Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL ORIGINAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


KAYO DOT - Dowsing Anemone With Copper Tongues (2006)
Par POSSOPO le 8 Avril 2006          Consultée 2782 fois

Non, MAUDLIN OF THE WELL n’a pas splitté. Selon des membres du groupe lui-même, KAYO DOT en est bien la continuation. D’accord, c’est très bien tout ça, mais c’est quoi, MAUDLIN OF THE WELL?

Collectif nombreux et avant-gardiste surgit de Boston en 1996, des journalistes l’ont rapproché de la scène prog metal tout en faisant bien comprendre l’étendue de ses particularités, voire de sa Différence, avec un grand d. On pourrait comparer MAUDLIN OF THE WELL à un mixeur qui broierait toutes ses influences, ambient, pseudo jazz, death metal, grind, pop atmosphérique, space rock et d’autres pour créer sa propre recette. Sauf que les innombrables styles parcourus se retrouvent par morceaux entiers. Alors, lame émoussée ou moteur rouillé, l’image est finalement inappropriée. La formation du Massachusetts s’apparente plus à un cuistot soucieux de respecter les ingrédients qu’il utilise. Piler, battre, concasser, réduire en poudre ou en miettes, non, un simple couteau finement aiguisé constitue la meilleure des armes. On épluche, on coupe, on émince, on taille mais la substance reste entière afin de livrer au palais toute la saveur de l’aliment de base. Ne tentons pas l’aventure de l’étiquette et laissons les disquaires se débrouiller pour trouver un rayon susceptible d’accueillir My Fruit Psychobells…A Seed Combustible, Bath, Leaving Your Body Map mais aussi Choirs Of The Eye et le tout nouveau Dowsing Anemone With Copper Tongues sans éveiller trop de critiques de fans ayant du temps à perdre.

Je laisse volontiers l’interprétation de l’intitulé du disque aux spécialistes de la symbolique et de la branlette olympique et préfère me pencher sur la musique et uniquement sur celle-ci. Le changement de patronyme fut suivi d’une évolution qui n’eu rien de déconcertant mais qui déçut les chevelus qui virent un artiste avant-gardiste, ou simplement entreprenant et courageux, se défaire de ses velléités metalliques pour venir errer à la frontière du post-rock. Impossible aujourd’hui de parler de grind, de death et autres rejetons malfaisants du rock. Si le sang de KAYO DOT bout toujours autant, il s’agit désormais d’ajouter un s à extrême, le groupe balançant entre deux tentations dont la contradiction fait plaisir à entendre.

D’un côté, cela pèse et épuise. Une violence désespérée, un malaise douloureux, une sévérité accablante…pourquoi ne pas parler de postcore?
De l’autre, cette infinie légèreté, pourtant toujours empreinte d’un soupçon tout à fait perceptible mais nullement écrasant de gravité afin de ne pas rompre le lien ténu mais ô combien essentiel qui l’attache à sa face obscure. Et là, on découvre de la pop, un petit rien de jazz, un post rock alléchant.
Alors, qu’est-ce qui ne va pas? Pourquoi une note aussi basse? Il suffit de prendre le disque dans son ensemble, de l’écouter du début à la fin, pourquoi pas plusieurs fois pour s’assurer du problème et de ne surtout pas se contenter de quelques minutes de ci de là, généralement relativement savoureuses. Si KAYO DOT fait preuve de la plus grande originalité, si ces phrases sont parfois joliment dessinées, l’ensemble du texte n’interpelle pas…il saoule. Manque de cohésion peut-être, dynamique bancale plus certainement. Les accalmies ne bercent pas l’ouie entre deux passages furibards, elles lassent. Vous voilà prévenus, Dowsing Anemone With Copper Tongues se révèle contre toute attente un ouvrage fastidieux ne faisant qu’alimenter la nostalgie de l’ancien patronyme du collectif.

Allez, un dernier mot qui saurait peut-être résumer le disque et aider indiscutablement à qualifier le groupe, John Zorn aime KAYO DOT! Moi, un peu moins.

A lire aussi en DIVERS par POSSOPO :


ULVER
A Quick Fix Of Melancholy (2003)
avant-gardiste




JESU
Conqueror (2007)
Drone pop ambient...


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Toby Driver (guitare, voix, violoncelle, co)
- Greg Massi (guitare, voix)
- Nicholas Kyte (basse, voix)
- Terran Olson (piano, rhodes, hammond b-3, fl)
- Mia Matsumiya (violon, alto)
- Adam Scott (trompette)
- Benjie Messer (trombone)
- Sam Minnich (cor)
- Alex Nagle (guitare)
- Sky Cooper (guitare)
- Jason Bitner (effets spéciaux)
- Tom Malone (batterie)


1. Gemini Becoming The Tripod
2. Immortelle And Paper Caravelle
3. Aura On An Asylum Wall
4. ...on Lipid Form
5. Amaranth The Peddler



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod