Recherche avancée       Liste groupes



      
HARDCORE ACOUSTIQUE  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


NOSTROMO - Hysteron - Proteron (2004)
Par CHIPSTOUILLE le 26 Février 2014          Consultée 2390 fois

À la vue de ce vieux micro typé sixties, vous vous dites peut-être que je vais me mettre à vous parler d'un bon vieux disque de Hard Bluesy, genre voix lumineuse, solo bourré de feeling et mélodies à peine nappées d'un voile de saturation, avec de la patate, beaucoup de patate, une ou deux ballades pour faire style on n'est pas que des brutes et hop, le tour est joué... Non, pas du tout, NOSTROMO est un groupe de Grindcore, c’est tout du moins ce qu’ils prétendent. À l’écoute de leurs albums antérieurs, on aura affaire à un mélange de Death et de Hardcore, pas vraiment mélodique, ni réellement exceptionnel. Bref, de la musique de gros bourrins mal rasés qui veulent faire peur à leurs mémés.

Attendez, ne partez pas, moi non plus je n’aime pas ça ! Le Grindcore c'est moche, c'est pas mélodique (enfin pas au sens où l'entendent le commun des mortels), au mieux c'est drôle (personne n'a oublié le fantastique "viens faire la vaisselle sale morue" de GRONIBARD) au pire c'est inaudible. Mais alors pourquoi vous parlerais-je d'un groupe de Grind ? Parce qu'un gars a eu la fantastique idée de bourrer la tête de ces petits-suisses (rien à voir avec le décès en direct d'Alain Chabat) de faire un concert acoustique.

Oui, acoustique, à des mecs qui ne jurent que par le bourrin, le bourdonnement qui défoule, la voix qui écorche, le bruit. Six jours de répétition sur des guitares sèches, sur divers instruments de percussions, le chanteur ayant logiquement la partie la plus facile ont été nécessaires à ce petit miracle, et ils en ont bavé. Quelques arrangements ont été ligotés au tout, histoire de faire tenir la sauce, car il s’agit à la base de titres provenant du répertoire Grind de NOSTROMO et non de nouvelles compositions.

La question est donc, pour quel résultat ? du Grind acoustique ? Ce disque, "Proteron" ("Hysteron" est le nom du DVD documentaire fourni dans le packaging), formé de six petits titres incisifs d'un Metal tout en retenue, assuré par des cordes sèches, grattées et entremêlées. Il est assez difficile de retranscrire par écrit les impressions que procure ce disque. C'est comme si vous aviez enfin entre vos mains le disque que vous allez pouvoir faire écouter à tout le monde, mêmes vos collègues anti-Metal, votre grand-mère qui vous regarde à chaque fois d'un œil de plus en plus ahuri avec vos t-shirts de METALLICA, SEPULTURA ou CANNIBAL CORPSE, et même, même, votre petite amie qui ne jure que par Céline DION (c'est franchement pas de bol pour vous).

Bien sûr, c'est facile, cet album n'a rien de Metal, c'est de la gratte acoustique. Aucun intérêt, je vais me réécouter le dernier disque de François CORBIER, lui au moins connaît son instrument…

Faux et archi-faux, ce disque c'est du Metal en barres. La démarche de NOSTROMO est plus à comparer avec celle d’APOCALYPTICA à ce titre, sauf qu'on en reste aux guitares, qu'il y a toujours des percussions (pas toujours de la batterie). De plus, les mecs de NOSTROMO savent composer des tubes, eux. Ce disque transpire le Metal, il n'y a qu'à écouter "Selfish Blues", c'est du Thrash. Du Thrash acoustique, peut-être, mais du Thrash, avec un T qui tue et un H qui arrache, avec sa base rythmique rapide assurée par les power chords et son chanteur braillard. Bien sûr, Jaja alias Javier n’hurle pas, il murmure et vocifère avec retenue, pour cadrer avec ce contexte acoustique. Mais tout est bien là pour vous faire headbanguer. La seule différence, c’est qu’on n’y va pas totalement à fond, on se retient, on savoure, on headbangue en douceur parce que la musique est… belle.

Alors, de la guitare acoustique mariée à un chant Hardcore, voilà qui convient en général difficilement au fan de Heavy Metal traditionnel. Je n'aime sans doute pas plus le chant Hardcore que vous et pourtant, NOSTROMO m'a mis une claque avec ce "Proteron". Le groupe qui jusque là ne s’était qu’exclusivement consacré à une musique extrême de chez extrême (et qui ne m’a franchement pas emballée) ne s’en est d’ailleurs pas remis. Six mois seulement après l’enregistrement de ce disque, les membres de NOSTROMO se séparaient pour s’adonner à divers projets moins Metal… On sent d’ailleurs comme une « révélation » chez eux lors des interviews qu’ils accordent dans le documentaire "Hysteron".

Le gros vaisseau spatial, cargo de transport interstellaire ayant accueilli à son bord par voie gastrique « le huitième passager » signe ainsi un ultime chef d'œuvre avant de rendre l’âme par autodestruction. "Proteron" serait en quelque sorte le "Metal pour les nuls", un disque où on expliquerait tout à des néophytes, avec clarté, avec brio. On enlève juste la saturation pour que ce soit plus clair, plus facile à comprendre, pour qu'il ne nous reste plus qu'à apprécier sans toutefois exclure les caractéristiques fondatrices du genre, la lourdeur, la hargne et l’efficacité.

A lire aussi en HARDCORE :


BAD RELIGION
30 Years Live (2010)
Live gratos et irréprochable : la classe quoi.




NOFX
Punk In Drublic (1994)
NOFX peut tout, fait tout et réussit tout.


Marquez et partagez




 
   CHIPSTOUILLE

 
   POULARD

 
   (2 chroniques)



- Javier (chant)
- Jéjé (guitare)
- Lad (basse)
- Maik (batterie)


1. Rude Awakening
2. Epitomize
3. End’s Eve
4. Sunset Motel
5. Selfish Blues
6. Turned Black



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod