Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL ATMOSPHERIQUE  |  STUDIO

Commentaires (2)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

1996 By Time Alone
2004 1 Driven
 

- Style + Membre : The Gathering

ORPHANAGE - Driven (2004)
Par POWERSYLV le 3 Juin 2004          Consultée 2777 fois

Combo puissant et inspiré, ORPHANAGE fait partie depuis 1994 de la meute metal atmosphérique batave mais n'a jamais réussi à obtenir un succès équivalent à ses compatriotes de THE GATHERING, WITHIN TEMPTATION ou AFTER FOREVER. Du moins en France. Fort de 2 démos, de 3 albums studio et d'un disque live, le groupe hollandais n'en est donc pas à ses premiers essais, ses participations à de nombreux concerts et festivals européens ayant démontré un réel potentiel. Nuclear Blast ne s'y est d'ailleurs pas trompé. Et le combo compte bien enfoncer le clou 10 ans après sa formation avec ce Driven bien élaboré.

Tout d'abord, ORPHANAGE, c'est une formule mainte fois éprouvée d'une combinaison d'une voix masculine virile et limite death-metal (George) avec une voix féminine pour donner un côté romantique et plus émotionnel à la chose (Rosan). Un mélange tout en contraste et que l'on retrouve dans pas mal de groupes du style. George s'en sort plutôt bien et fait parfois penser vocalement à Max Cavalera dans la grande époque de SEPULTURA. Quant à Rosan, même si une certaine fragilité et poésie ressortent de ses mélopées, sa voix manquant d'assurance et de réel impact ne m'a pas vraiment convaincu. On sent, par exemple sur "In Slavery", qu'elle est capable de bien mieux.

Les influences musicales s'entremêlent pour fournir une mixture alléchante. On y retrouve un heavy metal lourd et gothique dans ses ambiances. Une musique qui se fait violente à la fois par quelques passages pas piqué des vers (les guitares graves et la rythmique implacable de "My Master's Master", l'intro de "Infinity") mais aussi par un côté sombre, mystique, voire quasi-religieux ("Beyond The Fall"). Thêatral même. Le groupe utilise en effet tous les artifices tel un bon terreau pour arriver à faire pousser cette rose noire : des chants grégoriens sur "Truth Or Lies", les incantations de Rosan, ou encore des atmosphères où les claviers tiennent une place importante ("Black Magic Mirror"). On peut penser parfois à un LACUNA COIL en plus extrême et plus atmosphérique encore ("Prophecies Of Fame"). La magnifique pochette illustre fort à propos les sentiments dégagés à l'écoute de Driven : la recherche et/ou la crainte de ce côté malfaisant que chaque être possède au plus profond de lui et qui se reflète parfois dans les miroirs que la vie veut bien ériger sur notre passage.

L'écoute de Driven est plaisante. Il s'agit ici d'un bon disque de metal atmosphérique, avec cependant des compos moins immédiates je trouve que celles d'AFTER FOREVER, THE GATHERING ou LACUNA COIL. Cette sensation est renforcée par une chanteuse moins puissante et moins affirmée que ses consoeurs et quelques titres qui ont un peu de mal à décoller. L'ensemble est pourtant de qualité, mais il manque à mon sens ce "petit quelquechose" qui ne me permet pas d'adhérer totalement.

A lire aussi en METAL ATMOSPHERIQUE :


The KORDZ
Beauty & The East (2012)
Metal atmospherique




ESTATIC FEAR
A Sombre Dance (1999)
L'automne en un chef d'oeuvre

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez



Par STEF




 
   POWERSYLV

 
   BIONIC2802

 
   (2 chroniques)



- George Oosthoek (chant masculin)
- Rosan Van Der Aa (chant féminin)
- Guus Eikens (guitare, voix, et claviers)
- Remko Van Der Spek (basse)
- Sureel (batterie)
- Lasse Dellbrügge (synthétiseurs)


1. The Sign
2. Black Magic Mirror
3. Cold
4. Prophecies Of Fame
5. Dead Ground
6. My Master's Master
7. Back Gate
8. In Slavery
9. Truth Or Lies
10. Driven
11. Infinity
12. Addiction
13. Beyond The Fall
14. Ender's Game



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod