Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD FM / A.O.R   |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Bigfoot
- Style + Membre : From The Inside
 

 Facebook (170)
 Myspace (189)

TYKETTO - Reach (2016)
Par JEFF KANJI le 29 Décembre 2018          Consultée 392 fois

S'il est bien une formation dont malheureusement les gens se cognent… Oui je sais on peut sortir un paquet de noms d'anciennes gloires plus ou moins éphémères derrière cette allégation pas des plus élégantes. Toujours est-il que depuis son retour aux affaires en 2004, TYKETTO n'a pas su trouver le public nombreux qu'il aurait mérité. Mais il faut dire quand même que "Dig In Deep", son troisième album sorti en 2012, n'était pas non plus à même de bouleverser l'ordre établi.

Il n'en est pas tout à fait de même avec "Reach", son successeur sorti quatre ans plus tard, après le départ définitif de Brooke St James, qui, résolument, ne supportait plus la vie en tournée, condition sine qua non dans le monde d'aujourd'hui pour tout musicien souhaitant vivre un minimum. Jimi Kennedy cède lui aussi sa place, à Chris Childs. C'en est donc terminé du line-up originel. Mais au final, l'écoute de "Reach" ne révèlerait pas un éclairage sur la bonne forme du combo américain ?

Le groupe n'a pas chômé pendant les années séparant "Reach" de son prédécesseur. Danny Vaughn a toujours sa voix, et il est un frontman de talent. Le groupe a fait ses preuves sur scène et s'est fait remarquer sur plusieurs festivals pour la qualité de ses prestations et notamment de ses performances vocales. Et je serais prêt à parier que cette énergie live a dopé la créativité du combo et l'a encouragé à vraiment mettre un riffing plus Heavy en avant.

Et bien en tout cas, l'apport de sang neuf revigore le discours de TYKETTO ! Nettement plus inspiré que son prédécesseur, "Reach" brille plusieurs fois au cours de ses 58 minutes (pour vivre) et ses douze morceaux. Le groupe ne délaisse pas son Hard Mélodique, parfois clairement FM ("Remember My Name"), et livre des titres tout à fait raccords avec ce qu'il a proposé depuis ses débuts. Mais ce sont les morceaux les plus Heavy qui tirent leur épingle du jeu. Attention, quand je dis Heavy je parle du son, car on est plus sur un Hard Rock grassement produit. Il n'empêche qu'il y a du super riff à se mettre sous la dent ("Tearing Down The Sky", "Sparks Will Fly") et des refrains en forme d'hymne ("Circle The Wagons", "The Fastest Man Alive" ou encore l'ouverture ultra efficace "Reach").

Et c'est que mine de rien, plus de la moitié de l'album reste en tête, et ne demande pas son reste pour être réécoutée, décortiquée, et le tout avec plaisir. Donc c'est d'ores et déjà une réussite par rapport à "Dig In Deep", même si "Reach" a tout de même le défaut d'être trop long pour un disque de ce genre où les trois-quarts d'heure voire les quarante minutes suffisent. Avec un choix de tracklist plus drastique (si tenté que Danny Vaughn choisisse les bons morceaux), "Reach" aurait sans aucun doute possible fait un explosif et excellent album, aisément le plus offensif du groupe (tout est relatif hein), et il a pour moi gagné sa place au côté de "Don't Come Easy".

Note réelle : 3,5/5.

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par JEFF KANJI :


The NIGHT FLIGHT ORCHESTRA
Sometimes The World Ain't Enough (2018)
Clairement le monde Metal c'est pas assez

(+ 1 kro-express)



TOTO
The Seventh One (1988)
La septième c'est la bonne


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Danny Vaughn (chant)
- Michael Clayton (batterie, percussions, chœurs)
- Ged Rylands (claviers, chant)
- Chris Green (guitare, chœurs)
- Chris Childs (basse, chœurs)


1. Reach
2. Big Money
3. Kick Like A Mule
4. Circle The Wagons
5. I Need It Now
6. Tearing Down The Sky
7. Letting Go
8. The Fastest Man Alive
9. Remember My Name
10. Sparks Will Fly
11. Scream
12. The Run
13. Precious Little Gets Away



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod