Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Hardcore Superstar, Yld, The Throbs , Negative
- Style + Membre : Demolition 23, Jetboy

HANOI ROCKS - Back To Mystery City (1983)
Par THE MARGINAL le 18 Juin 2005          Consultée 3711 fois

Hanoi Rocks sort en 1983 son 4ème album studio intitulé "Back to the mystery city". Le quintette finlandais jouit déjà d'une solide réputation dans le milieu underground, tellement son hard rock mâtiné de relents punkisants et de touches glam est efficace.

Les musiciens du groupe sont très bons dans ce qu'ils font et cet opus est là pour le confirmer. Après une intro acoustique sympathique en guise de hors d’œuvre, on rentre la tête en avant dans le vif du sujet avec "Malibu beach nightmare", un heavy-rock punkisant et plein de punch agrémenté de quelques notes de saxophone et de piano, ce qui confère à ce titre une ambiance cabaret du plus bel effet. On peut aisément imaginer comment auraient sonné les New York Dolls s'ils avaient sévi dans les 80's... Hanoi Rocks enchaîne avec "Mental beat", un mid-tempo sombre et parsemé d'ambiances bizarroïdes, surtout au niveau de la rythmique qui sert de fil conducteur pour la chanson. "Toothing bec wreck", plus joyeux, oscille entre punk et rockabilly des 60's et le milieu de la chanson ne laisse nullement indifférent en raison des ambiances exotiques présentes. Le mid-tempo "Until I get you" incarne la face mélancolique et à fleur de peau du glam qui a probablement donné par la suite des idées aux Guns N' Roses, L.A. Guns, Faster Pussycat et autres Bang Tango...

Après une première partie irréprochable, on se demande si Hanoi Rocks va continuer à se maintenir à un si bon niveau. La réponse ne se fait pas attendre avec "Sailing down the tears", un mid-tempo qui puise dans les racines bluesy du rock n'roll avec la présence bienvenue de la slide et quelques notes de guitare acoustique. En gros, c'est un bon compromis entre Aerosmith et les Rolling Stones, mais avec la touche Hanoi Rocks qui fait la différence. "Lick summer love" s'ecarte un peu des sentiers battus avec ses harmonies funkysantes et ses chœurs aigus issus de la soul music. "Beating gets faster" est une composition classique de ce qui se fait dans le glam-rock, mais elle se laisse écouter, d'autant que quelques notes de piano virevoltantes sont là pour égayer le tout. "Back to mystery city", enfin, conclut brillamment le disque: ce titre bourré de vitalité(admirez un peu le final déjanté !) a quelques inclinaisons tendant vers les 70's et évoque les New York Dolls pendant leur splendeur.

Hormis un titre("Ice cream summer") un peu plus faiblard, Hanoi Rocks s'est fendu d'un excellent album qui lui aura permis de franchir un pallier supplémentaire. "Back to mystery city", par la suite, servira d'influence pour les futurs groupes de heavy-rock américains(notamment du côté de la Californie), ainsi que des groupes scandinaves plus récents(Backyard Babies et Hardcore Superstar, notamment). Comme quoi, il n'est pas forcément nécessaire d'être au sommet des charts et de vendre des albums par millions pour servir de référence...

Véritable note: 4,5/5

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


GUN
Swagger (1994)
Hard rock




GORKY PARK
Gorky Park (1989)
Le fer de lance du hard rock russe


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
   MULKONTHEBEACH

 
   (2 chroniques)



- Mike Monroe (chant, saxophone)
- Nasty Suicide (guitare)
- Andy Mccoy (guitare, claviers)
- Sam Yaffa (basse)
- Razzle (batterie)


1. Strange Boys Play Weird Openings
2. Malibu Beach Nightmare
3. Mental Beat
4. Tooting Bec Wreck
5. Until I Get You
6. Sailing Down The Tears
7. Lick Summer Love
8. Beating Gets Faster
9. Ice Cream Summer
10. Back To Mystery City



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod