Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : God Seed

ENTHRONED - Towards The Skullthrone Of Satan (1997)
Par JULIEN le 3 Septembre 2004          Consultée 1793 fois
ENTHRONED nous avait quittés avec un premier album prometteur... et nous revenait deux ans plus tard avec un line-up bouleversé : Tsebaoth a perdu sa place, Cernunnos a décidé de quitter définitivement le monde des humains, et Sabathan se retrouve tout seul chez lui en Belgique, rongé malgré tout par l’envie de poursuivre sa croisade personnelle. D’où recrutement de deux guitaristes pour suppléer au départ de Tsebaoth, et engagement d’un batteur de session pour enregistrer les parties du deuxième album d’ENTHRONED. Une oeuvre sobrement intitulée « Towards The Skullthrone Of Satan », bien dans l’esprit Black premier degré dont s’attifent les leaders de la scène Black belge.

Mutilé mais pas décapité, ENTHRONED produisit ainsi l’effort nécessaire pour se replacer dans la course au titre envié de « groupe le plus evil anti-Jesus Christ, fils de Dieu le pas beau »... Un sérieux candidat somme toute : Textes naïfs autant qu’extrêmistes (ouais ! sodomisons les vierges avec une force bestiale, et puis après nous irons chercher nos épées de haine pour empaler les anges avec une fierté païenne), maquillages de la plus pure école Metal de Satan, pseudos toujours explicites, pochette qui fait peur à ta petite soeur... et la musique ? Il faut bien le dire, la reconfiguration du groupe n’a pas été sans incidence sur les aptitudes du cheval de bataille d’ENTHRONED : Le Black plutôt épique et agrémenté de claviers de « Prophecies Of Pagan Fire » n’est plus à l’heure du jour, et la présence d’une deuxième guitare donne le nouveau ton de la formation : Black, Black et Black !

Plus rapide dans l’articulation de ses plans, débarrassé de claviers qui calmaient les hématomes du blast, la nouvelle galette d’ENTHRONED, garnie à la viande de bouc et à l’œuf de poule noire comme la nuit, ne fait pas dans la dentelle atmosphérique ! Ca va vite, Sabathan poursuit ses cours de diction gargouillesque et Lucifer est la superstar de ce show de trois quarts d’heure. Et les formules peu orthodoxes ânonnées par Sabathan et ses amis, consentant à céder quelques syllabes à la majesté de jadis, s’attachent également à consacrer plusieurs lignes à des breaks brisant judicieusement une invocation qui, sans cela, n’aurait manqué de trébucher sur le piège d’une linéarité malvenue et rapidement gonflante. Ce qui n’empêche malheureusement pas « Towards The Skullthrone Of Satan » de manquer parfois de relief, plusieurs titres étant alourdis de riffs parfois trop banals ou ressassés, excitant une sentiment de redondance regrettable ("The Ultimate Horde Fights", "The Antichrist Summons The Black Flame", "The Forest Of Nathrath"...). Des titres qui ont néanmoins le mérite d’arborer une panoplie guerrière mêlant parfaitement la vitesse et l’agressivité du Black à un esprit Heavy Metal subtilement parcouru de nervures épiques et accrocheuses.

Avec son deuxième disque, ENTHRONED parvenait ainsi à conserver son statut de leader de la scène belge, mais peinait tout de même un peu à tranformer sa marche satanique en déferlement prosélyte. Heureusement, quelques perles se distinguent du lot, généralement du fait d’une présence renforcée d'appréciables cassures de rythmes ("Ha Shaitan", "When Horny Flames Begin To Rise"...), sur lesquels quelques rares claviers et orgues font encore de pertinentes apparitions (notamment sur les deux moments forts que sont le très Heavy "Evil Church" et l’épique "Hertogenwald").

Doté d’une production honorable et peu abrasive, profitant de plusieurs solos mélodiques pas vilains et honoré de la présence de Cronos (VENOM) sur "Satan’s Realm" et "Hertogenwald", « Towards The Skullthrone Of Satan », tout comme son prédécesseur dans un registre un tantinet différent, reste un bon disque de Black... mais il souffre à mon avis de défauts d’autant plus crispants que les qualités sont belles et bien là, et qu’une exploitation plus avisée de celles-ci aurait pu donner naissance à un grand disque, comme les titres précédemment cités en attestent. Vraiment dommage...




Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- Sabathan (basse, chant, claviers)
- Nornagest (guitare)
- Nebiros (guitare)
- Da Cardoen (batterie)


1. Satan's Realm (intro)
2. The Ultimate Horde Fights
3. Ha Shaitan
4. Evil Church
5. The Antichrist Summons The Black Flame
6. The Forest Of Nathrath
7. Dusk Of Forgotten Darkness
8. Throne To Purgatory
9. When Horny Flames Begin To Rise
10. Hertogenwald
11. Final Armageddon (epilogue)



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod