Recherche avancée       Liste groupes



      
POP ROCK / METAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


The CREST - Vain City Chronicles (2005)
Par VOLTHORD le 9 Juin 2005          Consultée 1246 fois
Ca va devenir une habitude, à chaque nouvel chronique de « métal à chant féminin », je ne vais rien trouver de mieux que de commenter la manière dont l’album fut promu.

Comme beaucoup le savent, et d’après les dires de la demoiselle, Liv Kristine fut lâchement virée de Theatre Of Tragedy, du jour au lendemain, sans même qu’on lui offre une petite fleur ni même un grand sourire avant qu'elle dégage. Et les méchants Theatre Of Tragedy ont donc ensuite accueilli une autre chanteuse du nom de Nell, qui évoluait déjà dans le méconnu The Crest…

Pourtant, aujourd’hui je lis sur la pochette du second album de cette autre formation inconnue de mes oreilles : « featuring THEATRE OF TRAGEDY vocalist Nell ».
Alors déjà que les TOT, ils ont renvoyé la jolie Liv sans pitié, mais en plus ils viennent piquer la chanteuse des autres, et PIRE que tout, ces « autres » (ou les promoteurs du groupe en tout cas) se vantent d’avoir en leur sein la « chanteuse de Theatre Of Tragedy »… alors qu’ils n’ont toujours eu en tout et pour tout que la chanteuse de The Crest ! Ah quand même qu’est ce qu’on ferait pas pour pouvoir attirer le beau monde…

Le comble du comble serait que The Crest soit considéré comme une copie des autres méchant « tragediens » : à priori même genre de musique, même chanteuse… les non-avertis de l’abominable vol de chanteuse pourraient trouver le rapprochement facile et tentant. Mais heureusement pour The Crest, ce « Vain City Chronicles » 1/ sort avant le nouveau Theatre Of Tragedy, 2/ évolue dans un registre assez différent de leurs pillards pour savoir s’en démarquer.

Comme dirait Tintin, on l’a échappé belle.
Mais trêve d’introduction inutile sur mon grand amour avec le sir Marketing (que je partage certainement avec la majeure partie d'entre vous), je vais quand même vous parler un peu de ce nouveau cd de métal « à chant féminin » (il paraît que je suis là pour ça^^)…

Enfin, « métal »…tout est relatif ! Voyons plutôt The Crest comme un groupe de rock/pop poussant un tant soit peu les distorsions de ses guitares électriques et ajoutant un soupçon d’éléments de metal gothique pour attirer tout de même les foules qui attendent un album de métal à chant féminin.
Ce mélange m’évoque quelque peu une autre formation, (hexagonale cette fois-ci) que certains d’entre vous doivent connaître, à savoir Akin. Ces derniers m’avaient vraiment épaté (et m’épateront encore je l’espère) par l’exactitude de leurs effets et par leur perfectionnisme, sachant rester dans un « trip » métal atmosphérique et onirique tout en dérivant vers le rock-pop. The Crest, c’est plutôt le contraire (en enlevant les termes atmosphériques et oniriques).

Rester dans une ambiance rock (à l’eau de rose) bien déterminée pour ensuite pencher quelque peu vers des ambiances propres au métal gothique, voilà un pari qui peut s’avérer judicieux. A l’appui donc, une voix cristalline aux intonations parfaites, quelques violons et samples bien placés de temps à autre ,une alternance judicieuse entre les guitares acoustiques, reposantes et envolées et les guitares saturées plus puissantes. Evidemment à ajouter une bonne dose de refrains accrocheurs et d’airs entêtants.

Le groupe n'est d'ailleurs jamais aussi fort que quand il reste bien ancré dans le rock/pop: "Silent" et sa basse hypnotisante, "Come on down", touchant et mélancolique ou encore "New Profound Fear" (tout aussi relaxant et envoûtant) "My War/Broken Glass" (version acoustique) sont vraiment d'excellents morceaux dans le genre. Cependant "Run Like Blases", "My war" ou encore "Another Life" et son riff néo sont moyens et n'apportent pas grand chose au genre.

Mais au final, je ne peux que avouer que je tiens là un bon album de métal rockisant, tout à fait sympathique et plaisant.
« Vain City Chronicles », bien qu’il s’adresse plus directement au fan de pop rock qu’à celui de métal gothico-atmosphérique (il refilera sûrement des boutons à certains d'ailleurs) reste une sortie à ne pas négliger. Un bon album, qui se laisse écouter sans problèmes, planant et entraînant. Une curiosité qui ramène un peu de nouveauté dans le métal à chanteuse… en espérant quand même que ce genre de groupe ne devienne pas une mode.




Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Nell (chant)
- Kristian (guitares, programmation)
- Magnus (basse)
- Sebastian (guitares)
- Klaus (batterie)


1. Run Like Blazes
2. My War
3. Silent
4. Another Life
5. Come On Down
6. Flavour Of The Day
7. Reptile
8. New Profound Fear
9. Imaginary Friend
10. House Of Mirrors
11. My War/briken Glass



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod