Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL GOTHIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique metal gothique
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Sentenced
- Membre : Poisonblack, Northern Kings

CHARON - Songs For The Sinners (2005)
Par POWERSYLV le 14 Octobre 2005          Consultée 3215 fois
Le roi est mort, vive le roi ! Ou plutôt vive les rois.

Car alors qu'en cet été 2005 on vient de célébrer en grandes pompes les funérailles du chantre du metal gothique finlandais SENTENCED, nombreux sont les groupes qui s'apprêtent à s'accaparer sa couronne. Parmi ceux-là, CHARON fait sûrement figure de dauphin direct et légitime par le fait qu'il a élaboré son parcours directement sur son modèle. Avec des débuts en 1992 dans un registre flirtant avec le death metal, il a fallu attendre 1998 pour voir sortir son premier album Sorrowburn et progressivement décliner sa musique dans un registre plus gothique et éthéré. Une tournée avec SENTENCED justement (comme quoi) a permis de faire connaître leur second disque, Tearstained sorti en 2001 et le premier sorti sur le réputé label Spinefarm. En 2002, l'album Downhearted soutenu par le video clip "Little Angel" connaît un joli succès, le sus-nommé vidéo-clip finissant numéro 1 des classements de video clips finlandais. Quant au quatrième album The Dying Daylights au titre encourageant, il grimpa vite dans les charts et permis d'établir plus avant la renommée des 5 finlandais vêtus de noir, leur permettant de passer les frontières et de jouer par exemple à Moscou et à Saint-Petersbourg.

Cinquième disque de CHARON, Songs For The Sinners poursuit le chemin déjà parcouru et évolue comme on pouvait le prévoir dans un metal gothique classieux, où la puissance des guitares va de pair avec la générosité et l'emphase des mélodies. A propos de guitares, Songs For The Sinners présente les premiers pas du nouveau guitariste Lauri Tuohimaa arrivé en 2004 (Jasse Hass ayant déclaré forfait après 12 ans de bons et loyaux services). Nul ne pourra éviter les passages directement pompés sur SENTENCED (le début de "Deep Water" est flagrant !), voir d'autres compères comme THE 69 EYES. C'est peut-être ce manque de personnalité que l'on pourrait reprocher au groupe, leur contribution à un style qui commence à saturer allègrement n'étant pas forcément opportune pour les fans les plus exigeants.

Cependant, à défaut d’une réelle identité, Songs For The Sinners contient son lot de jolies compositions imprégnées d’un romantisme noir et dense. Principal vecteur de ce romantisme, la voix chaude du chanteur J-P Leppaluoto est maîtrisée à défaut d’être originale car elle aussi est calquée sur les standards du genre. Elle est particulièrement notable sur les parties plus douces (« Air », les débuts très intimistes de « She Hates », « Rust » ou « House Of Silent »). Il est doublé sur pas mal de titres par une jolie mélopée féminine qui donne une tonalité plutôt charmante, comme sur « Colder », le superbe moment de douceur « Air » ou les répliques sur le refrain de « Ride On Tears ». Ce dernier, l’un des moments les plus rock’n goth du disque est précisément le premier single. Idem pour le très énergique « Rain ». A côté de ces prouesses énergiques, les mid-tempos ont la part belle, ils sont soit profonds, soit plus dansants comme sur « Bullet » ou « Gray ». Les ambiances sont parfois relevées par des instruments moins traditionnels qui se frayent un chemin pour s’exprimer discrètement : ainsi, on se surprend à entendre un violon ou un orgue hammond sur « Bullet », ou encore cet instrument qui donne un petit côté (mais très petit) au refrain de « Rain ».

Après, tout cela reste du metal goth dans la plus pure tradition finlandaise, comme peuvent le faire les multiples combos sombres et romantiques du genre, goth metal, love metal, leurs petits frères et leurs petites sœurs. On parlait d’instruments plus atypiques ci-dessus, j’avais oublié que Sande et Tomy d’AMORPHIS faisaient des apparitions ici, notamment pour les claviers et la cythare (!). Les guitares tiennent bien le haut du pavé avec de grands moments, notamment ce solo déchirant et de qualité sur « House Of Silent » qui clôt l’album. Le son bien consistant est assuré par le célèbre Mikko Karmila (réputé pour son travail avec NIGHTWISH, SONATA ARCTICA et tant d’autres) ce qui est un gage de qualité.

Nous dirons donc qu’avec ce cinquième album, CHARON poursuit sur sa lancée. Sans pour autant être un chef d’œuvre absolu et d’une imagination débordante, ce Songs For The Sinners possède les qualités intrinsèques qu’il faut pour être un disque tout-à-fait convenable , à écouter chez soi tranquillement au coin du feu. Les quelques petites étincelles de magie qu’il recèle ça et là, ainsi que la bonne qualité des compos assureront une écoute confortable et agréable aux fans du genre. Un album très agréable d’écoute mais c’est un peu juste pour faire de CHARON un incontournable du genre. Maintenant que SENTENCED mange les pissenlits par la racine, l’avenir nous le dira.




Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   STEF

 
   (2 chroniques)



- J-p Leppaluoto (chant)
- Lauri Tuohimaa (guitare)
- Pasi Sipila (guitare)
- Teemu Hautamaki (basse)
- Antii Karihtala (batterie)


1. Colder
2. Deep Water
3. Bullet
4. Rain
5. Air
6. She Hates
7. Ride On Tears
8. Gray
9. Rust
10. House Of Silent



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod