Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK SYMPHO / ATMO  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Le Grand Guignol, Dimmu Borgir

MORGUL - All Dead Here (2005)
Par VOLTHORD le 14 Mai 2005          Consultée 2491 fois

Pour ceux qui comme moi, attendaient en ce début d'année 2005 une bonne grosse claque en matière de black symphonique (et si possible original !), les voilà servis!
Morgul est de ce genre de groupes qu’on est heureux de découvrir, qui nous en fout plein la vue dès la première écoute, et qui nous rend honteux de ne pas avoir connu la chose plus tôt… Déjà cinquième album pour ce one man band que j’ignorais encore avant de recevoir gracieusement le cd promo de « All Dead Here ». Mais il n’est jamais trop tard pour prendre quelques cours de rattrapage n’est ce pas ?

Alors pour vous dresser un rapide tableau de la situation : Morgul a « émergé des ténèbres de la scène metal Norvégienne en 1990 » (facile de traduire les biographies ^_^), à la base sous forme d’un duo (Hex et Jack D Ripper), il ne restera au final que Jack D Ripper (à moins que Hex ait refusé la photo de groupe !). Après quatre albums « Lost In Shadows Grey » (1998), « Parody Of The Mass » (1999), «The Horror Grandeur » (2000), « Sketch Of Suppose Murderer » (2001) puis quatre années d’absence, les catacombes du monde du maestro démoniaque sont à nouveau ouvertes…tremblez mortels.

Tremblez, ou plutôt, admirez !
Car cet album est une véritable boucherie ! Le meneur de cette danse macabre dévoile une vision pour le moins personnelle du black metal. Il confronte la grandiloquence ou le calme angoissant des claviers symphoniques et la puissance des guitares sursaturées à des influences indus et électroniques (qui apparaissent dans les breaks, mais restent tout de même discrètes), et des ambiances atmosphériques et acoustiques qu’on pourrait presque affilier au métal gothique. Sur le morceau éponyme, j’ai cru entendre le violons de Pete Johanssen (Tristania, The Sins Of Thy Beloved). Et ce genre de passages au violon ou à la guitare sèche sont nombreux, et gagnent d’autant plus de forces quand ils sont alternés avec les passages plus violents.

Difficile en fait de dire si cet album peut vraiment être affilié au black metal ou non. Les intonations de la voix sont certes dans les tons du black metal, quoique Jack D Ripper n’hésite pas à modérer ses effets, et moduler son instrument buccal par quelques murmures douloureux et des chants clairs possédés. Les textes, simplistes, sont dans la lignée du style satanico-misanthropique (pas des plus original d’ailleurs). C’est au niveau des guitares, plus indus que black que la classification devient dure. Il en est de même pour la batterie qui ne s’éternise pas sur les blasts beats et modèle des tempos plus aérés, laissant ainsi à chaque élément, chaque émotion et chaque image la force de transparaître tel que le Ripper le pense.

Je ne renierais pas la simplicité de certaines mélodies, qui sentent quelque peu le déjà entendu par instants… mais le metteur en scène fait parler son talent pour brouiller les pistes, casser les schémas traditionnels et faire en sorte que cette « impression », ne soit justement qu’une impression !

Un album à la fois mélancolique, puissant, haineux, enchanteur et ténébreux, théâtralisé de main de maître par un prestidigitateur démoniaque.
L’étrange univers de Monsieur Jack se découvre et se redécouvre à chaque écoute, en clair « All Dead Here » est une excellente surprise !(et comme le dirait Children Of Bodom : Follow The Ripper…bon ok j’aurais pu me passer de cette blague minable^_^)

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO par VOLTHORD :


SUMMONING
Old Mornings Dawn (2013)
Le meilleur album de Black Atmo depuis "Oath Bound"

(+ 1 kro-express)



XANTHOCHROID
Of Erthe And Axen : Act I (2017)
La grande, la belle fantasy


Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Jack D. Ripper (chant, guitare, basse, synthe)
- Pete Johansen (violon)
- Tom Cuper (batterie)


1. The Mask Of Sanity
2. The Need To Kill
3. All Dead Here
4. Sanctus Perversum
5. Hategrinder
6. Shackled
7. Outro
8. Empty



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod