Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK DEATH  |  STUDIO

Commentaires (3)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Myspace (191)

DESTINITY - Synthetic Existence (2005)
Par VOLTHORD le 30 Octobre 2005          Consultée 2416 fois

Voilà trois années consécutives que les lyonnais de DESTINITY viennent marteler nos frêles tympans avec du nouveau matos, toujours aussi bon, et toujours aussi puissant ! Après « Under The Smell Of Chaos » en 2003 et « In Excelsis Dementia » en 2004, c’est au tour de « Synthetic Existence » de venir ajouter la « touche Destinity » à une année 2005 qui nous a déjà réservé de bonnes surprises en matières de Black/Death moderne.

Et pour ce nouvel opus, les Français semblent s’être quelques peu écartés d'un trip satanique trop automatique dans le genre, s’engageant dans un concept dédié à la future aliénation mentale des générations à venir, voire même leur extermination. DESTINITY s’improvise même un talent digne de Madame Irma, on peut lire au dos de l’album :« The description should be a continuation of the human race in a near future »… (sans commentaire bien sûr^_^)

Côté pochette et artwork, décidément plus rien à voir avec les trucs classiques style pentacle et vierge marie, mais plein de jaune flashy (un peu trop ?), des formes se croisant et s’entrecroisant dans tous les sens sur fond d’images 3D plutôt réussies, qui traduisent en tout cas bien l’idée du concept…
Cette avancée vers un climat pré-apocalyptique et psychotique, annonce-t-elle des ajouts de musique moderne ou robotique (indus, electro…), quelques traits mécaniques, bizarres, flippants ou/et futuristes ?

Très peu en fait… Le groupe perdure dans le black/death (plus death que black d’ailleurs) à tendance symphonique qu’on lui connaît… et une très nette progression est à noter ! Et pour ce « Synthetic Existence », on aura le droit à quelques déviations franchement bien vues !

Une fois n’est pas coutume, je commence par les meilleurs morceaux, qui définissent très bien l’album entier, vous aurez alors là toute la liste des ingrédients que DESTINITY nous propose dans « Synthetic Existence », à travers les deux plus grosses tueries de l’album :

« Ex Nihilo» allie claviers symphoniques bien rôdés, riff thrash, variations de tempos nombreuses et percutantes, et toujours accompagnées de guitares énergiques et violentes, puis plus mélodique… On sera même surpris par quelques chants clairs se rapprochant de ceux qu’on peut trouver dans du death mélodique, et venant intelligemment compléter ceux de Mick (très proche de BENIGHTED côté gros râclements death !)

Un petit saut trois morceaux plus loin :
« Deconstruction Of Times » grosse boucherie, véritable explosion d’excellence, porte le groupe au summum de son talent : Tous les éléments du haut se retrouvent, quoique dispersés de manière différente… les arrangements symphoniques se substituent à un clavier au son ultra synthétique (encore une fois un peu typé death mélodique, mais surtout n’allez pas penser que Destinity fait du death mélodique !), le double refrain black/death et chant clair est franchement excellent, les riffs également…et là arrive un petit break acoustique allié à quelques bruitages caverneux et paf solo heavy du premier effet (qui vient s’interposer habilement après le solo death zigzaguant et amélodique du morceau précédent !). 7 minutes admirables, et qui valent vraiment la peine d’être écoutées, au moins par les grands fans du genre !

Evidemment, les autres morceaux c’est pas du caca, loin de là, il suffit alors de reprendre les ingrédients déballés dans les deux paragraphes précédents de partir d’une grosse base Black/Death, et vous aurez un bref aperçu de ce que peux donner « Synthetic Existence ».

La qualité n’est pas moindre, et si tous les morceaux n’ont pas la classe des deux que j’ai donné en exemple, certains («In Nuclear Light», bon gros death à tendance black/sympho, «Evolution Devilution», plus carré, mais tout aussi fort…)
Une petite baisse de régime en fin d’album est à noter : «Neurotic Illness» et « Synthetic Existence » n’apportent plus grand chose, et l’album s’essoufle…ça reste bon, mais c’est quand même un peu dommage.

En clair, « Synthetic Existence » est une bombe ! Un album puissant, avec la production lambda moderne et carré, où tout s’enchaîne à merveille et où on ne s’ennuie pas…un album qui confirme le talent de DESTINITY et qui ravira les fans du genre désireux d'entendre un peu de nouveauté côté Black/Death. Pas incontournable, certes, mais plus que correct.

PS : à noter en bonus une vidéo (amateur de chez amateur) de « Evolution Devilution » avec un son tout pourrave (le chant clair fait plus tâche qu’autre chose, tel que c’est mixé, ce qui n’est pas le cas de la version album), filmé entre potes dans un appart… à prendre au second degré bien sûr.

A lire aussi en BLACK METAL par VOLTHORD :


FORGOTTEN TOMB
Love's Burial Ground (2004)
Black doom suicidaire

(+ 1 kro-express)



ABORYM
Generator (2006)
Black martial haineux, et qui dépote :)

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Mick (chant death/black)
- Zephiros (guitares)
- Nico (guitares)
- Hrafnagud (basse)
- Morteus (claviers, sampling et chant cl)
- Tyrael (batterie)


1. At The End
2. In Nuclear Light
3. Ex Nihilo
4. Fanatic God Machine
5. Evolution Devilution
6. Deconstruction Of Times
7. Deshumanized Nature
8. Neurotic Illness
9. Synthetic Existence



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod