/A



- Nell Sigland (chant)
- Hein Frode Hansen (batterie)
- Vegard K. Thorsen (guitare)
- Raymond Istvàn Rohonyi (chant et programmation)
- Lorentz Aspen (claviers)
- Frank Claussen (guitare)


1. Storm
2. Silence
3. Ashes And Dreams
4. Voices
5. Fade
6. Begin & End
7. Highlights (bonus Track)
8. Senseless
9. Exile
10. Disintegration
11. Debris



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod