Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : From The Inside
 

 Facebook (88)
 Myspace (101)

TYKETTO - Strength In Numbers (1994)
Par THE MARGINAL le 7 Juillet 2005          Consultée 2225 fois

En 1991, Tyketto avait fait très fort en sortant "Don't come easy", un premier album bourré de classe et de talent que beaucoup de personnes avaient considéré comme l'un des meilleurs dans le registre du hard mélodique. Il faut attendre 3 années pour que le quartette americain revienne à la charge et accouche d'un successeur ayant pour titre "Strength in numbers".

Le précédent album, malgré ses qualités, n'avait pas eu le succès escompté. "Strength in numbers", qui sort à une époque où le hard rock et le hard FM font nettement moins recette qu'auparavant, a la lourde tâche de succeder à un "Don't come easy" qui avait placé la barre extrêmement haut.

Qu'en est-il exactement de ce "Strength in numbers" ? Et bien, nous sommes rassurés dès les premières notes de l'album: Tyketto n'a pas retourné sa veste et oeuvre toujours dans le style qui le convient le mieux: le big-rock mélodique mélodique(parfois bluesy) classieux et plein de feeling. D'ailleurs, le title-track, dans le genre, est terriblement efficace. On apprecie particulièrement le refrain, sans oublier que la voix chaude de Danny Vaughn fait des merveilles. Le mid-tempo "Rescue me", tout aussi accrocheur et inspiré, a tout d'un classique et met admirablement en valeur le travail de chaque musicien. Ceci dit, Tyketto s'est employé à évoluer par rapport au précédent opus. Ainsi, le côté bluesy est plus accentué sur "Strength in numbers". Des titres tels que "Ain't that love", qui met en avant les lignes de bassen quelques notes de piano et quelques choeurs quasi-gospellisants, "End of the summer", mi-électrique, mi-acoustique (avec un peu de mandoline en supplément), le groovy et swinguant "All over me", qui oscille entre Mr.Big et Aerosmith, ou encore "Inherit the wind" vont dans ce sens et Tyketto se montre fort convaincant.

Le quartette americain n'a toutefois pas oublié qu'il excellait dans le hard mélodique à ses débuts et les 2 titres "Write your name in the sky" et "Meet me in the night" s'apparentent à des clins d'oeil à "Don't come easy".

D'autre part, on recense 3 ballades de qualité. Les ballades acoustiques "Standing alone", qui devait initialement figurer sur le précédent opus et qui a été remanié en la circonstance, et "The last sunset", appuyée par quelques frappements de mains(les claps-hands), sont réussies car la voix de Danny Vaughn fait remarquablement passer les émotions. Mais c'est "Why do you cry ?" qui est un must absolu et mérite la palme dans le genre: cette ballade bluesy et un tantinet jazzy dégage un feeling ahurissant et l'orgue Hammond lui apporte un impact encore plus fort. Il n'y a pas à dire: Tyketto sait s'y prendre pour pondre des ballades de classe.

Même si on n'y trouve pas un nouveau "Forever young", ce deuxième album est quand même très bon et fort agréable à écouter. Un poil en dessous de "Don't come easy", "Strength in numbers" mérite quand même qu'on s'y attarde car il dévoile un Tyketto plus roots et toujours inspiré. Qui plus est, Danny Vaughn réalise de véritables prouesses vocales et c'est un véritable régal d'écouter les guitares, tant sur le plan électrique qu'acoustique. Je vous le dis: Tyketto est un groupe très talentueux qui mérite d'être réhabilité.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


The HANGMEN
Metallic I.o.u (2001)
Du hard rock n'roll très roots




STEELHEART
Steelheart (1990)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Danny Vaughn (chant, guitare, harmonica)
- Brooke St.james (guitare)
- Jaimie Scott (basse)
- Michael Clayton (batterie)


1. Strength In Numbers
2. Rescue Me
3. The End Of Summer Days
4. Ain't That Love
5. Catch My Fall
6. The Last Sunset
7. All Over Me
8. Write Your Name In The Sky
9. Meet Me In The Night
10. Why Do You Cry?
11. Inherit The Wind
12. Standing Alone



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod