Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK SYMPHO / ATMO  |  COMPILATION

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Ferndal
- Style + Membre : Cradle Of Filth

ANCIENT - Det Glemte Riket (1997)
Par JULIEN le 3 Avril 2006          Consultée 1939 fois

Les fans acharnés d’ANCIENT le savent : en 1995, juste après la parution du référentiel « Svartalvheim » et précédant la sortie du très différent et lissé « The Cainian Chronicles », la bande à Aphazel, tête pensante casquée du groupe, sortait un Ep trois titres désormais culte, intitulé « Trolltar ». Frappé d’une pochette dans la grande tradition du Black scandinave de la première moitié des 90’s, l’objet s’écoulait rapidement, et ne fut plus réédité... jusqu’à ce que l’idée germe favorablement chez Metal Blade (en raison de la famine qui semble frapper le pays ANCIENT depuis quelques années ?). Pas chien, le label ne se contenta pas de ressortir le disque tel quel, mais lui donna un tout nouveau visage (la pochette fut toutefois conservée !) en le gavant d’autres morceaux rares ou inédits et en le rebaptisant du nom d’un single deux titres paru juste avant « Svartalvheim », et dénommé « Det Glemte Riket ». Bon, inutile de nous focaliser sur ces détails migrainogènes pour les non initiés, et découvrons le retour du troll, en détail !

Présentant avec satisfaction sa bedaine de cinquante cinq minutes, la créature nous assène une suite jouissive de morceaux fortement habités par les inimitable sonorités de l’ANCIENT des premiers temps, et cela en nous donnant accès aux deux morceaux extraits du single « Det Glemte Riket », à savoir "Huldradans" et l’excellent morceau titre au riff détonnant (récupérés tous deux pour « Svartalvheim ») ainsi qu’aux trois titres de « Trolltar », j’ai nommé "Nattens Skjonneth", la plage ambiante "Fjellets Hemmelighet" et le rapide morceau titre… autant le dire, voilà cinq manifestes du meilleur tonneau, et qui rappellent combien ANCIENT se voulait inspiré au début de sa carrière, du haut de cet équilibre réussi entre saleté du son, guitares en nuées, sens de la mélodie, parfum atmosphérique et structures étudiées, rendant chaque pièce passionnante et mémorable.

Quant aux quatre autres pistes de la compilation, il s’agit tout simplement d’inédits ou de versions différentes de morceaux déjà connus : L’incontournable "Eerily Howling Winds" se pare ici d’une production plus souffreteuse, tandis que le monument épique "Paa Evig Vandring" et ses neuf minutes de changements de rythmes et d’atmosphères se fait boueux dans son écrin sonore assez sourd et très « démo ». A noter que ces deux titres figureront aussi au programme de « Svartalvheim », avec une production différente. L’inquiétant inédit "Algol", lui, nous plonge dans un monde habituellement fréquenté par MORTIIS, voire BURZUM, mais en plus énigmatique. Et pour finir, nous avons droit à une reprise de BLACK SABBATH, à savoir "Sweet Leaf", mais ne relevant pas de cette époque antique où ANCIENT officiait sous la forme d’un duo (Aphazel–Grimm). Ce qui constitue pour moi une faute de goût. Aussi, avec l’enchaînement des ambiants "Fjellets Hemmelighet" et "Algol", auxquels s'annexe la reprise susdite, le final de cette compilation se profile de manière pour le moins étrange ! Enfin…

Fort agréable quoi qu’il en soit pour qui ne tombe pas en syncope devant un son crade et un esprit enraciné dans les 90’s, cette compile ressuscite l’esprit primordial d’ANCIENT, celui qui pour moi conféra ses lettres de noblesse au groupe, loin des insatisfactions accumulées à la suite de « Trolltar ». Amoureux des premières heures du Black mélodique et atmosphérique, et fans de « Svartalvheim », je vous le dis, ce disque est donc pour vous (même si les possesseurs de cet album connaissent déjà quatre des neuf titres ici rassemblés). Les autres, ce n’est pas une excuse pour ne pas découvrir l’âge d’or d’ANCIENT, même si ce jugement émane, encore une fois, d’un esprit éminemment nostalgique et partial ! Alors ne ratez pas ce cours d’archéologie Black scandinave.

Note : Cette compilation a été remasterisée et rééditée en 2005, sans ajout de bonus musical .

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO par JULIEN :


MOONSORROW
Tämä Ikuinen Talvi (2001)
Avant le folk black, du black sympho majestueux !




ARCTURUS
Aspera Hiems Symfonia (1996)
Black symphonique


Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- Aphazel (guitare,basse,claviers)
- Grimm (chant,batterie)


1. Trolltaar
2. Nattens Skjonnhet
3. Eerily Howling Winds
4. Det Glemte Riket
5. Huldradans
6. Paa Evig Vandring
7. Fjellets Hemmelighet
8. Algol
9. Sweet Leaf (reprise Black Sabbath)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod