Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL GOTHIQUE  |  STUDIO

Commentaires (3)
Lexique metal gothique
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : After Forever
- Style + Membre : Sirenia

TRISTANIA - Beyond The Veil (1999)
Par AAARGH le 31 Août 2010          Consultée 3606 fois

Après un premier album concluant à teintes gris lacrymal, "Widow's weed" s'imposant comme un album désenchanté et mélancolique, TRISTANIA, gardant le même effectif, tourne la page et nous offre un "Beyond The Veil" autrement troussé. Pour certaines oreilles. Car chez nous à NiME, si on ne s'emmerde pas avec l'oreille absolue, nous avons TOUS été embauché en ayant réussi le test final. Test consistant à distinguer au son de sa chute un billet de 5€ d'un billet de 50€, ce qui n'est pas sans difficulté pour nos chroniqueurs vivants hors zone euro.

Alors qu'on aurait pu s'attendre à de la continuité ou à une évolution, TRISTANIA choisit le statu quo à l'évolution sonore. Et que je mets la batterie en avant, avec un son synthétique pour aller de pair avec les orchestrations qui sonnent synthétiques itou (au hasard, le break de “Lethean River” avant le violon). La batterie est "légèrement" fatigante avec sa tendance à écraser le reste. Pourtant, c'est correctement mixé tout est à peu près équilibré (sauf la batterie, bien sûr), en résulte en grande partie la perte du sentiment mélancolique (exemple sur “Dementia” où elle est mise à une place raisonnable - bien en retrait) et le sentiment de continuité avec l'album précédent devient palpable.

Les trois chanteurs se partagent toujours le boulot, mais encore une fois, Morten s'attribue l'essentiel.
Ce qui représente le second point noir (en plus de la batterie, tu suis ami lecteur ?) car le brave leader éclairé est plus que linéraire et répétitif dans son interprétation (un peu comme Lord Kaiaphas chez ANCIENT sur "The Cainian Chronicle"). C'est malheureusement ces deux désagréments qui peuvent laisser préfigurer ce que sera SIRENIA.
Mais revenons au chant sur ce disque, une déception supplémentaire vient de Osten, toujours invité bien que plus présent, mais moins performant que sur le précédent CD pour les voix claires masculines.
Et “last but not least”, la toujours excellente et sous employée Vibeke dans son étonnant rôle-clé parcimonieux (et paf dans ta face le refrain aérien d'”Angina”, par exemple).

La structure de ce disque nous épargne l'intro et l'outro bien qu'on puisse considérer l'instrumentale finale comme "Dementia" comme “piste de sortie”, on pourra pour l'intro de “Beyond The Veil” lui attribuer le même rôle. Dans la même typologie de morceau, signalons l' instrumental "Simbelmyne".

Les pistes sont riches en orchestrations, salutations à Einar qui abat un travail monstrueux (rien que pour tes beaux yeux : les cloches et un peu de flûte sur “... Of Ruins And A Red Nightfall”, des breaks acoustiques (“Beyond The Veil”) et du violon ! Ce dernier est généralement plus rapide que sur “Widow's Weed” (sauf sur “Lethean River”), signalons une utilisation proche sur “Angina” de ce que pourra faire THE SINS OF THY BELOVED.

"Angina" : ce morceau aura les honneurs d'une sortie en single, couplé à une version d'”Opus Relinque” où l'on a visiblement moins pris de plaisir à son enregistrement que sur la version de l'album.

En résumé : malgré tous les efforts de cette batterie et du chant de Morten, “Beyond The Veil” reste d'un très haut niveau, d'aucun le préférant même à “Widow's Weed”. J'ai les noms !
Et de deux œuvres majeures pour TRISTANIA.


Le morceau où l'on a gémi de plaisir à son enregistrement : “Opus Relinque”
Le morceau où l'on a un refrain enjoué en latin : “Aphelion”
Le morceau étonnamment masculin et francisé : "Heretique"

A lire aussi en METAL GOTHIQUE par AAARGH :


NOTRE DAME
Creepshow Freakshow Peepshow (2005)
C'est un nouveau show chaque nuit !




TRISTANIA
Widow's Weeds (1998)
Tristania/TOT, c'est différent ! C'est pas pareil


Marquez et partagez




 
   AAARGH

 
   MANU

 
   (2 chroniques)



- Vibeke Stene (female vocals)
- Morten Veland (vocals & guitars)
- Einar Moen (synth & programming)
- Kenneth Olsson (drums)
- Anders Høyvik Hidle (guitar)
- Rune Østerhus (bass)


1. Beyond The Veil
2. Aphelion
3. A Sequel Of Decay
4. Opus Relinque
5. Lethean River
6. ...of Ruins And A Red Nightfall
7. Simbelmyne
8. Angina
9. Heretique
10. Dementia



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod